Au Conseil d’administration de France Galop

Institution / Ventes / 19.03.2019

Au Conseil d’administration de France Galop

Les administrateurs de France Galop se sont réunis lundi à Boulogne. Ils ont d’abord partagé un constat sur la décisive activité des paris. Tous les indicateurs ne sont pas à la fête évidemment, mais trois éléments sont positifs. Le premier est la très bonne tenue des partants depuis le début de l’année avec nettement moins de courses creuses dans les deux disciplines (en obstacle, effet des aménagements de calendrier et programme). Le second est qu’au galop, la baisse des enjeux vient exclusivement des courses étrangères, fortement réduites cette année. Et le troisième est que les réunions françaises se tiennent bien.

Ils sont également revenus sur le dossier Maisons-Laffitte, dont le plan de sauvegarde de l’emploi vient d’être signé. Prochaines échéances : revenir sur le projet de redimensionnement du centre d’entraînement (comment, pourquoi, quand) et démarrer la consultation sur l’évolution du calendrier/programme 2020 sans Maisons-Laffitte. Qui organisera les 24 réunions qui n’auront plus lieu à "Maisons" ?

 Le gros morceau du jour a été ParisLongchamp 2019, avec une présentation qui couvrait les évolutions de calendrier/programme, le plan d’amélioration de la qualité des pistes, les travaux et aménagements prévus pour améliorer le confort des différents publics et le plan d’exploitation courses et hors courses pour 2019. Cela fera l’objet d’une prochaine communication de la part de France Galop.