PRIX ROHAN (L) - Photo Choc, un bon achat

Courses / 03.03.2019

PRIX ROHAN (L) - Photo Choc, un bon achat

AUTEUIL, DIMANCHE

Photo choc pour Photo Choc (Motivator) dans le rond des vainqueurs ! Le cheval était encadré par une haie d’honneur assez impressionnante. Il faut dire qu’ils sont nombreux à être propriétaires du cheval et à faire partager leur victoire : Photo Choc appartient à Mickaël Lasry, à l’écurie Team Spirit, à Pierre Boulard ainsi qu’à son entraîneur, Michaël Seror. Et tout ce petit monde a réussi un investissement gagnant. Photo Choc a été acheté 17.333 € le 12 janvier dernier à Chantilly, avant que la réunion ne soit perturbée par les Gilets jaunes. L’allocation au gagnant de ce Prix Rohan (L) : 28.800 €.

D’abord attentiste, Photo Choc a fait un effort à l’entrée de la ligne d’en face pour se rapprocher des premiers. Il a bien sauté et est reparti sur le plat, s’imposant par neuf longueurs devant Diva d’Athom (Turgeon), laquelle a aussi fait un effort en face. Bonaparte Sizing (Voix du Nord) est troisième à quatre longueurs et demie, en étant encore un peu immature.

Que du bonus. Encore entier, Photo Choc trouve une nouvelle vie sur les obstacles. Cet élève du haras du Mézeray avait débuté sa carrière chez Alessandro et Giuseppe Botti, avant de rejoindre le Sud-Est et les boxes de Keven Borgel. Acheté à réclamer à ParisLongchamp, il est parti en Espagne, chez Enrique Leon, avant de rejoindre la France et les boxes de Mauricio Delcher Sanchez. Il n’est pas issu d’une famille d’obstacle, même si on trouve dans son pedigree Sporazene (Cozzene), lauréat du Champion 4-y-o Hurdle (Gr1). Ses deux grands-pères, Montjeu (Sadler’s Wells) et Loup Solitaire (Lear Fan), ont produit des gagnants de Gr1 sur les obstacles. Son père, Motivator (Montjeu), a également donné plusieurs chevaux de Groupe sur les obstacles. Il avait aussi pour lui l’aptitude au terrain lourd, comme nous l’a expliqué Mickaël Seror : « Nous avons acheté un cheval dur, qui avait montré ses capacités à aller dans le terrain lourd. Il ne lui restait plus qu’à savoir sauter, et c’est un très bon sauteur ! Il va continuer sur les haies et, si cela ne va pas, il pourrait retourner en plat ou aller en steeple. Je ne suis pas inquiet pour la suite de son avenir. Le travail est fait et la suite ne sera que du bonus. Je n’étais pas forcément serein en face car il a dû faire un effort. J’ai eu peur qu’il ne finisse par le payer, mais son jockey l’a laissé respirer au bon moment. »

Bonaparte Sizing à suivre. Bonaparte Sizing signe des premiers pas encourageants sur les obstacles, mettant un peu de temps à vraiment se cadencer. Il est né pour sauter, lui qui a pour deuxième mère Gamine Royale (Garde Royale), d’où Lutin des Bordes (Épervier Bleu), Olivia des Bordes (Antarctique) ou Miss Berry (Cadoudal), mère d’Utopie des Bordes (Antarctique), Victoire des Borde (Antarctique), Belle du Berry (Network) et Darling des Bordes (Balko)… Son entraîneur, Jehan Bertran de Balanda, nous a dit : « C'est un gros bébé qui débute très bien. Il a un remarquable pedigree pour l'obstacle et devrait bien monter sur cette course. Au début du parcours, j'étais un peu déçu car, le matin, il est très bien réglé, et là il a fait preuve d'une certaine immaturité. On notera qu'il s'est bien accroché dans la phase finale et il est probable qu'il s'agisse d'un lot de qualité. Je suis donc très satisfait de ses premiers pas sur les obstacles, et ce d'autant plus qu'il semble capable de progresser suite à cette découverte d'Auteuil. Il a été débourré assez tard, à l'âge de 3ans et il n'est pas toujours évident de rattraper le temps perdu. Mais je pense que c'est un cheval intéressant. »

Le frère de Moon Trouble. Élevé par le haras du Mézeray, Photo Choc est un fils de Motivator, étalon au haras du Quesnay, lequel a également donné Pallasator (Festival Novice Hurdle, Gr2), Modus (Rising Stars Novices’ Chase, Gr2)… Sa mère, Shake the Moon (Loup Solitaire), s’est classée deuxième d’un Prix Joubert (L). Au haras, elle a donné le bon Moon Trouble (Lope de Vega), deuxième du Prix Paul de Moussac (Gr3), où il avait été battu par Zelzal ** (Sea the Stars) après avoir mené détaché de ses adversaires. Il a aussi pris la troisième place du Prix Djebel (Gr3). La deuxième mère, Sporades (Vaguely Noble), a remporté le Prix de Flore (Gr3) et le Prix de Liancourt (L). Au haras, on lui doit Tigre d’Or (Tiger Hill), gagnant du Grand Prix de Craon (L), Leave us Leap (Summer Squall), deuxième des Prix Montenica et Tantième (Ls), ou encore Sporazene (Cozzene), lauréat du Champion 4-y-o Hurdle (Gr1) en Grande-Bretagne. La troisième mère, Stresa (Mill Reef), a aussi couru sur les obstacles, se classant deuxième d’un Grand Prix d’Automne (L, à l’époque). Elle a produit Mill Native (Exclusive Native), lauréat de l’Arlington Million (Gr1), et French Stress (Sham), lauréate du Prix Perth, du Prix Edmond Blanc (Grs3) et deuxième de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1).

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Montjeu

 

 

 

 

Floripedes

 

Motivator

 

 

 

 

 

Gone West

 

 

Out West

 

 

 

 

Chellingoua

PHOTO CHOC (M4)

 

 

 

 

 

 

Lear Fan

 

 

Loup Solitaire

 

 

 

 

Louveterie

 

Shake the Moon

 

 

 

 

 

Vaguely Noble

 

 

Sporades

 

 

 

 

Stresa