PRIX RELKO (CLASSE 2) - Palmerino, comme un poisson dans l’eau

Courses / 21.03.2019

PRIX RELKO (CLASSE 2) - Palmerino, comme un poisson dans l’eau

SAINT-CLOUD, JEUDI

Supplémenté pour participer au Prix Relko (Classe 2), Palmerino (Doctor Dino) a justifié le choix de son entourage en effectuant une rentrée gagnante. Le cheval de Marie-Cécile de Saint-Seine, d’Étienne & Grégoire Leenders et de Paul Terpereau avait déjà prouvé son aptitude au profil de l’hippodrome clodoaldien en y remportant deux gros handicaps par le passé, mais n’avait plus été revu en compétition depuis le mois de juillet. Il s’était auparavant imposé aussi bien en terrain lourd que sur le sable et n’a pas été dérangé par la piste annoncée à 5 ce jeudi. Après avoir longtemps patienté parmi les derniers le long de la corde, il s’est vivement rapproché à l’entrée de l’ultime ligne droite. Accélérant à l’extérieur de l’animateur, Sarendam (Excelebration), à 300m du but, Palmerino a pris facilement le meilleur et s’est imposé d’une longueur et demie devant King Nonantais (Air Chief Marshal). Ce dernier a fourni un effort honorable à l’intérieur de la piste pour venir subtiliser la deuxième place à Sarendam, qui a imprimé du rythme à l’épreuve avant de faiblir quelque peu dans la phase finale. Le favori, Nabunga (Aussie Rules), a fortement déçu pour son retour sur 3.000m, terminant à la cinquième place.

De retour en pleine forme après un souci de santé. Grégoire Leenders, copropriétaire et coentraîneur du lauréat, nous a confié : « Je pensais qu’il était encore un peu rond pour être vraiment prêt, mais il m’a fait mentir ! L’année dernière, il a eu un problème au jarret et nous avons dû faire l’impasse sur le reste de la saison. Aujourd’hui, il nous a montré qu’il avait le moral et qu’il n’avait rien perdu de sa niaque. Nous allons voir comment le handicapeur va le situer sur l’échelle des poids, mais il devrait soit courir un Quinté à ParisLongchamp, soit poursuivre dans la voie des courses à conditions. »

Le propre frère de Palinodie. Élevé par la comtesse Bertrand de Tarragon au haras de Maulepaire, Palmerino a trouvé preneur à la vente d’automne Arqana. Présenté par l’écurie Drost, il a été cédé 20.000 € à Étienne & Grégoire Leenders. C’est un fils de Doctor Dino (Muhtathir), étalon au haras du Mesnil, et de Palmeriade (Kouroun), placée en plat à plusieurs reprises. Palmerino est le propre frère de Palinodie, lauréate du Prix Charles Laffitte (L) et troisième des Robert G. Dick Memorial Stakes, des Very One Stakes (Grs3) et du Prix de Liancourt (L).

La deuxième mère, Palmeria (Great Palm), s’est placée en plat à 2ans. Elle a notamment donné Pesant d’Or (Gold Away), lauréat de trois courses en obstacle et deuxième du Prix Dominique Sartini (L). Palmeria est une sœur de Trait de Génie (Diamond Prospect), vainqueur de vingt courses dont le Grand Prix de la Ville de Nantes et les Prix René Bedel et du Grand Camp (Ls), deuxième du Grand Prix de Vichy et du Prix Gontaut-Biron (Grs3), et de Bonne Gargotte (Poliglote), gagnante du Prix Panacée (L) et deuxième du Prix Corrida (Gr3). Cette dernière a produit Gargotière (Kendargent), troisième du Prix de Thiberville (L). C’est la famille de Syrita (Siyouni), lauréate du Prix de la Calonne (L) et troisième de la Coupe (Gr3).

 

 

 

Elmaamul

 

 

Muhtathir

 

 

 

 

Majmu

 

Doctor Dino

 

 

 

 

 

Priolo

 

 

Logica

 

 

 

 

Salagangai

PALMERINO (H8)

 

 

 

 

 

 

Kaldoun

 

 

Kouroun

 

 

 

 

Kuneitra

 

Palmeriade

 

 

 

 

 

Great Palm

 

 

Palmeria

 

 

 

 

Garmeritte


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 19’’57

1.000m à 600m : 28’’22

600m à 400m : 13’’24

400m à 200m : 12’’78

200m à l’arrivée : 13’’19

Temps total : 3’27’’00