Le haras de Thouars, toujours en quête de nouveauté et de diversité

29.03.2019

Le haras de Thouars, toujours en quête de nouveauté et de diversité

Situé dans le Lot-et-Garonne, le haras de Thouars est le principal lieu de monte et d’insémination pour les pur-sang arabes en France. Emmanuel Cessac, qui dirige la structure après l’avoir fondée, nous a annoncé l’arrivée de six nouveaux sires en station pour 2019 : Azadi (Darike), Al Mouwaffak (Azadi), Runner (Tahar de Candelon), Bulus Al Aziz (Nizam), Damis (Amer) et Benben'ba (Barour de Cardonne). Ils vont ainsi rejoindre les autres résidants de Thouars, à savoir Dahess (Amer), Aim South (Burning Sand), AF Albahar (Amer), Al Mourtajez (Dahess), Ameretto (Amer), Séraphin du Paon (Akbar), Sir Bani Yas (Amer), Jaafer (Amer), Mister Ginoux (Amer) et TM Fred Texas (Burning Sand). En perpétuelle recherche de sangs nouveaux et des reproducteurs de pointe des années à venir, Emmanuel Cessac nous a dit : « La présence de ces étalons atteste de la confiance qui s’est installée avec leurs propriétaires au fil des années. Ces derniers apprécient également notre capacité à les exploiter en insémination artificielle. Enfin, nous les accompagnons sur le plan commercial. »

Azadi et son fils. En provenance de l’élevage d’Hassan Mousli, Azadi (Darike) est l’un des meilleurs étalons disponibles sur le marché. Doté d’un pedigree très original, ses statistiques de production, numériquement très réduites, sont remarquables. Avec trente et un sujets vus en piste en France, il a déjà donné sept black types dont quatre gagnants de Gr1 PA. On lui doit notamment Al Mouwaffak (Qatar Total Arabian Trophy des Poulains, Gr1 PA), Nafees (triple lauréat de Gr1 PA), Al Nachmiya (Qatar Arabian Trophy des pouliches de 3ans, Gr1 PA), Al Fahda (Qatar Arabian Trophy des Pouliches de 3ans, Gr1 PA), Ibn Azadi (Prix Shadwell Tidjani, Gr3 PA), Rijm (French Arabian Breeders' Challenge Classic, Gr1 PA), Meelad (deuxième de la H.H. Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Cup, Gr2 PA), Badi Al Cham (troisième du Prix Tidjani, Gr3 PA)… Azadi est capable de produire des chevaux précoces, comme des sujets qui durent. Emmanuel Cessac nous a confié : « C’est un étalon extraordinaire. Nous gérions sa semence congelée depuis plusieurs années. Le haras de Saintes ayant fermé, son propriétaire a donc aussi décidé de nous confier le cheval. C’est un geste de confiance. Son prix de monte s’adresse à des éleveurs dotés d’une jumenterie exceptionnelle. Pour ceux qui sont à la recherche de ce sang de premier plan, mais dans un tarif plus accessible, nous proposons également son fils Al Mouwaffak, lequel a tout pour réussir, notamment un grand pedigree – avec le sang de Djourman par l’intermédiaire de Morgane de Piboul –, mais aussi beaucoup de qualité, comme en atteste le style de ses victoires en compétition. Al Mouwaffak est proposé à 1.000 € en semence fraiche. Comme son père, il est indemne de certains des courants de sang les plus répandus (Amer, Kesberoy…) »

Des statistiques remarquables. L’étalon Runner (Tahar de Candelon) n’a pour l’instant eu qu’un seul partant en France, Al Ryma Monlau, issue d’une génération qui ne comptait que trois produits. Et pour son unique sortie, elle s’est imposée à La Teste-de-Buch en devançant Neef (General), futur gagnant du Prix Chéri Bibi (Gr3 PA), et Maraasem (Akim de Ducor), plus tard deuxième du Prix Nevada II (Gr3 PA). Emmanuel Cessac nous a dit : « C’est un beau cheval et la qualité de son seul partant est de bon augure. Avec Mahabb (Tahar de Candelon), dont on connaît la grande réussite, c’est le seul autre fils de Tahar de Candelon (Tidjani) actif en France. Issu d’une bonne famille, celle de Guetlato (Grabiec), il présente un pedigree original et indemne d’Amer, Kesberoy, Manganate… » Il fait la monte à 1.500 € en frais pour les juments de course.

