Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

À LA UNE  Emmanuel Viaud : « Les clients veulent des sujets bien présentés mais qui durent et qui sont capables de progresser »

Institution / Ventes / 09.04.2019

À LA UNE Emmanuel Viaud : « Les clients veulent des sujets bien présentés mais qui durent et qui sont capables de progresser »

Mercredi à 14 h 30, Osarus lance sa breeze up avec les canters des 2ans. Les poulains passeront aux enchères ce jeudi. À quelques heures de la première vacation de l’agence en 2019, Emmanuel Viaud, le directeur général de l’agence, nous a livré ses impressions.

Jour de Galop. – Quel est votre sentiment alors que l’agence Osarus s’apprête à lancer sa première vacation de la saison 2019 ?

Emmanuel Viaud. – Cette vente part sur un a priori positif provenant du nombre important de gagnants qui en sont issus, la plupart ayant été acquis à des tarifs raisonnables ayant satisfait à la fois les acheteurs et les vendeurs. C’est très incitatif pour les acheteurs et nous espérons que ceux qui ont été bien servis les années précédentes seront au rendez-vous ce jeudi. Golconda (Planteur), le top price de l’édition 2018, était présentée par le haras du Saubouas. À 105.000 €, elle s’est révélée une très belle affaire. Lauréate de deux courses à 2ans sous la férule de Christophe Ferland, elle s’est classée deuxième du Prix Saraca (L) avant d’être exportée aux États-Unis. Philippe Decouz a déniché à La Teste Ocagna (Mayson), présentée par le haras de Saint Arnoult. La pouliche de l’écurie des Dragons a toujours terminé dans l’argent en six sorties à 2ans, et elle vient de gagner sa première course à 3ans. Nous sommes en plein dans l’esprit de la breeze up Osarus qui veut proposer des chevaux sans la pression du chronomètre et sans préparation excessive. Les clients veulent des sujets bien présentés mais qui durent et sont capables de progresser, comme Chiverny (Whipper), vainqueur de onze courses dont le 95e Grand Prix de Bordeaux (L), Crépusculedesdieux (Honours List), gagnant de douze courses et toujours dans l’argent à l’âge de 8ans, ou encore Capivari (Yeats), lauréat de cinq courses en obstacle, dont le Prix Renaud du Vivier (Gr1). Régulièrement, notre vacation voit passer de futurs bons 3ans. Et certains brillent à l’international, comme Mango Tango (Siyouni), gagnante de cinq courses dont les Qatar Oaks (Gr3), deuxième des Prix de Pomone (Gr2) et Cléopâtre (Gr3), ou Blessed Kiss (Kentucky Dynamite) qui a été élue pouliche de l’année en République tchèque. Elle a en effet remporté le Derby local face aux mâles !

APLAT

Canters mercredi à 14 h 30

Vente jeudi à 12 h 30

FIN APLAT

En France, il y a donc plusieurs chevaux actuellement en vue qui sont issus de la vacation 2018 ?

Il est difficile de tous les citer. Mais de manière non exhaustive, on peut penser à des sujets comme Veronesi (Kendargent). Dimanche dernier, il s’est classé quatrième du Prix La Force (Gr3), lui qui restait sur deux succès en 2019. Il a été présenté par le haras de Saint Arnoult. Ce pensionnaire de Jean-Claude Rouget a décroché deux places à 2ans et il serait surprenant qu’il ne remporte pas une course black type à terme. Pour le même entraînement, mais préparé par Yann Creff l’an dernier, Joe Français (George Vancouver) a effectué sa rentrée dans le Prix Omnium II (L). Il est engagé dans le Prix Noailles (Gr3). Christophe Ferland avait acheté Gritti (Le Havre) au haras du Saubouas. Lauréat de son maiden à Bordeaux, à 2ans, il a gagné une Classe 2 cette année et vient de courir dans le Prix François Mathet (L). D’autres bons poulains et pouliches passés par la breeze up Osarus devraient se révéler dans les mois à venir.

Outre-Manche, l’an dernier, le marché des breeze up a été très dur. Contrairement à la tendance européenne, la vente de La Teste avait plus que tenu sa partie. Quels sont vos objectifs cette année ?

En 2018, nos indicateurs étaient en progression, notamment le taux de vendus et la moyenne. Logiquement, le chiffre d’affaires progressait lui aussi, en passant de 645.000 € à un peu plus d’un million d’euros. Cette année, notre objectif est de rester dans cette dynamique et de parvenir à au moins maintenir ces chiffres. La première breeze up de l’année en Angleterre a confirmé la sélectivité du marché, mais il y avait des acheteurs et plus de 80 % des chevaux ont trouvé preneurs. Les vendeurs nous sont fidèles, signe qu’ils trouvent leur compte dans cette vacation. C’est notamment le cas de Pascal Beyer, de Yann Creff, du haras des Faunes, des écuries de la Frênée, d’HDG Consignment, de M.C. Thoroughbreds, de l’écurie du Petit Enjoie, de l’écurie Prévost Baratte, du haras de Saint Arnoult, du haras du Saubouas… Nous sommes heureux d’en accueillir deux nouveaux, les écuries de la Dentelle de Nicolas Martineau et les Irlandais d’Hyde Park Stud.

Plusieurs étalons très en vue sont représentés, comme Anodin (cinq lots), Camelot (un lot), Champs Élysées (un lot), Lawman (trois lots), Le Havre (un lot), Olympic Glory (deux lots), Penny’s Picnic (deux lots), Siyouni (trois lots), Wootton Bassett (deux lots)… Nous avons aussi quatre produits de Sidestep (Exceed and Excel), lequel vient de donner la gagnante du Golden Slipper (Gr1), la plus grande course de 2ans d’Australie. Elle est dotée de trois millions et demi de dollars australiens (2,18 M€).

Les warm-up se sont bien passées aujourd’hui, et tous les feux sont au vert !