LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - L’armada de Gabriel Leenders prête à faire feu

Courses / 01.03.2019

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - L’armada de Gabriel Leenders prête à faire feu

Par Alice Baudrelle

Installé à Jarzé (49) depuis le printemps 2014, Gabriel Leenders s’illustre régulièrement à bon niveau avec ses pensionnaires. En 2017, il a manqué d’un rien (une encolure !) un premier succès avec un 3ans – Sugarcrush (Muhtathir) – dans une épreuve black type, à l’occasion du Prix Finot (L). Beaucoup d’indices laissent penser qu’il devrait toucher au but en 2019.

Gabriel Leenders s’est rapidement fait un nom grâce à des chevaux comme Azucardel (Della Francesca) – Prix Claude Le Lorrain (L) à deux reprises –, Drôle d’Idée (Coastal Path) – Prix Calabrais (L) –, Fauburg Rosetgri (Sageburg) – Grand Steeple-Chase de Craon (L) –, Bucéfal (Pistolero) – Prix Anjou-Loire Challenge (L)… En 2018, il a intégré pour la première fois le top 10 des entraîneurs d’obstacle en signant 41 succès et 153 places avec 280 partants dans la discipline. À l’heure actuelle, il veille sur un effectif de 90 pensionnaires, parmi lesquels on note la présence de 36 chevaux de 3ans, soit plus d’un tiers de son écurie. L’entraîneur nous a confié : « J’avais un lot de 3ans également très fourni l’année dernière, mais je pense que celui de cette année est supérieur en termes de qualité. J’espère bien pouvoir gagner une course black type à Auteuil avec l’un ou plusieurs d’entre eux ! » Son lot de 3ans n’est pas encore au complet, car Gabriel Leenders va encore recevoir quelques jeunes pensionnaires : « Je vais bientôt recevoir deux poulains bien nés, Gentilhomme (Poliglote) et Gaz Gaz (Buck’s Boum). Le premier est un fils de Sanouva (Muhtathir), laquelle avait gagné les Prix Congress (Gr2) et Wild Monarch (L). Quant à Gaz Gaz, c’est le frère d’Enfant du Pays (Coastal Path), qui s’est hélas accidenté mortellement à Auteuil après avoir remporté le Prix Paul’s Cray et avoir conclu troisième du Prix Fifrelet (L) sous mon entraînement. »

Quelques 3ans précoces. Gabriel Leenders ne devrait pas tarder à avoir ses premiers partants chez les 3ans. Il nous a expliqué : « J’ai plusieurs 3ans qui ont l’air d’être précoces, à l’image de Dandy King. Je l’ai reçu cet hiver après qu’il a couru deux fois sous l’entraînement d’Henri-François Devin. Pour l’anecdote, c’est un fils d’Olympic Glory (Choisir) et sa mère est une sœur de Shalaa (Invincible Spirit). Il a de pures origines de vitesse ! Mastareba (Mastercraftsman) devrait aussi débuter bientôt. Son propre frère, Deniliquin, a débuté victorieusement à Vichy l’année dernière avant d’être exporté en Angleterre. »

De nombreux propriétaires. Cinquante-six clients différents sont répertoriés chez Gabriel Leenders. On retrouve un nom encore méconnu dans la colonne des propriétaires, celui d’AGV Karwin Stud. Il s’agit d’une société créée au mois de décembre par Grégory Vayre et son épouse, Ambre. Les Vayre ont trois chevaux à l’entraînement chez Gabriel Leenders, dont l’inédit Groom Boy (Tiger Groom), un cousin du regretté Usual Suspects (Goldneyev), qui avait remporté les Prix Alain du Breil (Gr1), Amadou (Gr2) et de Maisons-Laffitte (Gr3). Dans la liste des propriétaires plus familiers, on retrouve les noms du haras de Saint Voir, de Patrick Joubert, de Simon Munir, de Mme Jacques Cyprès, de la Sarl Carion E.M.M. ou encore de l’écurie Cerdeval, pour ne citer qu’eux.

Pour consulter la liste des 3ans de Gabriel Leenders, cliquez ici http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/3ans-Leenders.pdf

Nos cinq coups de cœur

GRANITIÈRE (F3)

(Martaline & Sharonne, par Robin des Champs)

Propriétaire : Brahim Khelifi

Éleveurs : Alexandre, Raphaël, Paul-Marie & Eugénie Robert

Fille du top-étalon d’obstacle Martaline (Linamix), cette AQPS est une propre sœur d’Éragone, lequel avait fait forte impression en s’imposant pour ses débuts sur les haies de Compiègne. Ce dernier s’est classé cinquième du Prix Général de Saint-Didier (Gr3) pour sa deuxième sortie, avant de connaître des soucis de santé. Après un an d’absence, il s’est classé troisième du Prix Santo Pietro (L) à Auteuil, puis a été dirigé vers le steeple, où il s’est classé deux fois deuxième dans des bons lots. Éragone vient de chuter sur les gros obstacles d’Angers alors qu’il était en tête et ne devrait pas tarder à ouvrir son palmarès dans la discipline.

Leur mère, Sharonne (Robin des Champs), est une sœur de Medison (Vidéo Rock), vainqueur pour ses débuts en plat dans le Prix Bango (devenu Gr3 AQPS) et gagnant de Listed sur les claies de Sandown. C’est la famille de Kamillo (Agent Bleu), deuxième du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1), mais aussi d’Urbaine (Voix du Nord), auteure d’une série de sept victoires consécutives en plat dont les Prix de Craon (devenu Gr1 AQPS), Glorieuse et Chloris (devenus Gr2 AQPS). 

