UAE DERBY (GR2) - Une Divine Godolphin et trois garçons des Phoenix Ladies

International / 29.03.2019

UAE DERBY (GR2) - Une Divine Godolphin et trois garçons des Phoenix Ladies

MEYDAN (AE), SAMEDI

15 H 05 • UAE DERBY (GR2)

Les quatre derniers lauréats de l’UAE Derby (Gr2) ont disputé ensuite le Kentucky Derby (Gr1). Mubtaahij (Dubawi) est celui qui est sorti de Churchill Downs avec le meilleur classement : une huitième place à presque dix longueurs d’American Pharoah (Pioneerof the Nile). Thunder Snow (Helmet) et Mendelssohn (Scat Daddy) ont "explosé" dans la folle ambiance du Kentucky et le japonais Lani (Tapit) a terminé neuvième dans une édition assez moyenne, remportée par Nyquist (Uncle Mo).

Le Derby des Émirats a changé de profil depuis la création de The Road to the Kentucky Derby. Les 100 points offerts assurent au gagnant une place dans les boîtes le premier samedi de mai et cela explique le déplacement de trois concurrents américains. Gray Magician (Graydar), Stubbins (Morning Line) et Plus que Parfait (Point of Entry) auraient du mal à décrocher leur ticket à domicile et ils ont donc fait le déplacement. Le meilleur sur le papier est Plus que Parfait, un pensionnaire de Brendan Walsh, un des historiques cavaliers d’entraînement de Godolphin, qui s’est installé aux États-Unis.

Travaux en cours… La favorite est la Godolphin Divine Image (Scat Daddy), achetée 360.000 € à la breeze up Arqana, qui a connu une seule défaite en quatre sorties. C’était dans les UAE 1000 Guineas, où elle a trouvé la française Silva (Kodiac) sur son chemin. Elle a remporté les UAE Oaks (Gr3) avant de devancer les poulains dans l’Al Bastakiya (L). C’est une drôle de pouliche ! Cette année, sur le dirt de Meydan, on gagne "devant et méchant" et elle est assez lente à la sortie des boîtes.

Son entraîneur, Charlie Appleby, a expliqué : « C’est un cas typique de "travaux en cours". Elle manque d’expérience mais apprend à chaque sortie et je pense qu’elle a progressé depuis sa dernière course. » Si Divine Image arrive à gagner, elle aurait droit à une place dans le Kentucky Derby mais pas dans les Kentucky Oaks – une course beaucoup plus logique pour elle – parce que les deux chemins de qualification sont différents. Une seule pouliche a gagné l’UAE Derby. Il s’agit de Khawlah (Cape Cross), la mère du lauréat du Derby 2018, Masar (New Approach).

Walking Thunder avec Frankie. L’équipe de Phoenix Lady Syndicate n’a pas ces doutes. Comme l’a dit le patron, Amer Abdulaziz : « Si Walking Thunder (Violence) gagne, il disputera le Kentucky Derby. » Le premier jockey de l’écurie, le jeune Irlandais Connor Beasley, a reçu le conseil de choisir Superior (Majesticperfection), qui a terminé deuxième à plus de sept longueurs de Divine Image. Difficile d’imaginer que Frankie Dettori ait fait le déplacement pour monter le deuxième cheval de l’écurie… Walking Thunder a couru bien au-dessous de son niveau dans les UAE 2000 Guineas (Gr3) et les bookmakers l’ont placé au deuxième rang dans le betting. Golden Jaguar (Animal Kingdom), le troisième pensionnaire d’Ahmad bin Harmash, a plutôt une campagne sur le gazon en Europe devant lui mais il a déjà maîtrisé le dirt.

Manguzi, un "FR" qui adore le dirt. Aidan O’Brien, trois succès dans la course, a choisi Van Beethoven (Scat Daddy), qui nous paraît plus un miler… Mais lui, c’est Aidan, et nous… c’est nous.

Jahbath (Mukhadram) découvrira les plaisirs du dirt. Le pensionnaire de William Haggas est invaincu en quatre courses sur la P.S.F. et il est bon. Il y a un japonais, Derma Louvre (Pyro), qui a gagné le Hyogo Junior Grand Prix (L), la course la plus importante de son pays pour les 2ans sur le dirt. Et il ne manque pas un "FR", Manguzi (Planteur), acheté 60.000 € à la breeze up Arqana. Il a gagné deux courses à Dubaï, il vient de décrocher la troisième place dans l’Al Bastakiya. L’allocation pour la troisième place est de 250.000 $ (222.000 €). C’est bingo pour son propriétaire, Ahmad Al Shaikh !