PRIX DES TROIS MASSIFS (MAIDEN) - Oyambre, un bon poulain en devenir

Courses / 07.03.2019

PRIX DES TROIS MASSIFS (MAIDEN) - Oyambre, un bon poulain en devenir

FONTAINEBLEAU, JEUDI

Troisième pour ses débuts, à ParisLongchamp à 2ans, en bon terrain, Oyambre (Sea the Moon) a ouvert son palmarès pour sa rentrée à l’issue de ce Prix des Trois Massifs. Il découvrait la distance des 2.200m et a manifestement apprécié la piste annoncée à 4,6, ce jeudi. Le représentant de Georgiana Cabrero a longtemps patienté en troisième position à la corde, dans le sillage de l’animateur, Son of Normandy (Galileo). Prenant l’avantage à 500m du but, Oyambre a lutté jusqu’au passage du poteau avec Son of Normandy, faisant preuve de dureté. Ce dernier a mis du temps à réagir avant de mettre un bon coup de reins dans les dernières foulées, échouant d’une tête pour la victoire. Il avait couru discrètement à deux reprises et a affiché de réels progrès pour sa première sortie de l’année. La troisième place est revenue trois longueurs plus loin à Yellow Tiger (Wootton Bassett), lequel avait effectué des débuts corrects sur le sable de Deauville, au mois de décembre. Ce pensionnaire d’Andrea Schutz a terminé fort en dehors à l’issue d’un parcours à l’arrière-garde, tout en mettant du temps à trouver le passage dans la phase finale. Il faudra le suivre dans les courses sur gazon.

Un poulain peu endurci. Christophe Soumillon, qui découvrait Oyambre en compétition, a déclaré au sujet du pensionnaire de Carlos Laffon-Parias : « J’ai eu une trop bonne course et il était un peu perdu quand je lui ai demandé d’accélérer le long du rail, car il s’est retrouvé isolé lors des 200 derniers mètres. Je l’ai senti se relâcher un peu à la fin, mais je lui ai alors mis une claque et il a bien réagi. Il a un super bon mental, un beau physique et une belle action. Il n’avait pas été réellement préparé sur le gazon le matin et devrait continuer de progresser. Lorsqu’il sera plus endurci, il fera un poulain vraiment sympa. »

Le frère de Shimraan. Élevé par All Seasons Bloodstock, Oyambre est passé deux fois en vente. Acheté 22.000 Gns par Stamina Turf, chez Tattersalls, en novembre 2016, il a ensuite été présenté par le haras de l’Hôtellerie aux ventes de yearlings d’août chez Arqana, où il a été racheté 35.000 €. C’est un fils de Sea the Moon (Sea the Stars), étalon à Lanwades Stud, et de Shemriyna (King of Kings), gagnante sur l’hippodrome de Deauville. Oyambre est le frère de Shimraan (Rainbow Quest), vainqueur du Prix Eugène Adam et troisième des Prix du Conseil de Paris et Dollar (Grs2).

La deuxième mère, Shemaya (Darshaan), a remporté le Prix Casimir Delamarre et s’est classée troisième du Prix Mélisande (L). Elle a donné Shamkiyr (Sea the Stars), deuxième du Prix du Jockey Club (Gr1), Shendaya (Danehill Dancer), deuxième du Prix Casimir Delamarre, et Pecking Order (Fastnet Rock), deuxième du Prix des Tourelles (L).

La troisième mère, Shemaka (Nishapour), a gagné le Prix de Diane (Gr1). Elle a produit quatre black types : Shemima (Dalakhani) – Prix de Lutèce et Allez France, Grs3 –, Shediyama (Red Ransom) – troisième du Prix de la Seine, L –, Shemala (Danehill) – Prix Madame Jean Couturié, L –, et la précitée Shemaya.

 

 

 

Cape Cross

 

 

Sea the Stars

 

 

 

 

Urban Sea

 

Sea the Moon

 

 

 

 

 

Monsun

 

 

Sanwa

 

 

 

 

Sacarina

OYAMBRE (M3)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

King of Kings

 

 

 

 

Zummerudd

 

Shemriyna

 

 

 

 

 

Darshaan

 

 

Shemaya

 

 

 

 

Shemaka