French Touch à Dubaï

International / 27.03.2019

French Touch à Dubaï

Les montes et places à la corde de la réunion de la Dubai World Cup ont été validées ce mercredi matin. Au total, dix jockeys français, évoluant en France ou à l’international, seront en selle ce samedi à Meydan. Focus sur leurs chances (par ordre décroissant de monte).

Réitérer l’exploit

Christophe Soumillon

Montes : Thunder Snow (Dubai World Cup), Dream Castle (Dubai Turf), Racing History (Dubai Sheema Classic), Team Talk (Dubai Gold Cup) & African Ride (Godolphin Mile).

Christophe Soumillon et Thunder Snow (Helmet) vont tenter de conserver leur titre dans la Dubai World Cup (Gr1). L’an dernier, le duo avait gagné en partant de la stalle 10 sur 10. Cette année, il faudra composer avec le 12 sur 13. C’est loin d’être gagné d’avance. Le jockey avait réussi à prendre la tête l’an passé malgré le numéro de corde et avait contrôlé toute la course. Mais, en 2019, les bombes de vitesse que sont North America (Dubawi), à son meilleur niveau, et Capezzano (Bernardini), impressionnant dans l’Al Maktoum Challenge Round 3 (Gr1), ne le laisseront probablement pas faire cette année… Il faudra inventer quelque chose.

Dream Castle, a priori le plus sûr. La meilleure chance de Christophe Soumillon est peut-être Dream Castle (Frankel) dans la Dubai Turf (Gr1). Oui, l’opposition est extrêmement relevée et, en théorie, Almond Eye (Lord Kanaloa) sera très difficile à battre. Mais Dream Castle arrive en pleine forme : trois sorties à Meydan pour trois victoires et il est transformé depuis sa castration. Le représentant de Godolphin a une première chance ce samedi. Racing History (Pivotal) semble un peu juste pour la victoire dans la Dubai Sheema Classic (Gr1), mais peut viser une place. Team Talk (Teofilo) est difficile à cerner dans la Dubai Gold Cup (Gr2), abordant la distance pour la première fois. C’est un outsider. Quant à African Ride (Candy Ride), dans le Godolphin Mile (Gr2), il lui faudra avoir franchi encore un pallier après sa facile victoire dans un handicap sur le parcours.

En embuscade

Mickaël Barzalona

Montes : Capezzano (Dubai World Cup), Vivlos (Dubai Turf), Switzerland (Golden Shaheen), Heavy Metal (Godolphin Mile) & Chaddad (Dubai Kahayla Classic).

Mickaël Barzalona connaît Meydan comme sa poche et, s’il n’est pas en selle sur de chauds favoris ce samedi, il a de vraies chances. Dans la Dubai World Cup, il est associé au deuxième favori de la course, Capezzano (Bernardini). Le cheval a franchi un cap lors de ce Carnival 2019, où il est invaincu. Il vient de démolir l’opposition dans l’Al Maktoum Challenge Round 3 (Gr1), laissant son dauphin – un certain Thunder Snow – à neuf longueurs et demie. Il va devant et déroule, ce qui est un avantage sur le dirt, et va loin. Avec la stalle 2, il devrait être tout de suite dans le coup. Le piège ? Son rival numéro 1, North America, partira de la stalle 3… Il ne faudra pas tout brûler en début de parcours.

La dernière de Vivlos. Dans la Dubai Turf, Mickaël Barzalona aura pour mission d’aider la japonaise Vivlos (Deep Impact) à conclure sa carrière en beauté. Attention à elle : elle a gagné l’épreuve en 2017 et a conclu deuxième l’an passé. Elle adore Meydan et sera dans le coup. Vivlos devait rejoindre le haras après sa deuxième place dans le Hong Kong Mile (Gr1), mais la jument était tellement bien que son entourage a choisi de continuer jusqu’à cette Dubai Turf. Elle n’a rien à perdre pour la dernière course de sa carrière. Dans le Godolphin Mile (Gr2), Mickaël Barzalona est associé au "vieux" Heavy Metal (Exceed and Excel), le tenant du titre. Il reste sur un Carnival difficile mais n’est pas à rayer pour autant, d’autant qu’il n’a pas si mal couru que cela dans le Burj Nahaar (Gr3) après être mal parti. Switzerland (Speightstown) aura fort à faire dans la Dubai Golden Shaheen (Gr1). Ce devrait aussi être compliqué pour Chaddad (Mared Al Sahra) dans la Kahayla Classic (Gr1 PA). Il avait conclu deuxième de l’épreuve l’an passé, mais avec le 3 dans les stalles, et il s’élancera avec le 10 à la corde cette année.

