Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

3 Year-Old All-Weather Championships - Pizzicato, le Billy Allen 2.0

International / 19.04.2019

3 Year-Old All-Weather Championships - Pizzicato, le Billy Allen 2.0

LINGFIELD (GB), VENDREDI. Six des sept français au départ ce vendredi dans les six courses du All-Weather Championships sont repartis de Lingfield après avoir décroché une allocation. En 2018, la France avait gagné trois courses. Cette année, le seul lauréat tricolore est le 3ans Pizzicato (Dabirsim), le pensionnaire de Fabrice Chappet, un entraîneur qui fait figure de pionnier des courses sur les P.S.F. C’est lors de la saison 2004-2005 qu’il avait fait le tour d’Europe avec Billy Allen (Night Shift), le champion All-Weather de son époque. Tout a changé dans le court espace de quatorze ans. Le galop hivernal est devenu très important et la belle réunion de Lingfield, avec des tribunes pleines à craquer, l’a confirmé. Les français ont remporté 179.585 £ (207.555 €) sur un total de 950.000 £ (1,09 M€) mais, en plus du succès de Pizzicato, il faut ajouter les deuxièmes places d’Amade (Casamento) et d’Indyco (Rio de la Plata).

Trois français favoris de six courses. Dans une réunion anglaise de plat, c’est probablement un record. Les Anglais nous tiennent en haute estime. La cote de Pizzicato a baissé et le poulain, qui appartient en association à Antoine Gilibert, à l’écurie Vivaldi et à son entraîneur, s’est imposé de haute lutte dans le 3 Year-Old All-Weather Championships. Attentiste, il est venu facilement sur la ligne de tête et il semblait dominer la course. C’est à 200m du poteau que Deputise (Kodiac) a trouvé le passage et il a donné une belle réplique à Pizzicato. Les deux ont fait le trou, en perdant le troisième, James Street (Gale Force Ten), à plus de quatre longueurs. Pizzicato n’était pas dans la bonne foulée au passage du poteau mais il a gardé une courte tête, pour la plus grande joie de son entourage et de Christophe Soumillon, qui a planté son drapeau sur un nouvel hippodrome.

Toutes les portes ouvertes. Fabrice Chappet nous a dit : « Pizzicato est venu facilement, comme le patron de la course, mais il a dû lutter. Je ne sais pas si c’est lui qui a manqué d’un second coup de reins ou son adversaire qui a trouvé des ressources supplémentaires, mais il était bien devant sur le poteau, et c’est la seule chose qui compte, comme disait Tesio. C’était un objectif pour lui et on peut dire mission accomplie. On peut le faire souffler un peu et on verra. Il va aussi sur le gazon et les bons terrains arriveront bientôt. En plus, cette course, c’est un Groupe zéro et cela nous laisse toutes les portes ouvertes. »

La famille de Califet. Cédé 62.000 € lors de la vente de yearlings v.2 d’Arqana, Pizzicato a été élevé par l’Allevamento Si Fra au haras du Grand Lys. Ce fils de Dabirsim, étalon au haras de Grandcamp, est issu de Resaca (Touch Down). Cette dernière n’a pas couru, mais c’est une propre sœur de Ravenel, gagnante du Premio Sergio Cumani (Gr3) en Italie. La troisième mère a produit Califet (Freedom Cry), gagnant des Prix Jean de Chaudenay (Gr2) et d’Hédouville (Gr3), deuxième du Grand Prix de Deauville (Gr2), avant de devenir un bon étalon d’obstacle. Ce sont les origines de la bonne Tourny (Country Reel), gagnante du Prix de Cabourg (Gr3), deuxième des Prix Éclipse et du Bois (Grs3) et troisième du Prix Morny (Gr1). 

 

 

 

Sunday Silence

 

 

Hat Trick

 

 

 

 

Tricky Code

 

Dabirsim

 

 

 

 

 

Royal Academy

 

 

Rumored

 

 

 

 

Bright Generation

PIZZICATO (H3)

 

 

 

 

 

 

Dashing Blade

 

 

Touch Down

 

 

 

 

Time to Run

 

Resaca

 

 

 

 

 

Poliglote

 

 

Resafe

 

 

 

 

Sally’s Room