THE HOCHI HAI FILLIES’ REVUE (GR2) - Pourville, fille de Le Havre et Kenhope, décroche son Gr2 sur le fil

International / 10.03.2019

THE HOCHI HAI FILLIES’ REVUE (GR2) - Pourville, fille de Le Havre et Kenhope, décroche son Gr2 sur le fil

HANSHIN (JP), DIMANCHE

Le Fillies’ Revue (Gr2), épreuve sur 1.400m pouvant mener aux 1.000 Guinées (Gr1), s’est conclu sur un dead-heat pour la victoire. Longtemps bloquée côté corde, No One (Heart’s Cry) a fini par trouver l’ouverture pour prendre la tête. Mais, à l’extérieur, Pourville (Le Havre) a bien fini pour venir lui disputer la victoire. C’était une question de balancier et, finalement, la photo n’a pas pu départager les deux pouliches, qui se partagent le succès. Juranville (Kinshasa No Kiseki) est troisième à une demi-longueur.

Un premier Groupe au Japon pour Le Havre. Quelques heures après avoir été à l’honneur aux États-Unis, où Rymska a remporté un Gr2, l’étalon de Montfort et Préaux Le Havre a donc été à l’honneur au Japon. Il s’agit de sa première victoire de Groupe au Japon, où il n’a eu que deux chevaux en piste : Pourville, et Shadow Noël, qui est gagnant.

Pourville est une bonne pouliche, avec de la vitesse. Elle a réalisé ses meilleures performances sur 1.400m : en quatre sorties sur cette distance, elle compte trois victoires et une deuxième place de Listed. Pourville avait couru dans le Hanshin Juvenile Fillies (Gr1), le Boussac japonais, l’an dernier, sur 1.600m. Elle avait pris la cinquième place sans démériter, ayant rencontré des problèmes de trafic.

Le premier produit de Kenhope. Pourville est née au Japon, mais est française d’origine. Elle est par Le Havre et est le premier produit de Kenhope (Kendargent), l’élève et représentante – du moins dans la première partie de sa carrière – de Guy Pariente. Kenhope, lauréate du Prix de la Grotte (Gr3), a aussi pris la deuxième place des Coronation Stakes et la troisième place du Prix Rothschild (Grs1). Kenhope a une 2ans par Victoire Pisa, un yearling par Kizuna et va pouliner d’Heart’s Cry en 2019.

THE HOCHI HAI FILLIES’ REVUE

Gr2, 3ans, femelles, 1.400m

1re      POURVILLE (F3)

            (Le Havre & Kenhope, par Kendargent)

            Pr. : Teruya Yoshida

            El. : Shadai Farm

            Entr. : Y. Shono

1re      NO ONE (F3)

            (Heart’s Cry & Play Girl, par Caerleon)

            Pr. : Y. Fujita

            El. : T. Bokujo

            Entr. : K. Sasada

3e        JURANVILLE (F3)

            (Kinshasa No Kiseki & Ally, par Deputy Minister)

            Pr. : M. Murakami

            El. : M. Bokujo

            Entr. : R. Terashima

Écarts : DH, 1/2 L (18 partantes). Temps : 1’22’’00

CHUKYO (JP), DIMANCHE

KINKO SHO (GR2)

Danon Premium devance Lys Gracieux

Le Kinko Sho (Gr2, 2.000m) à Chukyo avait des allures de Gr1 avec des chevaux comme Lys Gracieux (Heart’s Cry), Danon Premium (Deep Impact), Persian Knight (Harbinger), Mozu Katchan (Harbinger) ou encore Al Ain (Deep Impact), tous lauréats au plus haut niveau. L’attraction de la course restait l’impressionnant Danon Premium. Pour sa rentrée dans ce Kinko Sho, Danon Premium n’a pas tremblé. Il a contrôlé tout le long et n’a pas été inquiété par la bonne fin de course de Lys Gracieux, la fille de Liliside (American Post). Air Windsor (King Kamehameha), qui arrivait en forme sur ce Gr2, est troisième. Persian Knight pointe à la quatrième place à deux longueurs et demie.

Danon Premium, tout d’un grand. Champion des 2ans japonais en 2017, Danon Premium avait couru à deux reprises à 3ans. Il avait remporté le Yayoi Sho (Gr2), préparatoire aux 2.000 Guinées. Le classique lui tendait les bras mais un souci de santé l’a obligé à faire l’impasse sur le classique. Il est revenu pour le Derby, perdant son invincibilité en prenant la sixième place. Ce poulain, taillé en véritable déménageur, possède beaucoup de vitesse mais les 2.400m sont probablement le bout du monde pour lui. Des problèmes de jambes l’ont ensuite mis sur la touche. Sur 1.600m à 2.000m, il sera redoutable. Son entourage a évoqué la possibilité d’aller sur le Yasuda Kinen (Gr1), finale japonaise du printemps sur le mile. Il n’est pas impossible que le champion de Hongkong Beauty Generation (Road to Rock) fasse le déplacement.

Mention bien pour Lys Gracieux. Lys Gracieux n’avait pas été revue depuis sa deuxième place dans le Hong Kong Vase (Gr2). Meilleure jument d’âge en 2018, elle repart du bon pied en 2019. Elle a des options à Dubaï lors de la soirée de la Dubai World Cup, mais sa participation est incertaine : en janvier, son entourage avait annoncé viser la Queen Elizabeth II Cup, fin avril à Hongkong.

KINKO SHO

Gr2, 4ans et plus, 2.000m

1er      DANON PREMIUM (M4)

            (Deep Impact & Indiana Gal, par Intikhab)

            Pr. : Danox Co. Ltd

            El. : K. I. Farm

            Entr. : M. Nakauchida

2e        LYS GRACIEUX (F5)

            (Heart’s Cry & Liliside, par American Post)

            Pr. : U. Carrot Farm

            El. : Northern Farm

            Entr. : Y. Yahagi

3e        AIR WINDSOR (M5)

            (King Kamehameha & Air Messiah, par Sunday Silence)

            Pr. : Lucky Field Co. Ltd

            El. : T. Yoshihara

            Entr. : K. Sumii

Écarts : 1. 1/4 L, 3/4 L, 2. 1/2 L (13 partants). Temps : 2’00’’10

Steen, fils de Frankel et More than Sotka, débute correctement

Un représentant de Godolphin, issu de Frankel et de la française More than Sotka (Dutch Art) et débutant au Japon, voilà qui n’est pas courant. Steen, ainsi qu’il est nommé, a fait ses premiers pas en compétition dans un maiden sur 1.600m à Chukyo. Il a pris une proche troisième place, à une demi-longueur du gagnant, Lord Zeus (Deep Impact), lequel avait déjà quatre courses dans les jambes. Steen n’a pas démérité et devrait être mieux sur plus long. Il avait été acheté foal à Tattersalls en 2016. Présenté par Amy Marmane, John Ferguson était allé jusqu’à 280.000 Gns pour l’avoir. Il est le premier produit de sa mère, lauréate d’un Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L). More than Sotka a une 2ans par Kodiac, appartenant à White Birch Farm et entraînée par Jean-Claude Rouget, ainsi qu’une pouliche yearling par Kingman.