Le mot de la fin - Pigeons (bis)

Le Mot de la Fin / 21.03.2019

Le mot de la fin - Pigeons (bis)

On a déjà évoqué le prix record affiché pour un pigeon belge, adjugé aux enchères 1,25 million d’euros. Mais on ne se doutait pas que les affinités avec les courses allaient au-delà !

Un site australien vient de révéler le passe-temps favori de l’entraîneur Gary Portelli, qui a tout de même gagné deux Golden Slippers, et qui tentera d’en ajouter un troisième à son palmarès samedi prochain… On le sait, le métier d’entraîneur est prenant, et il faut avoir des dérivatifs pour se vider la tête. Pour Gary Portelli, ce sont les pigeons ! L’homme a installé une volière à côté de son écurie. Et pas la volière de Mamie ! Portelli est propriétaire de 260 pigeons de course. Il explique que la nutrition de ces athlètes est aussi précise (voire plus) que celle de ses chevaux, et que leur élevage obéit aux mêmes règles, avec des choix de croisements entre sujet de tenue ou de vitesse…