Santa Anita annonce de nouvelles mesures pour la sécurité et le bien-être des chevaux

Courses / 09.03.2019

Santa Anita annonce de nouvelles mesures pour la sécurité et le bien-être des chevaux

De nouvelles mesures de sécurité et de bien-être animal vont être mises en place sur l’hippodrome de Santa Anita. Les courses et l’entraînement ont été suspendus ce mercredi jusqu’à nouvel ordre. Ces dix dernières semaines, il y a eu 21 accidents mortels équins. Rappelons que l’hippodrome de Santa Anita doit accueillir la Breeders’ Cup en fin d’année 2019. Tim Ritvo de Stronach Group, propriétaire du champ de courses, a déclaré : « Nous avons hâte de revenir à la normale mais il y aura des nouveautés. La sécurité de nos athlètes équins et humains est notre priorité. Nous devons travailler ensemble et continuer à faire nos propres vérifications en interne mais aussi dialoguer ouvertement avec tous les acteurs et évaluer les meilleures pratiques possible mises en place dans les autres hippodromes du monde entier. »

Des mesures drastiques. Dorénavant, les entraîneurs devront demander la permission d’entraîner un cheval au moins 24 h à l’avance. Cela permettra aux vétérinaires d’assister à l’entraînement et d’identifier les chevaux à risque à travers l’analyse de leurs dernières performances, des données à l’entraînement et de leurs inspections. Santa Anita comptera sur des vétérinaires supplémentaires pour observer tous les chevaux entrant et sortant de la piste tous les matins pendant les heures d’entraînement. Un poste de directeur du bien-être équin a été créé et sera occupé par un vétérinaire accrédité. Il devra veiller à tous les aspects du bien-être équin et dirigera une nouvelle équipe d’intervention rapide en cas de blessure. Cette équipe sera à même de mener des enquêtes en toute transparence sur les facteurs liés à la blessure et de communiquer les résultats aux professionnels des courses et au grand public.

Une transparence totale. Comme cela a déjà été mis en place à Gulfstream Park, également propriété de Stronach Group, Santa Anita exigera une transparence totale en ce qui concerne les dossiers vétérinaires. Les dossiers vétérinaires d’un cheval doivent le suivre à tout moment, y compris lorsqu’il change d’entraîneur ou de propriétaire. Même lors d’une course à réclamer ou d’une vente privée, son dossier devra l’accompagner. À ce propos, Tim Ritvo a dit : « Cela a très bien fonctionné à Gulfstream Park. Au début, les entraîneurs étaient réticents mais c’est ce qu’il y a de mieux pour le cheval. Maintenant, tout le monde suit ce processus et se rend compte qu’il est destinataire de l’information. Cela aide à comprendre l’historique médical du cheval. »