Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

RYANAIR CHASE (Gr1) - Frodon emmène Bryony Frost au septième ciel

International / 14.03.2019

RYANAIR CHASE (Gr1) - Frodon emmène Bryony Frost au septième ciel

CHELTENHAM (GB), JEUDI

De notre envoyé spécial Christopher Galmiche

Ce sera certainement l’image qui restera du Festival de Cheltenham 2019. La victoire du french bred Frodon (Nickname) dans le Ryanair Chase (Gr1) a été quelque chose de fort. Sur et en dehors de la piste. D’abord parce que l’élève du Breton Philippe Gasdoue est très doué – il a gagné de très gros handicaps sur le steeple à 4ans face à ses aînés. De très gros handicaps dans lesquels il s’est construit une forte popularité car ce sont ces fameuses épreuves phares des samedis hivernaux, diffusées sur ITV Racing et que tout le monde connaît. Puis, une fois sa popularité faite, il a continué sa voie dans les Groupes, où il n’a fait que progresser, remportant le Cotswold Chase (Gr2), tremplin pour la Gold Cup (Gr1). Nous pensions alors le revoir dans ce Gr1. Mais son entourage a choisi la voie de la sagesse et du Ryanair Chase pour que son champion remporte un neuvième Groupe, son premier Gr1. En fin d’année 2017, le populaire Frodon a croisé le chemin de la jeune Bryony Frost, encore novice. Grâce notamment à l’ex-pensionnaire de Guillaume Macaire, la cote de popularité de la jeune femme a grossi, grossi et encore grossi ! Joviale, très drôle et pleine de vie, Bryony Frost a conquis le cœur des Anglais. Alors, lorsque Frodon et Bryony Frost ont passé le poteau en tête, l’hippodrome a explosé de joie. Son retour dans la Winner’s Enclosure a été salué par un véritable tonnerre d’applaudissements. Des applaudissements qui ont duré au moins cinq bonnes minutes. Le septième ciel pour Frodon, Bryony et tout l’entourage du cheval.

Une gazelle. Frodon a rapidement pris les commandes de l’épreuve comme il en a l’habitude. Véritable régal à voir sauter, il a fait des bonds parfaits, notamment sur le fence précédant le tournant final. Le public a tellement apprécié ses sauts que des applaudissements ont fusé à ce moment du parcours. À l’entrée de la ligne droite, Frodon a changé de jambes, mais l’élève de la famille Pacault Aso (Goldneyev) l’a menacé en pleine piste, lui prenant l’avantage entre les deux derniers obstacles. Doué mais aussi courageux, Frodon s’est relancé, il a alors pris le meilleur et contenu les attaques pour l’emporter très nettement. Après son 45e succès lors d’un Festival et le troisième dans le Ryanair Chase après Thisthatandother et Taranis, Paul Nicholls a déclaré : « C’est l’un des plus beaux jours de ma vie. Frodon est un cheval brillant dans le bon sens. C’est incroyable ! J’en ai perdu ma voix. Ce n’est pas facile de l’avoir bien et je savais qu’il était cette fois à 120 %. Nous l’avions emmené travailler à Wincanton la semaine dernière. Il avait fait 2.400m avec Pic d’Orhy ** (Turgeon). C’était la touche finale à sa préparation. Il a beaucoup progressé comme beaucoup de nos jeunes chevaux. Avec le terrain, la décision d’aller sur ce Ryanair Chase n’était pas difficile à prendre. D’autant que, pour gagner cette épreuve, il faut un cheval qui tienne 4.800m et il les tient. L’année prochaine, nous réfléchirons à un objectif différent. Bryony mérite ce succès tout comme le cheval. »

Bryony écrit l’histoire. En début d’année 2018, nous avions cité Bryony Frost comme une future star de la cravache sur les obstacles anglais. Un an plus tard, elle est devenue la première femme jockey à gagner un Gr1 lors du Festival, sous les yeux de son père, Jimmy Frost, lauréat du Champion Hurdle (Gr1) avec Morley Street (Deep Run). Émue aux larmes, elle a déclaré : « C’était le jour de Frodon. C’est Pégase ! Il a des ailes et c’est le plus incroyable des bagarreurs. Il m’a pris la main comme pour me dire de ne pas laisser tomber, d’y aller car il la voulait autant que moi. Frodon est la définition de la détermination. Il mérite toutes les caresses, toutes les carottes… Le rêve est devenu réalité pour moi. Je ne peux pas expliquer combien j’aime Frodon. »

Jumelé tricolore. Les "FR" ont signé le jumelé de ce Gr1 puisque, derrière Frodon, c’est le frère d’Unmix (Al Namix) qui a terminé deuxième, confirmant que ses progrès sont loin d’être terminés. Il a précédé Road to Respect (Gamut), un autre vainqueur de Gr1, Monalee (Milan) et le crack Un de Sceaux (Denham Red). Ce dernier a galopé derrière les leaders, avec des ressources. Dans le tournant final, il semblait aller très bien, mais il a coincé au moment de passer à l’attaque, et termine donc cinquième. Footpad (Creachadoir) a été inexistant tout comme Balko des Flos (Balko).

Le neveu de Medermit. Élevé par Philippe Gasdoue, installé dans les Côtes-d’Armor, où il fait naître aussi des poneys, Frodon est un fils de Nickname et de Miss Country (Country Reel), lauréate sur les haies de Saint-Brieuc. Il est le frère de Tidjy (Slickly), gagnante sur les balais de Fontainebleau, et le neveu de Medermit (Medaaly), lauréat de quatre Groupes dont le Scilly Isles Novices’Chase (Gr1). Cette souche du Sud-Ouest a également donné Saint Pistol (Saint des Saints), gagnant de sept courses dont le Prix du Président de la République (Gr3) mais également sur le podium du Prix des Drags (Gr2), du Prix Troytown (Gr3) et du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1). C’est également la famille de Right Ho (Right Royal), lauréat du Prix Cambacérès (Gr1).

La grande journée d’Arqana. Arqana a connu une magnifique journée à Cheltenham avec les victoires de Frodon, de Siruh du Lac (Turgeon) dans un Gr3 et d’Églantine du Seuil (Saddler Maker) dans le Dawn Run Novices’Hurdle (Gr2). Trois chevaux qui ont été vendus par Arqana avant d’atteindre les sommets.