DUBAI TURF (GR1) - Mademoiselle Almond Eye, tout le monde vous regarde !

International / 29.03.2019

DUBAI TURF (GR1) - Mademoiselle Almond Eye, tout le monde vous regarde !

MEYDAN (AE), SAMEDI

16 H 20 • DUBAI TURF (GR1)

La Dubai Turf (Gr1) est certainement la course la plus relevée de cette réunion de la Dubai World Cup. Une pouliche va s’élancer en position de grandissime favorite : la japonaise Almond Eye (Lord Kanaloa), laquelle entame sa route vers le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Certains bookmakers la proposent à 11/10. On ne la présente plus : la partenaire de Christophe Lemaire a survolé la Triple Couronne des pouliches au Japon avant de devenir recordwoman du monde sur 2.400m turf dans la Japan Cup (Gr1). Elle est logiquement la pouliche à battre… Mais attention, elle n’a pas gagné d’avance : premier voyage, concurrents ayant déjà couru… Sa sortie sera riche d’enseignements.

Dream Castle sur sa lancée. Dream Castle (Frankel) réalise un Carnival sans faute : trois sorties, trois victoires. La castration lui a fait le plus grand bien et il se révèle complètement en 2019. Il a survolé le Jebel Hatta (Gr1) et sera prêt à aller au combat ce samedi. En classe pure, il est en dessous d’Almond Eye mais il joue à domicile et est affûté. Et Christophe Soumillon le connaît par cœur. Godolphin comptera aussi sur Wootton (Wootton Bassett), qui a un Gr1 dans les jambes. Si la course a beaucoup de rythme, il peut faire un truc.

C’est assez ouvert. Il y a plusieurs chevaux qui peuvent bien faire dans cette Dubai Turf. Côté japonais, Deirdre (Harbinger) et Vivlos (Deep Impact) ne sont pas à négliger. Deirdre est gagnante de Gr1 au Japon et avait bien couru dans la Hong Kong Cup (Gr1). Elle a l’avantage d’avoir fait une rentrée au Japon. Vivlos est assez délaissée au betting, entre 16/1 et 20/1. Cela paraît assez sévère : elle a gagné l’épreuve en 2017, a été deuxième en 2018 et adore donc Meydan. La partenaire de Mickaël Barzalona avait très bien couru dans le Hong Kong Mile (Gr1) et devait partir au haras. Son entourage a choisi de jouer les prolongations ce samedi et ils ont probablement leurs raisons.

I Can Fly (Fastnet Rock), la pensionnaire d’Aidan O’Brien, a profité de la fibrée de Dundalk pour signer une rentrée gagnante. Elle a les moyens de bien faire ce samedi, elle qui avait fait un truc pour prendre la deuxième place des Queen Elizabeth II Stakes (Gr1). John Gosden compte sur Without Parole (Frankel), le lauréat des St James’s Palace Stakes (Gr1). Ce fut moins bien à l’automne mais, s’il retrouve son meilleur niveau, il n’est pas à négliger. Attention aussi à Southern Legend (Not a Single Doubt), qui reste sur de bonnes performances à Hongkong.