LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - Henri-Alex Pantall et ses jeunes de tous les horizons

Courses / 20.03.2019

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - Henri-Alex Pantall et ses jeunes de tous les horizons

Par Anne-Louise Échevin

Au 19 mars, nous avons décompté 63 sujets de 2ans dans les boxes d’Henri-Alex Pantall. Un effectif pléthorique, avec des jeunes pousses issues d’étalons confirmées, des 2ans de première génération, des pedigrees de vitesse, d’autres de tenue… C’est vraiment ce qui frappe en observant la liste de 2ans de l’entraîneur : à Beaupréau, il y en a pour tous les goûts !

La machine Beaupréau. En 2016, Henri-Alex Pantall avait battu ses records avec pas moins de 277 partants individuels, lauréats de 131 courses pour, en tout, 1.013 sorties. De 2012 à 2017, l’écurie Pantall a toujours enregistré plus de quatre millions de gains (avec primes).

L’année 2018 a été plus calme, toutes proportions gardées. Henri-Alex Pantall n’a pas passé le cap des 1.000 courses l’an dernier : il a eu 203 partants individuels qui ont couru 875 fois, pour 122 victoires (13,9 %). Les gains (primes comprises) se sont approchés de la barre des 4.000.000 €, se fixant à 3.915.724 €. L’écurie d’Henri-Alex Pantall reste une machine à gagner : on trouve de tout dans son effectif et le but est que chaque cheval décroche sa course. Le pourcentage de réussite à la gagne constaté l’an dernier est bon : 13,9 % de gagnants avec autant de partants, cela n’est finalement pas si évident que cela. De l’art de "dispatcher".

Côté 2ans, Henri-Alex Pantall a sorti l’an dernier une pouliche comme Devant (Showcasing), laquelle a conclu son année par une victoire dans le Prix Miesque (Gr3). Il a aussi compté sur Amilcar (Wootton Bassett), lauréat du Prix Herod (L), ou We Go (No Nay Never), troisième du Darley Prix de Cabourg (Gr3).

Pour consulter la liste des 2ans à l’entraînement chez Henri-Alex Pantall, cliquez ici. (lien à insérer http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/2ans-pantall.pdf )

Une centaine de 2ans. Henri-Alex Pantall va voir ses boxes se remplir de 2ans au fur et à mesure de la saison. « Il y a encore un certain nombre de 2ans qui sont actuellement au préentraînement et vont arriver plus tard. Nous allons tourner autour d’une petite centaine de 2ans au final. C’est un chiffre constant depuis quatre ou cinq ans. Après, nous répartissons. C’est presque un avantage d’avoir autant de 2ans. Nous allons pouvoir ainsi sortir ceux qui sont précoces et rapides. Et les pouliches, par exemple, qui ont besoin d’un peu de temps, pourront repartir manger de l’herbe au printemps et rattraper le retard ensuite. »

Des profils d’étalons différents. Les 63 poulains de 2ans d’Henri-Alex Pantall sont issus de 42 étalons différents. Le sire le plus présent est un étalon dont les premiers 2ans seront en piste en 2019 : Elvstroem. L’étalon du haras du Petit Tellier a six 2ans à l’entraînement chez Henri-Alex Pantall. On trouve ensuite trois produits de Charm Spirit (tous appartenant à Son Altesse le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani), trois produits d’Authorized et trois produits de Le Havre. Du côté des 2ans de 2019, Henri-Alex Pantall entraîne des produits d’étalons ayant déjà donné des lauréats de Gr1, comme Frankel, Invincible Spirit, Le Havre, Wootton Bassett, Authorized, Teofilo ou Nathaniel, que des étalons de première production comme Elvstroem, Galiway, Free Eagle, Hunter’s Light ou Sidestep.

Henri-Alex Pantall nous a dit : « J’ai une vraie diversité dans les profils de 2ans. Je travaille avec un certain nombre de propriétaires-éleveurs et j’ai quelques chevaux achetés aux ventes. Il y a chez moi des sujets issus d’étalons de première production et mon rôle est aussi de leur permettre de se révéler. Il va falloir que les poulains montrent de la précocité. Pour l’instant, c’est un peu tôt pour détacher des poulains en particuliers : les 2ans commencent à travailler gentiment. Je n’ai pas de gazon à Beaupréau mais je ne suis pas le seul dans ce cas : nous travaillons nos chevaux normalement. »

Le plus cher pour le Team Valor. La présence de nombreux étalons de première production est logique car Henri-Alex Pantall entraîne pour des propriétaires-éleveurs – parfois aussi vendeurs – comme Son Altesse le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani, Guy Pariente, Patrick Chedeville…

Si on trouve des chevaux rachetés pour une somme importante chez Henri-Alex Pantall, comme le "Frankel" Restiadargent (racheté 240.000 €) ou l'" Invincible Spirit" Dubai Rose (racheté 190.000 €), on ne trouve pas de top prices dans l’effectif. Le produit le plus cher acheté aux ventes est l’unique 2ans de Team Valor chez Henri-Alex Pantall. Café Alma (Dabirsim) est passée deux fois aux ventes : elle avait été achetée foal pour 42.000 €, étant présentée par La Motteraye Consignment et achetée par Farway Partners. Yearling, elle a été achetée 65.000 € par J.E. Berry.