Pour continuer de rêver

Christophe Lemaire

Montes : Almond Eye (Dubai Turf), Rey de Oro (Dubai Sheema Classic) & Derma Louvre (UAE Derby).

Christophe Lemaire est évidemment aux couleurs japonaises, avec deux premières chances. Ce sera plus compliqué pour Derma Louvre (Pyro) dans l’UAE Derby. Le jockey est associé à sa championne, Almond Eye (Lord Kanaloa), qu’il décrit comme la jument d’une vie… Almond Eye, au départ de la Dubai Turf (Gr1), est l’attraction de la réunion de la Dubai World Cup. Elle a signé le record du monde sur 2.400m gazon dans la Japan Cup (Gr1), elle a survolé les épreuves de la Triple couronne des pouliches au Japon. Et elle vise le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Almond Eye aurait pu courir la Sheema Classic (Gr1), mais elle a assez de vitesse pour les 1.800m du Dubai Turf. Son entourage a préféré cette distance pour sa rentrée, ce qui est peut-être plus sage, même si l’opposition est relevée. Enable (Nathaniel) et Sea of Class (Sea the Stars) observeront leur rivale annoncée depuis leurs boxes. À Almond Eye de leur envoyer un message fort. Cela reste une rentrée, après un long voyage pour la première fois de sa carrière et le passage de 3ans à 4ans… Et, gagnante ou non, ce sera riche d’enseignements.

Rey de Oro après 2018. Les Japonais ont beaucoup de bons chevaux d’âge sur 2.400m. Ils font le déplacement en force pour la Dubai Sheema Classic et, malgré cela, l’Osaka Hai (Gr1) de dimanche au Japon garde fière allure. Rey de Oro (King Kamehameha) emmène la coalition japonaise dans la Sheema. L’an dernier, il avait conclu quatrième mais on ne le jugera pas sur cette sortie, dans une course très bizarre, sans aucun rythme. Le cheval avait mis du temps à récupérer de Dubai et avait montré, au second semestre, qu’il n’avait rien perdu, en remportant le Tenno Sho et en étant deuxième de l’Arima Kinen (Grs1). C’est le rival numéro 1 à Old Persian (Dubawi), même si le Godolphin part avec deux avantages : il est à domicile et il a une course dans les jambes. Mais, en classe pure, il est normalement en-dessous de Rey de Oro.

The American dream

Flavien Prat

Montes : Audible (Dubai World Cup), Belvoir Bay (Al Quoz Sprint) & Stubbins (UAE Derby)

Flavien Prat a trouvé sa voie aux États-Unis, où il enchaîne les victoires depuis 2015. Le jeune jockey compte notamment deux victoires de Breeders’ Cup. Il n’a pas encore trouvé le cheval qui fait toute la différence, là où Julien Leparoux avait sa Tepin (Bernstein) et Florent Géroux son Gun Runner (Candy Ride). Il a encore le temps… Dans la Dubai World Cup, Flavien Prat va être associé à Audible (Into Mischief), entraîné par Todd Pletcher. Audible n’est pas le favori de la course et, parmi les différents concurrents américains, il n’est pas non plus le plus en vue. Pour autant, ce n’est pas une impossibilité. Audible est un cheval peu expérimenté. Jusque-là, il a été en-dessous des meilleurs chevaux américains mais il a malgré tout été jugé digne de courir la Pegasus World Cup (Gr1). Il a conclu cinquième en étant nettement battu. Audible partira de la stalle 4, donc juste à l’extérieur de Capezanno et North America, a priori les deux chevaux à battre. À Flavien Prat de profiter de cela et de trouver la bonne inspiration.

