Un foyer de rhinopneumonie à Mont-de-Marsan

Courses / 01.03.2019

Un foyer de rhinopneumonie à Mont-de-Marsan

Antoine de Watrigant, entraîneur basé à Mont-de-Marsan, a fait savoir qu’il avait un cas de rhinopneumonie dans son établissement. Le professionnel nous explique : « Un jeune 2ans qui vient d’arriver à l’écurie est atteint de la forme respiratoire de la maladie (HEV 4). Nous avons prélevé l’ensemble de l’écurie jeudi matin, et j’attends les résultats pour la fin de journée [lire vendredi, ndlr]. Je crains que la maladie ne se soit propagée à une dizaine de chevaux. Nous avons pris la température tous les jours matin et soir, et nous avons bien vu que les 2ans plus tardifs et donc sûrement plus fragiles que les autres ont eu de la fièvre. Ayant connu déjà deux épisodes de rhinopneumonie, j’ai immédiatement pris des mesures assez radicales. Tous mes chevaux sont actuellement confinés à l’écurie. Ceux qui ne sont pas malades sortiront éventuellement à partir de lundi, uniquement en promenade, et l’après-midi, pour ne pas croiser d’autres effectifs. Tous mes clients sont prévenus que les chevaux ne courront pas au mois de mars. Tous mes chevaux sont vaccinés, pour ne pas dire sur-vaccinés, puisqu’ils le sont même deux fois par an pour la rhinopneumonie, bien avant que France Galop ne l’impose. J’ai souhaité communiquer car, si mon voisin avait connu la même situation, j’aurais aimé qu’il le fasse. Il y va de l’intérêt général. Bien entendu, pour moi, c’est un coup dur car mes premiers partants auraient dû courir ce samedi. J’espère que je serai récompensé plus tard dans la saison par ces précautions. »