PRIX JEAN-CLAUDE ÉVAIN - Edalka de Kerser s’offre Bon Augure

Courses / 09.03.2019

PRIX JEAN-CLAUDE ÉVAIN - Edalka de Kerser s’offre Bon Augure

AUTEUIL, SAMEDI

Edalka de Kerser (Voix du Nord) n’était pas attendue à pareille fête dans le Prix Jean-Claude Évain. La représentante de l’écurie des Dunes et de Patrice Quinton débutait à Auteuil dans cette épreuve, face à des chevaux expérimentés. Et elle n’a pas tremblé. D’abord attentiste à l’arrière-garde, elle s’est rapprochée à mi-peloton avant de prendre la tête à mi-tournant. Edalka de Kerser a bien sauté les deux dernières difficultés et est repartie sur le plat pour s’imposer par douze longueurs. Bon Augure (My Risk), monté en position d’attente, a tracé une bonne fin de course pour prendre une encourageante deuxième place, cinq longueurs devant Red Rocky (Rock of Gibraltar).

La plus belle d’Edalka de Kerser. Edalka de Kerser décroche la plus belle victoire de sa carrière. Pouliche régulière, elle comptait quatre victoires : deux au Touquet, une à Strasbourg et une à Granville. La pensionnaire de Patrice Quinton avait l’avantage d’avoir couru à Pau durant l’hiver et arrivait sur la montante, elle qui était la cadette de la course. Il lui faudra confirmer ce succès.

Encourageant pour Bon Augure. L’attraction de l’épreuve était Bon Augure, qui faisait son retour à Auteuil. Pour sa rentrée, il a été arrêté à Angers après avoir cédé en fin de parcours, commettant une grosse faute. Ce dimanche, il retrouvait la compétition à Auteuil et son bonnet. Bon Augure était revenu à Auteuil lors de la réunion de réouverture afin de faire un peu de schooling. Ce samedi, il était calme au rond, tout en marquant son habituelle hésitation à la sortie du rond de présentation. Détendu à l’arrière-garde, il a tracé un dernier kilomètre en progression pour prendre une encourageante deuxième place.

Adrien Lacombe, son entraîneur, nous a dit : « J’étais vraiment très angoissé par rapport à ce qui s’est passé l’autre jour à Angers. J’avais fait une bêtise ce jour-là, puis le jockey aussi. C’était une très mauvaise leçon. Clément Lefebvre m’a dit que, aujourd’hui, il a senti un cheval rouillé. Il n’a plus 6ans, il en a 8, et il lui faudra peut-être un ou deux parcours pour revenir au mieux. En tout cas, je suis très content car il a eu une bonne leçon ce samedi. La gagnante était intouchable. La dernière fois, cela avait été une énorme bêtise de le courir sans bonnet. C’était aussi une erreur de le courir à Angers, un hippodrome trop rapide. De plus, après Angers, il a eu un énorme ganglion sur la ganache. Je ne sais pas d’où c’est venu, peut-être un foyer infectieux. C’est un gros sauteur et il va rester sur le steeple. »

La famille de Saphina de Kerser. Élevée par Mme Kerstin Drevet, Edalka de Kerser est une fille de Voix du Nord et de Quadalka de Kerser (Kadalko), laquelle a couru à cinq reprises en haies, prenant trois places. Edalka de Kerser est son troisième produit référencé. Auparavant, elle a donné Calisco de Kerser (Al Namix), lauréat de trois courses. La deuxième mère, Magie de Janser (Highest Honor), a donné Saphina de Kerser (Al Namix), gagnante du Prix Hopper (L). 

 

 

 

Lomond

 

 

Valanour

 

 

 

 

Vearia

 

Voix du Nord

 

 

 

 

 

Top Ville

 

 

Dame Edith

 

 

 

 

Girl of France

EDALKA DE KERSER (F5)

 

 

 

 

 

 

Cadoudal

 

 

Kadalko

 

 

 

 

Koln

 

Quadalka
de Kerser

 

 

 

 

 

Highest Honor

 

 

Magie de Janser

 

 

 

 

Zelina