Avoir le niveau. Les musiques des deux autres partenaires de Flavien Prat ce samedi sont irréprochables… Belvoir Bay (Equiano) tente sa chance dans l’Al Quoz Sprint (Gr1). Il est en pleine forme, étant invaincu pour ses deux sorties en 2019… Mais il va tomber sur une drôle d’opposition ce samedi ! Il n’a pas réussi à remporter son Gr1 aux États-Unis et ce sera donc difficile à Meydan, avec une concentration de bons éléments d’Europe et du Japon. Stubbins (Morning Line) est quant à lui au départ de l’UAE Derby (Gr2). En cinq sorties, il compte quatre victoires, n’ayant été battu que pour ses débuts. On lui demande cependant de franchir une marche ce samedi et on ne peut s’empêcher de partir avec un a priori quand un 3ans américain quitte son pays pour aller à Meydan alors que le Kentucky Derby (Gr1) va vite arriver… Et, avec le douze dans les stalles, tout se complique.

Marquer encore plus l’histoire de la Corée

Olivier Doleuze

Montes : Dolkong (Dubai Wold Cup) & Darius du Paon (Dubai Kahayla Classic)

Ce sera très compliqué ce samedi pour Olivier Doleuze. Darius du Paon (No Risk Al Maury) s’annonce barré dans la Dubai Kahayla Classic. Et c’est pareil pour Dolkong (Afleet Alex) dans la Dubai World Cup… Mais on a vraiment envie d’y croire un peu avec ce dernier, tant l’histoire est belle. Le 28 février dernier, Dolkong a marqué l’histoire de son pays d’entraînement, la Corée du Sud, en devenant le premier cheval entraîné là-bas à gagner à Meydan. Il s’imposait par neuf longueurs et demie dans une Listed et son entourage a tenté le tout pour le tout et l’a aligné dans l’Al Maktoum Challenge Round 3 (Gr1). Il a eu raison ! Dolkong a couru de première pour prendre la troisième place et, avec quelques mètres de plus, il aurait pu être deuxième, Thunder Snow trouvant le temps long pour finir. Honnêtement, on ne lui voit pas une première chance ce samedi dans le Gr1, avec en plus le 13 sur 13 dans les stalles. Mais si Dolkong pouvait finir ne serait-ce que dans les cinq premiers, l’histoire serait belle.

Retour pour deux piges

Fabrice Véron

Montes : Amwaj (Dubai Kahayla Classic) & Al Hayette (UAE Derby)

Fabrice Véron avait fait le choix de monter à Dubaï à durant l’hiver. Les voyages créent des liens… Et le jockey a été rappelé pour deux montes lors de la soirée de la Dubai World Cup. Il avait notamment monté pour Éric Lemartinel, lequel lui confie Amwaj (Abu Alemarat) dans la Dubai Kahayla Classic. Ce sera très compliqué pour elle. Dans l’UAE Derby (Gr2), Fabrice Véron retrouve Al Hayette (Union Rags), avec laquelle il avait remporté très facilement les UAE 1.000 Guineas Trial (L). La pouliche a ensuite montré ses limites dans les UAE 1.000 Guineas et les UAE Oaks (Gr3), ainsi que dans l’Al Bastakiya (L), préparatoire à cet UAE Derby. A priori, ce sera compliqué.

