Quand l'Europe est de retour dans le Kentucky Derby

Le Mot de la Fin / 08.03.2019

Quand l'Europe est de retour dans le Kentucky Derby

Le mot de la fin : Gazon

Depuis 1970, sept chevaux issus d’un étalon ayant fait carrière sur le dirt américain ont gagné le Derby d’Epsom (Gr1) : Kris Kin (Kris S) en 2003, Erhaab (Chief's Crown) en 1994, Secreto (Northern Dancer) en 1984, The Minstrel (Northern Dancer) en 1977, Roberto (Hail to Reason) en 1972, Mill Reef (Never Bend) en 1971 et Nijinsky II (Northern Dancer) en 1970. L’inverse est beaucoup plus rare. Sur la même période, seuls deux produits de sires façonnés sur le turf européen ont remporté le Kentucky Derby (Gr1) : Winning Colors (Caro) en 1988 et Ferdinand (Nijinsky II) en 1986. Code of Honor (Noble Mission) gagnant des Fountain of Youth Stakes (Gr2) il y a quelques jours va donc tenter un défi particulièrement difficile. C’est un fils de Noble Mission (Galileo) qui a couru vingt et une fois de 2 à et 5ans, mais exclusivement sur le gazon européen. Son entraîneur, Shug McGaughey, a confié qu’il n’avait jamais essayé le cheval sur le gazon, car dès le départ il s’était montré très à l’aise sur le dirt. Son pensionnaire est proposé à 16/1 dans le Kentucky Derby. Il est actuellement deuxième au classement des points pour la qualification aux Classiques. Le leader War of Will (War Front × Sadler’s Wells), acheté lors de la breeze up Arqana, a lui aussi un pedigree clairement orienté vers le gazon…