Nos cinq coups de cœur

CHUNKY (F2)

(Charm Spirit & Yellow and Green, par Monsun)

Propriétaire : S.A. le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani

Éleveur : Scea Haras de Victot

Chunky appartient à la deuxième génération du champion miler Charm Spirit, lequel a donné des black types avec ses premiers 2ans et est le deuxième produit référencé sur France Galop de la bonne Yellow and Green (Monsun), lauréate du Prix de Malleret (Gr2). Le premier produit de la jument, Qatar Bolt (French Fifteen), a gagné son maiden. Chunky ne sera probablement pas hyper précoce et il faudra certainement attendre la seconde partie de saison pour la voir.

ÉTOILE POLAIRE (F2)

(Excelebration & Polly Jean, par Iffraaj)

Propriétaire : Mme Jacques Cygler

Éleveurs : Sarl Jedburgh Stud & Thierry de La Héronnière

Par Excelebration, c’est le premier produit de Polly Jean (Iffraaj), laquelle n’a pas couru. Étoile Polaire est bien née, issue d’une famille vivante. La deuxième mère est Yxenery (Sillery), gagnante d’un Prix La Camargo (L). Au haras, elle a donné Polygreen (Green Tune), gagnante de Listed. Polygreen est la mère de Polydream ** (Oasis Dream), lauréate l’an passé du Larc Prix Maurice de Gheest (Gr1), ainsi qu’Evaporation (Red Ransom), gagnante du Prix Amandine (L). Elle est aussi la mère de Big Brothers Pride ** (Invincible Spirit), qu’il ne faut pas condamner sur sa rentrée dans le Prix Montenica (L) et qui peut devenir une bonne 3ans dans les épreuves de vitesse.

JACK O’BOY (M2)

(Anodin & Goldy Honor, par Highest Honor)

Propriétaire : Henri-Alex Pantall

Éleveurs : H.-A. Pantall & Mme Y. Pantall

Jack O’Boy (Anodin) est issu de l’élevage maison. Les produits de Goldy Honor ont fait plaisir aux époux Pantall et Jack O’Boy va tenter de poursuivre cela. C’est le frère de Goldy Espony (Vespone), laquelle a remporté le Prix Pénélope (Gr3) et a été vendue suite à sa sixième place dans le Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1). Elle a ensuite rejoint les boxes de Chad Brown, pour lequel elle a décroché trois Grs3. Jack O’Boy est aussi le frère de Malkoboy (Rajsaman), double lauréat de Listed sur 2.400m.

MAYYATELLO (F2)

(Intello & Mayyadah, par Invincible Spirit)

Propriétaire : S.A. le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani

Éleveur : Scea Haras de Victot

Comme son nom l’indique, Mayyatello est issue du croisement entre Intello et Mayyadah (Invincible Spirit). Il est le troisième produit de la jument, qui n’a pas encore donné de gagnants. Le croisement est intéressant : Intello, efficace de 1.600m à 2.400m, et Mayyadah, une pouliche avec de l’influx qui avait remporté le Prix Amandine (L) et pris la deuxième place du Prix du Pin (Gr3). C’est une famille vivante, avec des éléments de vitesse comme de tenue. Mayyadah est une fille de Seralia (Royal Academy), lauréate d’un Prix Yacowlef (L). Elle est aussi une tante de Straight Right ** (Siyouni), lauréat du Prix de la Californie (L). On retrouve aussi Miss Crissy (Verglas) dans le pedigree, elle qui a pris des places dans le Prix de Pomone et le Prix de Royallieu (Grs2).

RESTIANY (M2)

(Frankel & Restiadargent, par Kendargent)

Propriétaire/Éleveur : Guy Pariente

C’est le troisième produit de Restiadargent (Kendargent), la petite flèche qu’entraînait déjà Henri-Alex Pantall pour Guy Pariente. Gagnante de Gr2, elle a aussi conclu troisième des Diamond Jubilee Stakes (Gr1), à une demi-longueur de la crack australienne Black Caviar (Bel Esprit) et à une petite encolure de Moonlight Cloud ** (Invincible Spirit)… Le fameux jour où la France a manqué de faire pleurer toute l’Australie. Restiadargent a quatre produits référencés, tous par Frankel. Le premier, Frankelio, a été tardif, remportant son maiden au mois de septembre de ses 3ans. Il a été exporté en Angleterre. Le deuxième produit de Restiadargent, une pouliche, est Shonan Ariana (Frankel), a été plus précoce, remportant son maiden pour sa deuxième sortie, au mois de juillet de ses 2ans, à Hakodate et sur 1.200m.