KERFANY (H3)

(Martaline & Not Lost, par Lost World)

Propriétaire : Brahim Khelifi

Éleveurs : Haras de la Croix Sonnet & Hubert Hosselet

Fils de Martaline, que l’on ne présente plus, Kerfany est très bien né puisque sa mère, Not Lost (Lost World), est une fille de la matrone Newness (Simply Great). Cette dernière a remporté le Prix Edmond Barrachin (devenu Gr3) et s’est classée troisième du Prix Maurice Gillois (devenu Gr1) avant de donner naissance à sept black types. Restée inédite, Not Lost est une propre sœur du champion Nickname, vainqueur à 18 reprises, dont les Prix Renaud du Vivier, Alain du Breil et le Paddy Power Chase (Grs1), mais également de l’étalon Nom de D’la, lauréat du Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3), et de Narkis, vainqueur du Prix Wild Monarch (L). Elle est aussi la sœur de Nom d’une Pipe (Linamix), gagnant des Prix de Longchamp et Carmarthen (Grs3) et deuxième du Prix Cambacérès (Gr1), de N’Avoue Jamais (Marignan), lauréate du Prix Alain du Breil, du sire No Risk at All (My Risk), vainqueur de la Coupe et du Grand Prix de Vichy (Grs3), et de New Saga (Sagamix), deuxième du Prix Achille Fould (L). Kerfany est assurément né pour réussir à Auteuil et, selon son entraîneur, il devrait effectuer ses premiers pas en compétition dans le Prix Wild Monarch (L).

ROLL OF THE DICE (F3)

(No Risk at All & Pina, par Kapgarde)

Propriétaire/Éleveur : Raymond-Anderson Green

Cette Roll of the Dice est issue d’un étalon ayant déjà donné plusieurs gagnants de Groupe malgré son jeune âge, le convoité No Risk at All. On lui doit notamment Épatante (Prix Jacques de Vienne, Gr1 AQPS), Highway to Hell (invaincu en quatre sorties dont le Prix Léopold d’Orsetti, Gr3), Royale Maria Has (Prix Hopper, Gr3), Allaho (Clonmel Novice Hurdle, Gr3)… Roll of the Dice est d’ailleurs issue du même croisement que Highway to Hell, puisque leurs mères sont toutes les deux par Kapgarde (Garde Royale).

La mère de la pouliche, Pina, a remporté ses deux premières courses en obstacle avant de se placer à plusieurs reprises dans de bons lots sur la butte Mortemart. Elle a conclu sa carrière de compétitrice par une cinquième place dans le Prix de Chambly (L). Roll of the Dice est son deuxième produit après Cool Me Down (Martaline), vainqueur à trois reprises en haies et en steeple et disparu prématurément à la suite de sa chute dans le Prix Général de Saint-Didier. Pina est une propre sœur d’Edgardo Sol, vainqueur de Gr3 sur le steeple d’Aintree et placé de Gr1 sur les fences de Leopardstown, et elle est aussi la sœur de Katiki (Cadoudal), lauréat du Grand Prix d’Automne et du Prix Cambacérès (Grs1). La deuxième mère de Roll of the Dice est Tikiti Dancer (Fabulous Dancer), gagnante elle aussi du Prix Cambacérès. C’est donc la famille d’Enfant du Pays, dont nous avons déjà parlé plus haut.

LA BONDUE (F3)

(Saint des Saints & Val d’Aumane, par Martaline)

Propriétaire/Éleveur : Sarl Carion E.M.M.

Issue de l’étalon confirmé Saint des Saints (Cadoudal), La Bondue est le deuxième produit de Val d’Aumane (Martaline), gagnante du Prix Lycoming (Haies) pour ses débuts à Enghien et placée à Auteuil. Cette dernière a également conclu troisième du Prix Philippe Ménager (devenu Listed) sur le steeple de la butte Mortemart. Val d’Aumane est une sœur de l’excellent Le Chablis (Sassanian), vainqueur des Prix Maurice Gillois (Gr1), Orcada et La Périchole (Grs3), et de Féroé (Bulington), lauréate du Prix Sytaj (devenu Gr3) et troisième du Prix Congress (Gr2). Cette dernière a donné Le Mercurey (Nickname), double gagnant de Gr2 sur le steeple anglais. La Bondue provient d’une famille tardive et, d’après ses origines, elle devrait être davantage performante en fin d’année. Mais tout vient à point à qui sait attendre…

GAMALINE (F3)

(Martaline & Urticaire, par Mister Sacha)

Propriétaire : Marie-Amélie Jacquet

Éleveur : Goldford Stud

Achetée 43.000 € par Joffrey Huet à la vente d’été Arqana, cette fille de Martaline doit avoir une valeur sentimentale pour Gabriel Leenders. En effet, elle est le premier produit de la bonne Urticaire (Mister Sacha), lauréate à cinq reprises en plat, dont le Prix d’Estruval (devenu Gr3 AQPS) sous l’entraînement d’Étienne Leenders, avant son exportation en Irlande. Entraînée ensuite par Willie Mullins, elle s’était imposée d’entrée de jeu sur les obstacles avant de conclure deuxième du Shannon Spray Novice Hurdle (Gr3) et troisième du Mares Novices’ Hurdle (Gr1). Urticaire est une sœur de Trifolium (Goldneyev), lauréat de l’Arkle Novice Chase (Gr1), du Moscow Flyer Novice Hurdle (Gr2) et du Prix Bango (devenu Gr3 AQPS). Ce dernier est monté sur le podium au plus haut niveau à maintes reprises. Gamaline descend d’une souche qui a donné de nombreux vainqueurs et elle devrait pouvoir suivre la voie familiale sans problème.