Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

À LA UNE - Siyouni vedette de "Donny"

International / 25.04.2019

À LA UNE - Siyouni vedette de "Donny"

Il y a encore cinq ans, le simple fait d’imaginer qu’une 2ans de "Donny", issue qui plus est d’un étalon français, allait être vendue 450.000 £ (519.000 €) relevait de la pure fantaisie. Mais voilà, ce jeudi, c’est devenu une réalité… Une pouliche par Siyouni (Pivotal) a enregistré le nouveau record des ventes à Doncaster. Oui, vous avez bien lu. Jamais un pur-sang à vocation plat n’avait atteint une telle somme. C’est Anthony Stroud, agissant pour le cheikh Nasser bin Hamad Al Khalifa, l’un des fils du roi de Bahreïn, qui a posé l’enchère gagnante. La pouliche sera entraînée à Newmarket par Simon Crisford, lequel dispose aussi d’El Gumryah (No Nay Never), un 3ans assez prometteur et qui appartient aussi au jeune propriétaire.

Cinquante millions de chiffre d’affaires aux ventes. La pouliche, très impressionnante lors de son breeze mercredi, est, selon la base de données de Bloodhoorse, le septième produit de Siyouni adjugé à plus de 500.000 €. Trois d’entre eux sont des 2ans et deux autres ont été vendus yearlings à Arqana en 2017, pour 650.000 € et 550.000 €. Le top price de Siyouni (775.000 €) a été payé par Shadwell chez Goffs en 2016. Il s’agissait d’une foal issue d’Amérique (Galileo). Depuis, elle a pris le nom de Masquad, a ouvert son palmarès dans le Craven Meeting et elle est même proposée à 25/1 dans l’ante-post betting des Oaks. Depuis 2012 et le passage aux ventes de ses premiers foals, conçus à un tarif de 7.000 €, les produits de Siyouni ont généré aux ventes publiques un chiffre d’affaires proche de 50 millions d’euros….

Une saillie à 30.000 € et un joli profit. La pouliche a été conçue quand Siyouni affichait un prix de 30.000 €. Elle a été élevée en Angleterre par Ed’s Bloodstock et avait été adjugée sur le même ring pour 95.000 £ (109.000 €) à Mick Murphy de Longways Stables. Le vendeur était aux anges et il a déclaré : « Je l’ai achetée yearling car je suis un fan inconditionnel de Siyouni. Depuis la première génération, j’ai bien vendu ses produits. Cette pouliche avait déjà un "look" très course l’année dernière. Elle est un peu petite, mais sa mère, Fig Roll (Bahamian Bounty), n’était pas grande elle non plus, tout comme la grand-mère, Cake (Acclamation). » Malgré son gabarit réduit, Fig Roll a gagné les Empress Stakes à 2ans et s’est classée quatrième dans les Queen Mary Stakes (Gr2) à Royal Ascot.

Siyouni et son feeling avec Doncaster. Sur ce même ring, il y a trois ans, lors de la Premier Yearling Sale, la fée Laurens (Siyouni) avait affiché le top price des pouliches avec 220.000 £ (254.000 €). Depuis, elle est devenue la championne que nous connaissons grâce à ses cinq Grs1. Ce jeudi, Siyouni avait également un mâle au catalogue, issu de la souche de la gagnante de Gr1 Plumania (Anabaa). Il a été acheté 30.000 £ (34.600 €) par Jamie Osborne. Parmi les étalons qui officient en France, il faut signaler Wootton Bassett (Iffraaj), qui a un poulain "FR" élevé par Hervé Viallon, vendu 60.000 £ (69.000 €) à Federico Barberini.

Un prix moyen record. Le retour aux sources, avec une offre plus réduite et très ciblée sur la vitesse et la précocité, s’est montré payant. Il était impossible d’améliorer le chiffre d’affaires de 2018 avec 52 sujets en moins. Mais 111 lots sur 130 (85 %, un taux énorme pour une breeze up) ont trouvé preneurs pour 5,07 millions de livres (5,85 M€). Le prix moyen de 45.750 £ (52.846 €), en hausse de 14 % par rapport à l’année dernière, est désormais le nouveau record de la vente. Onze juniors ont été adjugés à plus de 100.000 £, dont quatre à plus de 200.000 £ (231.000 €). Parmi eux figure le top price des poulains, un Kingman (Invincible Spirit) présenté par Grove Stud et qui a vu sa valeur passer de 60.000 £ à 230.000 £ (265.000 €).