Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

DUBAI KAHAYLA CLASSIC (Gr1 PA) - Af Maher ou le triomphe de l’élevage Al Nabooda

International / 30.03.2019

DUBAI KAHAYLA CLASSIC (Gr1 PA) - Af Maher ou le triomphe de l’élevage Al Nabooda

DUBAI KAHAYLA CLASSIC (Gr1 PA)

Af Maher ou le triomphe de l’élevage Al Nabooda

Né et élevé aux Émirats par son propriétaire, Khalid Khalifa Al Nabooda, Af Maher (Af Al Buraq) a pris la course à son compte et après une vive lutte avec Fazza Al Khalediah (Jalnar Al Khalidiah) dans la ligne droite, il s’est imposé dans la Dubai Kahayla Classic (Gr1 PA). Amwaj (Abu Alemarat) prend la troisième place, à distance. Al Shamoos (No Risk Al Maury), longtemps parmi les premiers, a cédé pour finir, à l’occasion de ses débuts sur le dirt.

Tout comme lors de la préparatoire, l’Al Maktoum Challenge R3 (Gr1 PA), Af Maher est rapidement sorti des stalles pour prendre le contrôle des opérations. Bien partie, Al Shamoos est venue dans son sillage, escortée par Barnamaj (No Risk Al Maury) et le tenant du titre, Tallaab Al Khalediah (Jalood Al Khalidiah), qui a voyagé en épaisseur. Fazza Al Khalediah, pris de vitesse au départ, a galopé à l’arrière-garde avant de se rapprocher progressivement. À 800m du but, Al Shamoos a craqué, suivie par Barnamaj peu après. Fazza Al Khalediah est venu attaquer le leader, avec des ressources. Une lutte intense s’est engagée entre les deux gris. Fazza Al Khalediah a pris un court instant l’avantage, mais Af Maher est revenu le chercher à la fin. À distance, Amwaj est venu prendre le second accessit pour l’entraînement d’Éric Lemartinel et la monte de Fabrice Veron. Goshawke (Thoroughbred) est venu subtiliser la quatrième place à Tallab Al Khalediah, qui termine cinquième.

Une saison de rêve pour l’entourage. Af Maher représente l’entraînement du Sud-Africain Ernst Oertel, la monte du jockey irlandais Tadhg O’Shea et les couleurs du propriétaire et éleveur Khalid Khalifa Al Nabooda. Ce trio est tête de liste dans leurs catégories respectives cette saison !

Tadhg O’Shea a déclaré : « C’était dur, surtout que Fazza est venu nous percuter à un moment, mais Af Maher a fait preuve de courage et de détermination. C’est le meilleur cheval de l’écurie. Il n’avait pas mal couru en début de saison sur le gazon d’Abu Dhabi, mais il s’est vraiment déclenché après sa course sur le dirt de Sharjah. Il adore cette surface. C’est fantastique pour son propriétaire et éleveur. »

Une première pour l’élevage local. Si Af Mathmoon (Af Albahar) avait été le premier cheval né et élevé aux Émirats à remporter cette épreuve, pour le compte du cheikh Hamdan bin Rashid Al Maktoum, Af Maher est le premier cheval né localement et n’appartenant pas à un cheikh, à s’imposer. Une première qui ravit son propriétaire, Khalid Khalifa Al Nabooda : « C’est vraiment un très bon cheval et il a montré aujourd’hui qu’il pouvait rivaliser avec le monde entier. J’ai élevé la mère, la grand-mère et le père d’Af Maher ! Nous montrons aujourd’hui que les Émirats peuvent rivaliser avec les chevaux de tous les horizons. »

Pour revoir la course : https://youtu.be/NlfmY9rLTJo

Signé Al Nabooda. Af Maher est issu d’Af Al Buraq (Amer) qui fait la monte au haras de Saint-Faust pour le compte de Shadwell. C’est un deuxième Groupe 1 PA pour cet étalon qui a déjà produit d’autres bons éléments tels Af Al Sajanjle, gagnant du Mazrat Al Ruwayah (Gr2 PA), Af Al Hazer, lauréat de l’Arabian Triple Crown R1 (Listed PA) à Abu Dhabi, Af Maqayes, gagnant de l’Al Ruwais (Gr3 PA), également à Abu Dhabi ou encore Af Tawaq, deuxième de l’Al Maktoum Challenge R3 (Gr1 PA). Si le père a été élevé par M. Nabooda, c’est également le cas de la mère, Af Raad (Manour), lauréate par deux fois en compétition, sur le gazon d’Abu Dhabi et de la grand-mère, Barriqe (Bengali d’Albret). Cette souche maternelle puise ses origines en Pologne.