LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - La jeune garde dorée de Frédéric Rossi

Courses / 28.03.2019

LE REGARD TOURNÉ VERS L’AVENIR - La jeune garde dorée de Frédéric Rossi

Actuellement quatrième au classement provisoire des entraîneurs, Frédéric Rossi a déjà remporté 21 épreuves dont deux Listeds en 2019. Le professionnel marseillais peut envisager 2019 avec sérénité, d’autant qu’il dispose également d’un contingent de 2ans bien fourni.

Par Alice Baudrelle

Après huit années consacrées à l’entraînement (presque) exclusif des chevaux de Jean-Claude Seroul, Frédéric Rossi a dû recommencer à zéro en 2017 suite à l’annonce de la répartition de l’effectif du propriétaire chez divers professionnels. Depuis, l’homme a su repartir du bon pied, c’est le moins qu’on puisse dire ! En effet, il pourra compter sur trois de ses pensionnaires pour tenter de décrocher un premier classique en 2019 : Cala Tarida (Garswood), Phocéenne (Olympic Glory) et Talk or Listen (Alhebayeb). Gagnante du Prix des Réservoirs (Gr3), la première citée a la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) dans le viseur. Phocéenne vient de remporter aisément le Prix Rose de Mai (L) et pourrait être supplémentée dans le Prix de Diane (Gr1) si elle confirme dans le Prix Pénélope (Gr3). Quant à Talk or Listen, il s’est imposé mardi dernier dans le Prix François Mathet (L) et va prendre part au Prix Greffulhe (Gr2). Si tout se passe bien, il pourrait être supplémenté dans le Prix du Jockey-Club (Gr1)…

Pour retrouver la liste complète des 2ans de Frédéric Rossi :

https://docs.google.com/spreadsheets/d/1H9xhRPazS4_EjjfeMt0Re3qPj2o899oOXCoNkb4TdVU/edit?usp=sharing

Quelques 2ans précoces... Frédéric Rossi veille actuellement sur un effectif de 90 pensionnaires, parmi lesquels 37 d’entre eux sont âgés de 2ans. Sa renommée n’est plus à faire avec les juniors, lui qui a remporté le Prix des Réservoirs à deux reprises grâce à Trixia (Siyouni) et, plus récemment, Cala Tarida, mais aussi le Prix Miesque (Gr3), à deux reprises également, avec Ameenah (American Post) et Izalia (Iron Mask), le Prix des Chênes (Gr3) avec Evasive’s First (Evasive), le Prix Delahante (L), deux fois, avec Mobaco (Slickly) et Little Dreams (Della Francesca)…

Concernant son lot de 2ans, l’entraîneur nous a dit : « J’ai encore quelques 2ans qui vont arriver au printemps. Le nombre va donc encore évoluer. Cette année, le lot est meilleur, en termes de nombre et de qualité, par rapport à l’an dernier. Certains sont précoces, mais nous allons faire notre travail avec sérieux. Nous n’allons pas les empêcher de courir s’ils sont prêts à débuter cette année, mais nous ne cherchons pas à sortir des 2ans à tout prix. Parmi ceux qui vont bientôt débuter, il y a Kenway (Galiway) qui court samedi à Saint-Cloud, et Patzefredo (Penny’s Picnic) qui ne devrait pas tarder à découvrir un hippodrome. Les produits de Galiway (Galileo) me semblent assez précoces. Certains de mes 2ans attendront probablement le meeting de Deauville pour débuter, à l’image d’une fille de Toronado (High Chaparral) qui n’est pas encore nommée mais que j’aime beaucoup. J’ai également un très beau mâle non nommé par Born to Sea (Invincible Spirit) qui me plaît énormément. Issu d’une bonne famille maternelle américaine, il devrait lui aussi débuter à Deauville cet été. Il faut également citer Goldstep (Sidestep), une sœur du champion Marchand d’Or (Marchand de Sable) ; elle me plaît bien également. »

Et de nouvelles casaques. Le propriétaire le plus représenté dans l’effectif de l’entraîneur marseillais est Laurent Haegel (LH) avec 12 chevaux, dont la moitié est âgée de 2ans. Frédéric Rossi nous a expliqué : « D’ordinaire, Laurent Haegel aime bien les chevaux prêts à courir, mais je l’ai convaincu d’investir dans quelques yearlings. Il est devenu mon client principal. » On retrouve également dans la liste de ses clients des noms prestigieux comme Al Shaqab Racing : « C’est la première fois que j’ai des représentants d’Al Shaqab Racing à la maison. J’ai reçu d’autres nouveaux propriétaires comme le haras d’Étreham, Olivier Carli ou encore la famille Tsui, tandis que mes anciens clients me sont restés fidèles, à l’image de Maurice Lagasse, par exemple. J’ai réussi à me constituer un gros effectif avec beaucoup de casaques différentes, ce qui n’est pas facile. »

Frédéric Rossi va bientôt pouvoir compter sur une deuxième structure : « Dans quinze jours, j’emménage dans ma nouvelle écurie sur le centre de Calas. Elle est en construction depuis six mois et comporte 60 boxes. Dotée des dernières technologies, elle nous permettra de continuer à entraîner nos chevaux dans les meilleures conditions possible ! »

Nos cinq coups de cœur

(M2)

(Olympic Glory & Anew, par Oasis Dream)