Contre les éléments

Julien Augé

Monte : Al Shamoos (Dubai Kahayla Classic)

Julien Augé connaît la championne Al Shamoos (No Risk Al Maury). Si la Kahayla Classic se disputait sur le gazon, nous n’hésiterions pas à dire qu’elle serait la grande favorite du Gr1 PA… Mais voilà, c’est sur le dirt et cela change tout. Al Shamoos va avoir face à elle des spécialistes de la surface, comme le tenant du titre Tallaab Al Khalediah (Jalood Al Khalidiah), un monstre de puissance. Al Shamoos n’a fait que progresser l’an dernier et elle est très bonne. Mais reste à savoir si cette jument tout en légèreté saura se sortir du dirt, une surface qui demande de la force. On sait qu’il est difficile de revenir de l’arrière sur le dirt, d’autant plus quand on monte un cheval qui n’est pas habitué à gérer les projections. Julien Augé et Al Shamoos, avec le 2 dans les stalles, n’auront pas le droit de louper leur départ. Tout sera une question d’adaptation…

L’appel de Hongkong

Alexis Badel

Monte : Wishful Thinker (Al Quoz Sprint)

Alexis Badel est bien connu à Hongkong, où il passe ses hivers en ayant de bons résultats. L’entourage de Wishful Thinker (I Am Invincible), un pensionnaire de Richard Gibson, a donc fait appel à lui pour l’Al Quoz Sprint (Gr1). Ce ne sera pas simple pour lui, face à Blue Point (Shamardal), qui joue à domicile, Sands of Mali (Panis), même si le terrain risque d’être un peu rapide, Stormy Liberal (Stormy Atlantic), lauréat du Breeders’ Cup Turf Sprint (Gr1), ou Brave Smash (Tosen Phantom), gagnant de Gr1 sur 1.200m en Australie. On ne peut rien reprocher à Wishful Thinker, qui signe une excellente saison 2018/2019 à Hongkong avec huit sorties dont quatre victoires, trois en compagnie d’Alexis Badel (qui était déjà rentré en France lors du dernier succès du cheval). Wishful Thinker reste sur deux succès sur 1.200m dans des handicaps. La qualité des sprinters de Hongkong n’est plus à prouver et Alexis Badel connaît très bien ce cheval d’origine australienne. A-t-il le niveau d’un sprinter de Gr1 européen ou australien ? C’est la question à laquelle il faudra répondre… Mais son rating de 111 indique que ce n’est pas le cas.

Deux ans après…

François-Xavier Bertras

Monte : The Right Man (Al Quoz Sprint)

Il y a deux ans, François-Xavier Bertras a été the right man in the right place. Avec The Right Man (Lope de Vega), il créait une petite surprise en remportant l’Al Quoz Sprint 2017 (Gr1). De l’eau a coulé sous les ponts depuis et tout ne s’est pas bien passé pour The Right Man, longtemps resté sur la touche en 2018. Il a fait son retour en compétition en octobre 2018, sans gagner mais sans démériter pour autant. The Right Man effectue une grande rentrée car il n’a pas couru depuis le 31 octobre. On ne le voit pas battre un Blue Point et, a priori, ce sera compliqué ce samedi.

La meilleure chance française

Aurélien Lemaître

Monte : Call the Wind (Dubai Gold Cup)

Les chevaux entraînés en France n’ont pas vraiment répondu présent à Meydan cette année, puisqu’ils ne sont que trois à faire le déplacement : Al Shamoos, The Right Man et Call the Wind (Frankel). Ce dernier est notre meilleure chance et va tenter de continuer la série française dans la Dubai Gold Cup (Gr2). Les trois dernières éditions de l’épreuve avaient en effet été remportées par Vazirabad (Manduro), lequel n’est pas présent cette année. Call the Wind est un cheval tout neuf, qui a fait un truc pour remporter le Qatar Prix du Cadran (Gr1) l’an passé avec si peu d’expérience. Il a été plaisant pour sa rentrée dans le Prix Darshaan (Classe 1), sur trop court. Mais attention, il a assez de vitesse pour bien faire sur 3.200m. Sur le papier, c’est le cheval de la course, même s’il y a face à lui Cross Counter (Teofilo), lauréat de la Melbourne Cup (Gr1) l’an passé… Mais la Melbourne Cup reste un handicap où la solidité des lignes n’est pas toujours assurée…

