PRIX AVRANCHIN (STEEPLE-CHASE) - Fandango remet les pendules à l’heure

Courses / 13.03.2019

PRIX AVRANCHIN (STEEPLE-CHASE) - Fandango remet les pendules à l’heure

COMPIÈGNE, MERCREDI

Tombé en début de parcours à Auteuil, en dernier lieu, Fandango (Poliglote) a remis les pendules à l’heure en s’imposant de bout en bout, ce mercredi. Parti en tête, le poulain de Pierre Pilarski et de Palmyr Racing a mené à son rythme tout en se montrant appliqué dans ses sauts, et le peloton composé de cinq unités s’est vite étiré. Accélérant à l’intérieur de la piste dans la dernière ligne droite, Fandango a conservé le meilleur malgré le bon effort final en dehors de Miss de Boulko (Balko), qui effectuait ses débuts sur les gros obstacles. Il faut compter 18 longueurs pour retrouver le troisième, Flying Startandco ** (Cokoriko), lequel a résisté in extremis à Fan de Blues (Poliglote).

Un poulain d’avenir sur les gros parcours d’Auteuil. Auteur de débuts victorieux en plat à Royan, Fandango a fourni de belles performances sur les haies en se classant notamment deuxième du Prix Finot (L). Dirigé vers le steeple en début d’année, il s’était imposé d’entrée de jeu à Toulouse avant de chuter sur la butte Mortemart. Son entraîneur, Guillaume Macaire, a expliqué : « J’ai failli le ramener à Auteuil mais je me suis ravisé. Je craignais que le cheval ne se rappelle sa récente chute et j’ai préféré l’amener ici. Il a été devant aujourd’hui car le lot s’est creusé, mais ce n’est pas vraiment son sport. C’est plutôt un suiveur, un cheval qui se monte près de la tête sans pour autant aller devant. Pour le moment, il a encore besoin d’apprendre. Il devrait progresser gentiment, d’autant qu’il possède beaucoup de tenue selon moi. Il devrait donc être mieux sur le parcours des 4.400m à Auteuil. »

Le frère d’Ex Fan des Sixties **. Élevé par François-Marie Cottin et la succession Paul Green, Fandango est né pour sauter. Il est par Poliglote (Sadler’s Wells) et Paranoïa (Esprit du Nord), gagnante sur les haies d’Auteuil. C’est le frère de Buttercup (Limnos), lauréate à plusieurs reprises sur les gros obstacles et deuxième du Prix Finot (L), mais surtout d’Ex Fan des Sixties ** (Poliglote), gagnante en haies et en steeple, deuxième du Prix Hopper et troisième du Prix André Michel (Grs3).

La deuxième mère, Cate Bleue (Katowice), a produit d'excellents sauteurs à l’image de Musica Bella (Bateau Rouge), gagnante du Prix Richard et Robert Hennessy (L) et du Prix André Michel (L, à l'époque) et deuxième du Prix La Haye Jousselin (Gr1), d’Alary (Dream Well), deuxième du Prix La Haye Jousselin, ou encore de Quatre Bleue (Cyborg), lauréate sur les haies et le steeple d’Auteuil et troisième du Prix de Beaune (L).

 

 

 

Northern Dancer

 

 

Sadler’s Wells

 

 

 

 

Fairy Bridge

 

Poliglote

 

 

 

 

 

Val de l’Orne

 

 

Alexandrie

 

 

 

 

Apachee

FANDANGO (H4)

 

 

 

 

 

 

Lyphard

 

 

Esprit du Nord

 

 

 

 

Rajput Princess

 

Paranoïa

 

 

 

 

 

Katowice

 

 

Cate Bleue

 

 

 

 

Ola Bleue