Deux frères à vocation mixte. Bulus Al Aziz et Benben'ba, nés pour les courses, se positionnent à la fois sur le marché de l’endurance et sur celui du galop. Bulus Al Aziz – inbred 2 fois 2 sur Amer – a gagné deux épreuves sur 1.300m aux Pays-Bas. C’est le frère utérin de Benben’ba qualifié en CEI* sur 90 km. Les deux officient à 500 € en frais.

Un petit-fils d’Ortie. Lauréat de la Coupe d’Europe des Chevaux Arabes  et de H.H. The Heir Apparent Trophy International (Grs1PA), Damis (Amer) est très bien né : « Le même croisement a donné quatre étalons, Damis bien sûr, mais également ses propres frères, Mugadir (H.H. The Emir’s Trophy, deux fois, Heir Apparent Sword, deux fois), Keilan (H.H The Emir’s Trophy, Qatar Derby) et Murhib (Qatar Int’l Derby Gr2 PA). C’est un petit-fils de la remarquable Ortie qui porte les sangs de Djouran (Saint Laurent) et Iricho (David). Damis n’a pas encore beaucoup sailli et il est arrivé chez nous cette année. »

Deux américains. On notera par ailleurs qu’à partir de cette année, le haras de Thouars va distribuer la semence de RB Burn (Majd Al Arab) et celle de Big Easy (Burning Sand). En France, RB Burn s'est révélé un bon 3ans, se classant notamment deuxième d'une édition solide du Qatar Total Arabian Trophy des Poulains (Gr1 PA), entre Muraaqib (Munjiz) et Alsaker (Af Albahar). À 4ans, cet américain de naissance a remporté la Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Jewel Crown (Gr1 PA) avant de confirmer l'année suivante en gagnant le Liwa Oasis (Gr1 PA). Sa mère, Burnie Gee Pw (Burning Sand), qui remporta six courses, dont les Texas Arabian Oaks, a aussi donné le gagnant de Groupe RB Torch (Bani Yas Sponsored by Friday, Gr2 PA).

Lui aussi américain, Big Easy présente un papier très original et exempt des lignées les plus courantes (Amer, Manganate, Kesberoy…). Lauréat de Gr1 aux États-Unis et aux Émirats Arabes Unis, il est testé sur sa descendance. Malgré une production réduite numériquement parlant, il donne régulièrement des gagnants outre-Atlantique et dans les pays du Golfe, à l’image d’ES Ajeeb (Bani Yas Sponsored by Gulf News, Gr2 PA).

Les tendances de la saison de monte 2019. Observateur privilégié de l’élevage des pur-sang arabes depuis des décennies, Emmanuel Cessac nous a dit : « AF Albahar, qui est déjà un reproducteur confirmé au niveau Groupe, est proposé à un prix de saillie très compétitif qui devrait être apprécié des éleveurs. Les premiers produits d’Al Mourtajez sont magnifiques et cela va certainement inciter à l’utiliser à nouveau. Compte tenu de ses statistiques impressionnantes, TM Fred Texas va probablement effectuer une bonne saison de monte. C’est aussi le cas de Jaafer qui a donné de très bons gagnants. No Risk Al Maury va certainement bien travailler cette année, compte tenu de la réussite de sa production. Mais c’est aussi un superbe pedigree. Et nous sommes heureux d’avoir dans nos boxes Mister Ginoux, issu de sa proche famille. »