Un hommage et des espoirs à Cagnes

Courses / 10.02.2019

Un hommage et des espoirs à Cagnes

C’était l’un des plus beaux week-ends de galop sur la côte d’Azur. Un dimanche marqué par l’émotion… et des espoirs. De l’émotion, avec la victoire de Pump Pump Palace (King’s Best) dans le Grand Prix de la Riviera Côte d’Azur - Jacques Bouchara (L). Troisième de cette Listed l’an passé, le représentant de Benoît et Jean-Claude Bouret s’est imposé en toute décontraction ce dimanche. De l’émotion, car il est le frère de Pump Pump Boy (Kingsalsa), l’un des habitués de Cagnes et troisième de ce Grand Prix de la Riviera en 2013, qui s’est mortellement accidenté en mars 2016… Les deux frères ont en commun leurs éleveurs et propriétaires, leur entraîneur, Jean-Pierre Gauvin, et aussi leur jockey puisque Pierre-Charles Boudot leur a été régulièrement associé.

Des espoirs, dans le Prix de la Californie (L). Estimé en début de carrière, l’anglais Barys (Kodiac) avait probablement déçu son entourage au fur et à mesure de ses tentatives infructueuses pour remporter son maiden. Cela a été chose faite pour sa cinquième sortie, à Lingfield, et pour sa rentrée, il s’est montré froid mais dur pour enlever sa Listed. La clé avec lui, ce sont certainement les œillères, artifice avec lequel il est invaincu et qui lui donne un peu plus de mordant. De quoi redonner de l’espoir à son entourage en vue de la saison 2019.

De l’espoir aussi avec la meilleure impression du week-end : c’était samedi, avec Étoile (Siyouni), probablement la révélation chez les jeunes 3ans de ce meeting de Cagnes-sur-Mer. Invaincue en deux sorties, elle a été une classe au-dessous de ses adversaires dans le Prix de Vichy (Classe 2), face à des pouliches expérimentées. Oui, c’était une Classe 2 et il y a encore de la route… Mais cette Étoile peut briller de plus en plus fort, et certainement dans le ciel de Paris.