Propriétaire/Éleveur : Al Shaqab Racing

Fils du véloce Olympic Glory (Choisir), ce poulain non nommé est le troisième produit d’Anew (Oasis Dream), une jument inédite dont la descendance n’a pas encore été vue en compétition. Anew est née dans la pourpre puisqu’elle est la sœur de Treat Gently (Cape Cross), lauréate, entre autres, du Prix de Malleret et des Sheepshead Bay Stakes (Grs2), mais elle est surtout issue de Kid Gloves (In the Wings), une sœur de la matrone Hasili (Kahyasi). Gagnante du Prix des Sablonnets (L), cette dernière s’est surtout révélée au haras en donnant cinq gagnants de Gr1 : Banks Hill (Danehill), lauréate de la Breeders’ Cup Filly & Mare Turf, des Coronation Stakes et du Prix Jacques Le Marois, Intercontinental (Danehill), gagnante du Breeders’ Cup Filly & Mare Turf et des Matriarch Stakes, Cacique (Danehill), vainqueur des Man O’ War Stakes et du Manhattan Handicap, Champs Élysées (Danehill), lauréat du Breeders’ Cup Turf et de l’Hollywood Cup Turf, et Heat Haze (Green Desert), gagnante des Beverly D. Stakes et des Matriarch Stakes. La qualité de la production d’Hasili ne s’arrête pas là, puisqu’elle est également la mère du double gagnant de Groupe Dansili (Danehill), lequel est devenu un étalon de premier plan, et de Deluxe (Storm Cat), lauréate de Gr3 outre-Atlantique et deuxième du Prix Saint-Alary (Gr1). Selon son entraîneur, ce fils d’Anew est un beau poulain qui devrait débuter à l’automne.

VICENTEDELAMANCHA (M2)

(Lope de Vega & Voie de Printemps, par Della Francesca)

Propriétaire : Maurice Lagasse

Éleveur : Gestüt Zur Kuste AG

Vicentedelamancha (Lope de Vega) possède un pedigree qui le destine à être précoce… et rapide. En effet, il est issu de Voie de Printemps (Della Francesca), gagnante de ses trois premières courses à 2ans et troisième du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L) sous l’entraînement de Frédéric Rossi. Parmi ses quatre produits ayant couru, on note la présence de trois vainqueurs dont Korevsky (Intello), gagnant à 2ans et troisième du Prix de Saint-Patrick (L). La mère de Voie de Printemps, Vallée de Joux (Welkin), est une sœur du précoce Berkoutchi (Take Risks), lauréat des Prix Djebel et Herod (Ls).

REVOLVER EYES (F2)

(Kendargent & Velvet Revolver, par Mujahid)

Propriétaire : Bernard Giraudon

Éleveur : Stratford Place Stud

Issue d’un étalon confirmé, Revolver Eyes (Kendargent) a été cédée 55.000 € à MAB Agency lors des ventes de yearlings d’août Arqana. Elle est la propre sœur de Ken Colt, auteur de débuts victorieux à 2ans dans le Prix Machiavellian à Deauville, troisième du Prix de la Vallée d’Auge et quatrième du Prix du Cercle (Ls). Leur mère, Velvet Revolver (Mujahid), a remporté six courses en Italie de 2ans à 4ans et s’est classée deuxième du Premio Umbria et troisième du Premio Omenoni (Grs3), entre autres. La deuxième mère, Noble Kara (Noblequest), s’est classée deuxième du Prix de Seine-et-Oise (Gr3) et troisième des Prix du Gros-Chêne (Gr2) et du Cercle (L).

SCHATZLI (F2)

(Elusive City & Schlague, par Pulpit)

Propriétaire : Maurice Lagasse

Éleveur : Gestüt Zur Kuste AG

Fille du véloce Elusive City (Elusive Quality), Schatzli n’est autre que la sœur du bon Dice Roll (Showcasing). Auteur d’une saison remarquable à 2ans (trois victoires en quatre sorties), ce dernier s’est adjugé le Prix Djebel (Gr3) pour sa rentrée l’année suivante avant de conclure proche troisième dans la Poule d’Essai des Poulains (Gr1). Après une tentative infructueuse dans le Prix du Jockey Club (Gr1), Dice Roll a été exporté à Hongkong, où il a été rebaptisé Gold Win. Il n’a pas encore réussi à faire d’étincelles là-bas, mais son palmarès parle pour lui. Si sa petite sœur a hérité ne serait-ce que de la moitié de sa qualité, elle devrait faire une bonne pouliche. Un peu plus loin dans la famille maternelle, on retrouve les gagnants de Gr1 Récital (Montjeu) et Corre Caminos (Montjeu), mais aussi Boréale (Bellypha), gagnante du Prix des Réservoirs et deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches.

KENWAY (M2)

(Galiway & Kendam, par Kendargent)

Propriétaire : Haras de La Gousserie

Éleveur : Guy Pariente

Acheté 56.000 € par le haras de La Gousserie, aux ventes de yearlings d’août Arqana, Kenway (Kendargent) est le deuxième produit de Kendam (Kendargent), lauréate du Prix Éclipse et deuxième des Chartwell Fillies’ Stakes et des Prix d’Arenberg (Grs3) et La Camargo (L). Cette dernière a également pris la troisième place du Prix de la Forêt (Gr1) et des Prix du Pin et de la Porte Maillot (Grs3). Kendam est une propre sœur de Kenfreeze, vainqueur du Prix Roland de Chambure et deuxième du Prix du Pont-Neuf (Ls). Kenway va effectuer ses premiers pas en compétition dans le Prix du Début, à Saint-Cloud, samedi prochain, où il sera associé à Franck Blondel.