GODOLPHIN MILE (GR2) - Muntazah vs Heavy Metal, douze mois après

International / 29.03.2019

GODOLPHIN MILE (GR2) - Muntazah vs Heavy Metal, douze mois après

MEYDAN (AE), SAMEDI

13 H 15 • GODOLPHIN MILE (GR2)

La famille Maktoum a gagné avec ses différentes casaques huit des dix dernières éditions du Godolphin Mile (Gr2). Cette année, c’est le cheikh Hamdan Al Maktoum qui détient la meilleure chance avec Muntazah (Dubawi). En Europe, c’était un cheval de 2.000/2.400m pas assez bon pour gagner un Gr3. Son entraîneur, Doug Watson, a tout changé : sur le dirt et le mile, Muntazah a trouvé son chemin à 6ans. Il vient de gagner deux Grs3, dont le dernier par dix longueurs. L’année dernière, lors de ses débuts sur le dirt, il s’était classé deuxième de Heavy Metal (Exceed and Excel) dans cette course mais à l’issue d’un parcours compliqué.

Deux américains dangereux. Les deux se retrouvent douze mois après et, comme dans toutes les courses sur le dirt de Meydan, le départ sera décisif. Celui qui prendra la tête sera dur à battre. Les chevaux pouvant gâcher la fête sont les américains True Timber (Mineshaft) et Coal Front (Stay Thirsty). Le premier a déçu dans la Pegasus World Cup (Gr1) mais avait très bien couru, en se classant deuxième, dans le Cigar Mile (Gr1). Coal Front, un pensionnaire de Todd Pletcher, a démontré qu’il avait retrouvé ses moyens après quatorze mois d’absence, avec deux succès de Gr3… Et il aime aller devant.

Simon Crisford a confirmé la monte de Christophe Soumillon pour African Ride (Candy Ride). Les deux ont trouvé un bon feeling et ils ont remporté un gros handicap. Le japonais Nonkono June (Twining) n’a pas confirmé son succès dans les February Stakes (Gr1) en 2018 mais il est un des deux lauréats de Gr1 au départ. L’autre est l’argentin Logrado (Manipulator), qui n’a pas brillé lors de ses débuts à Meydan.