LES PARTANTS ET MONTES DE LA RÉUNION DE LA DUBAI WORLD CUP

DUBAI WORLD CUP
Gr1, 2.000m, 12.000.000 $
# (corde) Partant Entraîneur Jockey
1 (1) Gunnevera A. Sano E. Jaramillo
2 (2) Capezzano S. bin Ghadayer M. Barzalona
3 (3) North America S. Seemar R. Mullen
4 (4) Audible T. Pletcher F. Prat
5 (5) Seeking the Soul D. Stewart M. Smith
6 (6) Pavel D. O’Neill J. Rosario
7 (7) Gronkowski S. bin Ghadayer O. Murphy
8 (8) Axelrod S. bin Ghadayer R. Ffrench
9 (9) New Trails A. bin Harmash C. Beasley
10 (10) Yoshida W. Mott J. Ortiz
11 (11) K T Brave H. Sugiyama J. Moreira
12 (12) Thunder Snow S. bin Suroor C. Soumillon
13 (13) Dolkong S. Foster O. Doleuze
DUBAI SHEEMA CLASSIC
Gr1, 2.410m, 6.000.000 $
# (corde) Partant Entraîneur Jockey
1 (1) Cheval Grand Y. Tomomichi H. Bowman
2 (2) Old Persian C. Appleby W. Buick
3 (3) Magic Wand A. O’Brien R. Moore
4 (4) Racing History S. bin Suroor C. Soumillon
5 (5) Hunting Horn A. O’Brien W. Lordan
6 (6) Rey de Oro K. Fujisawa C. Lemaire
7 (7) Suave Richard Y. Shono J. Moreira
8 (8) Desert Encounter D. Simcock J. Crowley
DUBAI TURF
Gr1, 1.800m, 6.000.000 €
# (corde) Partant Entraîneur Jockey
1 (1) Southern Legend C. Fownes Z. Purton
2(2) Dream Castle S. bin Suroor C. Soumillon
3 (3) Deirdre M. Hashida J. Moreira
4 (4) Vivlos Y. Tomomichi M. Barzalona
5 (5) Majestic Mambo M. de Kock A. Marcus
6 (6) Lord Glitters D. O’Meara D. Tudhope
7 (7) Almond Eye S. Kunieda C. Lemaire
8 (8) I Can Fly A. O’Brien R. Moore
9 (9) Mountain Hunter S. bin Suroor P. Cosgrave
10 (10) Yulong Prince M. de Kock B. Fayd’Herbe
11 (11) Century Dream S. Crisford O. Murphy
12 (12) Without Parole J. Gosden L. Dettori
13 (13) Wootton C. Appleby W. Buick
DUBAI GOLDEN SHAHEEN
Gr1, 1.200m, 2.500.000 $
# (corde) Partant Entraîneur Jockey
1 (1) Roy H P. Miller P. Lopez
2 (2) Imperial Hint L. Carvajal J. Orti
3 (3) Xy Jet J. Navarro E. Jaramillo
4 (4)  Promises Fulfilled D. Romans R. Albarado
5 (5) Drafted D. Watson P. Dobbs
6 (6) Switzerland S. Asmussen M. Barzalona
7 (7) Nine Below Zero F. Nass A. de Vries
8 (8) Tato Key D. Marmane S. Foley
9 (9) Matera Sky H. Mori Y. Take
10 (10) Fight Hero Y. Tsui J. Moreira
UAE DERBY
Gr2, 1.900m, 2.500.00 $
# (corde) Partant Entraîneur Jockey
1(1) Walking Thunder A. bin Harmash L. Dettori
2 (2) Jahbath W. Haggas J. Crowley
3 (3) Golden Jaguar A. bin Harmash O. Murphy
4 (4) Plus que Parfait B. Walsh J. Ortiz
5 (5) Derma Louvre H. Toda C. Lemaire
6 (6) Divine Image C. Appleby W. Buick
7 (7) Superior A. bin Harmash C. Beasley
8 (8) Gray Magician P. Miller J. Rosario
9 (9) Razeena D. Watson P. Dobbs
