Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

À l’Assemblée générale des AQPS du Centre-Est

Élevage / 30.04.2019

À l’Assemblée générale des AQPS du Centre-Est

Le vendredi 26 avril, à Moulins, s’est tenue l’Assemblée générale de l’Union des éleveurs AQPS du Centre-Est. Après un moment de silence en mémoire de Jacques Lauriot et Bernard Cyprès, puis la présentation des rapports financiers et moraux, les différents sujets prévus à l’ordre du jour ont été abordés. Voici le compte-rendu de cette Assemblée que nous livre son président, Claude-Yves Pelsy.

Les 48 h de l’AQPS. « Ces 48 h sont constituées du Chaser Day à Paray-le-Monial (14 juin) et du Sprinter Sacré Show à Decize (15 juin). Une communication commune a été mise en place. Bien sûr il y a une concurrence stimulante entre les deux évènements, mais il y a aussi une coopération féconde pour l’organisation et les idées, malgré quelques difficultés. Cela débouche sur une synergie. Nous n’avons pas eu le temps pour réussir à aboutir à une soirée commune cette année, mais faisons confiance aux jeunes. »

Le catalogue d’élevage. « Le catalogue est avancé, merci à tous les annonceurs et aux éleveurs d’inscrire leurs juments. Les juments pur-sang suitées ou pleines d’un AQPS pourront y figurer. La grande nouveauté est le projet national d’un progiciel des familles en lien avec Ouest AQPS. Cela n’empêche pas l’initiative de "Nos Poulains" plus directement orientée vers une mise en lien acheteur-vendeur, notre catalogue tant plus destiné à la présentation des élevages et des juments avec leur production. Cela n’a jamais été fait mondialement, et c’est une initiative AQPS, d’où une sollicitation des régions pour un plan pluriannuel avec des subventions Auvergne, Bourgogne Franche-Comté, Grand Est, Ouest, Normandie, etc.

Notre but commun aux deux grandes régions est que la charge restant à l’éleveur soit suffisamment incitative pour qu’il ne soit pas possible de ne pas y souscrire, et ainsi de rassembler l’ensemble des juments en France. »

Une liste "obstacle" pour les prochaines élections. «  Les AQPS de l’Ouest se sont interrogés sur le seuil de participations (70) à leur Show AQPS. L’AQPS Chaser Day a choisi depuis longtemps de compléter ses participations en ouvrant la participation aux pur-sang. Il est aujourd’hui l’heure d’une réflexion de fond, nous French chasers, sur notre positionnement par rapport aux English chasers nés en France… La situation de France Galop et les attaques contre l’obstacle nous font trouver un projet commun qui s’exprime dans la liste obstacle d’initiative AQPS aux élections de France Galop. Nous devons rester, nous AQPS, leaders et initiateurs avec notre esprit et notre culture (et nous remercions la famille Cyprès de cette impulsion, imitée par tous), mais nous devons élargir nos bases pour notre survie. Sans perdre notre âme, voyons plus large et rassemblons derrière nous pour la défense de l'obstacle. Cela suppose une participation des syndicats PS à la promotion des concours et à leur financement. »

Les futurs projets. « Laissons les jeunes réfléchir à la meilleure formule des concours, à une soirée commune, à l’éventualité d’un concours en fin d’été, à une implication vers le prochain point-to-point, à une soirée de l’élevage, à trouver une formule pour les étalons, en regard du salon du Lion-d’Angers, etc. Depuis longtemps, nous avons, avec le F.R.B.C., réservé un accueil privilégié aux étrangers, et cela doit s’élargir vers d’autres pays européens, en les engageant à conserver leurs achats à l’entraînement en France. Mais il est temps aussi de se pencher sur un accueil VIP de nos propriétaires français, pour les encourager à être présents sur nos événements, et à se laisser séduire autant par nos poulains que par notre ambiance. »

Évolution des institutions. « Les subventions ne peuvent plus désormais être versées aux syndicats départementaux. L’Union devient ainsi le maître d’œuvre des événements, ainsi que l’interlocuteur des régions. Administrativement, nous devons donc en prendre acte et faire évoluer nos statuts dans cet objectif. Le projet de Jacques Lauriot, prolongé par Michèle Juhen, est de transformer notre syndicat en un syndicat régional d’éleveurs, à suffrage direct.

Cela n’enlève rien aux syndicats départementaux qui seront les comités de pilotage des événements locaux, mais doit apporter une meilleure représentativité, en lien avec AQPS Ouest, sous l’égide du syndicat national. »

Le point des intervenants. « Thibaut Juhen, Arnaud Poirier et Guillaume Thomas ont présenté le projet du catalogue numérique. Claire Juillet-Mailly (présidente du Conseil régional du cheval de Bourgogne-Franche-Comté) est intervenue au sujet des règles de distribution des subventions et le financement du catalogue. Louis Giscard d’Estaing a pris la parole pour évoquer le projet de subventions Auvergne-Rhône-Alpes. De son côté, Hervé d’Armaillé a évoqué la vie du Syndicat national et la réussite formidable de nos élèves, et enfin, Jacques Cyprès a présenté le projet d'une liste obstacle aux élections France Galop. »

Résultat du tirage au sort du voyage offert à Cheltenham 2020 pour deux personnes : Gagnant : Michel-Emeric Bodard.