Dressage

Le Mot de la Fin / 09.03.2019

Dressage

Le réformé du mois se nomme Quinquina des Rodons (Morespeed). Il va aborder cette année le circuit du Grand National Pro-Élite, le plus haut niveau français du dressage. Moniteur d’équitation, Victor Euwer a fait la rencontre de cet AQPS désormais âgé de 15ans en 2008. Il était en dépôt-vente dans une écurie de Maisons-Laffitte. Victor Euwer raconte : « J’accompagnais une de mes élèves qui cherchait un cheval. Nous visitions des écuries lorsque j’ai vu Quinquina des Rodons. Il n’était pas très joli, un peu maigrichon mais il avait un œil alerte. Pourquoi pas ! Au fur et à mesure qu’il travaillait, mon coup de cœur pour lui est arrivé. Il a toujours été gentil, généreux et confiant. Il avait dû être bien travaillé au cours de sa première carrière. Tout se faisait facilement. Qui plus est, il avait cette impulsion naturelle et cette grande sensibilité qui est propre aux chevaux près du sang. Une sensibilité qui peut être un inconvénient mais qui est aussi un immense atout, notamment en dressage, puisque cela les rend très réactifs à la jambe et les aide ainsi à vite progresser dans les allures et les figures demandées. » Les premiers pas en compétition du cheval n’ont pas été une franche réussite. C’est en 2018 que le couple s’élance de nouveau sur les carrés de dressage, au niveau Pro 1, au vu de la grande progression de Quinquina des Rodons. Victor Euwer explique : « Il n’aura jamais les allures de Totilas mais sa rigueur et son sérieux lui font avoir de bonnes notes. Avec lui, je n’ai plus aucune pression. Jamais je n’aurais pensé atteindre ce niveau avec lui quand je l’ai acheté en 2008. » Pour retrouver Quinquina des Rodons en vidéo lors d’une reprise Grand Prix, cliquez ici https://www.facebook.com/victor.euwer/videos/10204936546530382/UzpfSTE2NDYzMDc2OTE6MTAyMTU4MzI5OTY3MzE2MjU/