Schang, le pari de Pavel Vovcenko

Courses / 28.03.2019

Schang, le pari de Pavel Vovcenko

Parmi les six candidatures au Prix Edmond Blanc (Gr3, 1.600m) 2019, celle de Schang (Contat) peut paraître un peu surprenante. Âgé de 6ans, cet allemand n’a jamais dépassé les 1.400m en compétition et le sommet de sa carrière reste son succès dans la Sparkasse Holstein-Cup (Gr3, 1.200m) en 2016, face à une opposition nettement moins relevée que celle de samedi à Saint-Cloud. Son entraîneur, Pavel Vovcenko, nous a expliqué ce jeudi : « Le cheval est vraiment bien. Nous voulons faire un test sur 1.600m, une distance qu’il n’a jamais abordée, même si je pense que cela ne lui posera pas de problème. C’est vraiment un cheval de terrain souple, voire lourd. Il a le droit de décrocher une place. Plus, je ne sais pas. » À ce jour, les cinq tentatives de Schang en France n’ont pas été fructueuses. Pavel Vovcenko avait aussi entraîné son père, Contat (Diktat), lauréat de trois Grs3 sur 1.200m, 1.300m : les Benazet Rennen, Silberne Peitsche et Silberne Peitsche des Gerling Quartiers. Installé en Allemagne, ce professionnel a entraîné avec succès de nombreux sauteurs qui se sont illustrés en Italie. Dans l’Hexagone, son fait d’arme reste la troisième place d’It’s Gino (Perugino) dans le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe (Gr1) de Zarkava (Zamindar).