QUEEN MOTHER CHAMPION CHASE (GR1) - Citior, Altior, Fortior (*)

International / 13.03.2019

QUEEN MOTHER CHAMPION CHASE (GR1) - Citior, Altior, Fortior (*)

CHELTENHAM (GB), MERCREDI

De notre envoyé spécial Christopher Galmiche

(*) « Citius, Altius, Fortius » est la devise des Jeux Olympiques. Ces trois mots latins signifient « plus vite, plus haut, plus fort ».

Les chapeaux et les journaux ont volé et les tribunes de Cheltenham se sont mises à trembler lorsqu’Altior (High Chaparral) a passé le poteau en tête pour la deuxième année consécutive dans le Queen Mother Champion Chase (Gr1). C’est un crack et les Britanniques aiment ces icônes de l’obstacle. De plus, depuis le début du Festival, les favoris n’ont pas été à la fête et les bourses des joueurs commençaient à crier "Au secours" !

Altior leur en a donné pour leur argent et "pour leur émotion"…

Quelle aisance… Dès le départ, il marque à la culotte l’animateur détaché, Saint Calvados (Saint des Saints), et tous deux évoluent à sept ou huit longueurs du reste du peloton. À l’amorce du tournant final, Altior vient à la hauteur de Saint Calvados et le dépasse peu après. Mais les français Politologue (Poliglote) et Sceau Royal (Doctor Dino), qui ont attendu, l’attaquent à la fin de la dernière courbe. Entre les deux derniers fences, côté corde, Sceau Royal prend même l’avantage à Altior. En dehors, Politologue s’annonce lui aussi dangereusement. De plus, Altior ne se facilite pas la tâche sur le dernier fence, retapant une foulée et perdant du temps…

Alors ? Suspense ? Non ! Car rapidement, Altior répond à Sceau Royal en revenant à sa hauteur. Il lui fait payer son insolence, l’effaçant puis se détachant avec désinvolture.

Une nouvelle fois, Altior a été un régal à regarder sauter, sauf sur la rivière sur laquelle il a fait une faute. En Altior, Nicky Henderson a trouvé la relève de Sprinter Sacré (Network), qui marche dans les pas de son célèbre aîné.

Une idylle avec le Festival entamée en 2016. Altior fait partie des chouchous du Festival. Il y vient depuis 2016 et n’y a jamais connu la défaite. Vainqueur du Supreme Novices’ Hurdle (Gr1) en 2016, puis de l’Arkle Chase (Gr1) en 2017, il a ensuite décroché le Queen Mother Champion Chase en 2018 et en 2019…

Le King George 2019 comme possible objectif. Nicky Henderson, vainqueur de son sixième Champion Chase, ce qui lui permet d’égaler le record de Tom Dreaper et de décrocher une 63e victoire lors d’un Festival de Cheltenham, a déclaré : « C’est bien quand cela se termine ! C’est comme frapper votre tête contre un mur de brique. Lorsque l’on voit toute cette foule autour de la winning enclosure, c’est comme revenir à l’époque de Sprinter Sacré. Quelle chance nous avons ! Après la retraite de Sprinter Sacré, nous en retrouvons un de la même valeur. C’est une vraie star. Sprinter comme Altior ont fait beaucoup pour les courses. Altior a été incroyable pour répondre aux attaques. Il sait ce qu’il a à faire. Mais le terrain était contre lui car il n’aime pas ce genre de piste. L’année dernière, il n’était pas prêt pour Aintree et nous avions attendu Sandown. C’est certainement ce que nous allons faire. Nous allons maintenant sérieusement penser au King George VI Chase (Gr1, 4.800m). C’est bien de casser des records comme le fait Altior. Mais la nuit, vous vous réveillez et vous vous dites que ce n’est rien comparé à Winx ! »

Bonne tenue des "FR". Les français se sont très bien comportés. Politologue a terminé bon deuxième, faisant dire à son entraîneur, Paul Nicholls : « Nous avons suivi la tactique prévue, à savoir d’attendre pour venir attaquer Altior. Nous sommes très satisfaits du cheval car Altior est dur à battre. »

L’entourage de Sceau Royal a lui aussi reconnu qu’Altior était une machine. Mais il était très content du comportement du cheval. Sceau Royal va désormais courir à Aintree, certainement comme Politologue.

Enfin, Hell’s Kitchen (Robin des Champs) a devancé Min (Walk in the Park), lequel a couru proprement.