10 (10) Al Hayette I. Mohammed F. Veron
11 (11) Van Beethoven A. O’Brien R. Moore
12 (12) Stubbins D. O’Neill F. Prat
13 (13) Swift Rose S. bin Suroor P. Cosgrave
14 (14) Manguzi A. R. Al Rayhi F. Jara
Al QUOZ SPRINT
Gr1, 1.200m, 2.000.000 $
# (corde) Partant Entraîneur Jockey
1 (1) Stormy Liberal P. Miller J. Rosario
2 (2) Sands of Mali R. Fahey O. Murphy
3 (3) Lost Treasure A. O’Brien R. Moore
4 (4) Mazzini F. Nass A. de Vries
5 (5) The Right Man D. Guillemin F.-X. Bertras
6 (6) Brave Smash K. Lees H. Bowman
7 (7) Belvoir Bay P. Miller F. Prat
8 (8) Blue Point C. Appleby W. Buick
9 (9) Caribou Club T. Proctor J. Talamo
10 (10) Ekhtiyaar D. Watson J. Crowley
11 (11) Illustrious Lad P. Gelagotis A. Darmanin
12 (12) Viddora L. Kennewell J. Bowditch
113 (13) Wishful Thinker R. Gibson A. Badel
DUBAI GOLD CUP
Gr2, 3.200m, 1.500.000 $
# (corde) Partant Entraîneur Jockey
1 (1) Marinaresco M. de Kock B. Fayd’herbe
2 (2) Call The Wind F. Head A. Lemaitre
3 (3) Red Galileo S. bin Suroor P. Cosgrave
4 (4) Platinium Warrior J. W. Sadler S. Foley
5 (5) Prince of Arran C. Fellowes O. Murphy
6 (6) Ispolini C. Appleby B. Doyle
7 (7) Sharpalo A. bin Harmash C. Beasley
8 (8) Team Talk S. bin Suroor C. Soumillon
9 (9) Cross Counter C. Appleby W. Buick
10 (10) Gold Mount R. Gibson R. Moore
GODOLPHIN MILE
Gr2, 1.600m, 1.500.000 $
# (corde) Partant Entraîneur Jockey
1 (1) Major Partnership S. bin Suroor O. Murphy
2 (2) Nonkono Yume Y. Kato J. Moreira
3 (3) True Timber K. Mc Laughin J. Rosario
4 (4) Kimbear D. Watson P. Dobbs
5 (5) Heavy Metal S. bin Ghadayer M. Barzalona
6 (6) Muntazah D. Watson J. Crowley
7 (7) Ibn Malik M. Al Muhairi T. O’Shea
8 (8) African Ride S. Crisford C. Soumillon
9 (9) Logrado E. Charpy A. Fresu
10 (10) Good Curry B. Kocakaya H. Karatas
11 (11) Musawaat F. Nass A. de Vries
12 (12) Coal Front T. Pletcher J. Oritz
13 (13) Secret Ambition S. Seemar R. Mullen
DUBAI KAHAYLA CLASSIC
Gr1 PA, 2.000m, 1.000.000 $
# (corde) Partant Entraîneur Jockey
1 (1) Al Zahir A. R. Al Rayhi J. Crowley
2 (2) Al Shamoos C. Gourdain J. Augé
3 (3) Af Al Sajanjle E. Oertel A. Fresu
4 (4) Darius du Paon E. Lemartinel O. Doleuze
5 (5) Fazza Al Khalediah M. Borkowski P. Convertino
6 (6) Rmmas J. de Roüalle A. de Vries
7 (7) Mawahib E. Lemartinel P. Cosgrave
8 (8) Af Maher E. Oertel T. O’Shea
9 (9) Goshawke A. Al Hammadi F. Jara
10 (10) Chaddad S. bin Ghadayer M. Barzalona
11(11) Barnamaj A. R. Al Rayhi S. Hitchcott
12 (12) Tallaab Al Khalediah M. Almasaodi J. Ospina
13(13) Amwaj E. Lemartinel F. Veron
14 (14) Ziyadd J. de Roüalle R. Mullen
15 (15) Bf Mughader Y. Al Kalbani S. Mazur