Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

CRAVEN STAKES (Gr3) - Skardu décroche son ticket pour des Guinées où Persian King est de plus en plus attendu

International / 17.04.2019

CRAVEN STAKES (Gr3) - Skardu décroche son ticket pour des Guinées où Persian King est de plus en plus attendu

NEWMARKET (GB), MERCREDI

Un vieux bookmaker disait que pour avoir les bonnes infos, il fallait suivre l’argent. Et chez les books, ça bouge ! Le mouvement des masses dans l’antepost betting des 2.000 Guinées indique que la cote de Too Darn Hot (Dubawi) est très douteuse : elle est passée de 1,5 à 2,25/1 et même jusqu’à 4/1 chez certains bookmakers. La cote du français Persian King (Kingman) s’est effondrée de 10 à 4/1. Le message est clair : les Anglais pensent qu’il fera le déplacement à Newmarket. En attendant d’en savoir plus, Skardu (Shamardal) a décroché son ticket pour le classique grâce à un succès solide dans les Craven Stakes (Gr3). Il était à 20/1 avant la course. À présent, il est proposé à 6/1. C’est une cote de méfiance, car il a gagné une course avec assez peu de train.

La débâcle Godolphin. Le pensionnaire de William Haggas, malgré le manque de train, a attendu en queue d’un peloton emmené par Watan (Toronado), en compagnie de Zakouski (Shamardal). James Doyle a suivi la progression de Set Piece (Dansili) et le futur lauréat a placé sa pointe de vitesse à 200m du poteau, au moment même où Maxime Guyon a réussi à infiltrer dans un bon passage l’outsider Momkin (Bated Breath). Pendant un court moment, on a pu croire que la victoire allait être facile pour Skardu, mais Momkin n’a rien lâché. Il s’est battu et Skardu n’a gagné que d’une encolure, avec Set Piece à deux longueurs. Le lauréat du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère Royal Marine (Raven’s Pass), très allant en début de parcours, s’est retrouvé enfermé et quand Christophe Soumillon a réussi à le déboîter, il n’a pas placé une vraie pointe de vitesse. Royal Marine termine à la quatrième place avec quelques excuses. Mais ce n’est pas suffisant pour l’imaginer compétitif dans les 2.000 Guinées. L’autre Godolphin Zakouski a lâché le morceau quand les choses sont devenues sérieuses. La déception des deux Godolphin pousse encore plus Persian King en direction Newmarket.

Un poulain en pleine progression. Skardu est un poulain sur la montante. Il a d’ailleurs réussi à passer directement d’un succès dans un bon maiden, fin septembre, à un Gr3. Et il faut aussi noter que refaire du terrain dans une course sans train n’est pas facile. Son entraîneur, William Haggas, a expliqué : « Il a gagné de belle manière. Mais je ne sais pas comment juger le niveau de la course. Mon pensionnaire a eu un bon parcours, il s’est montré très détendu et a placé une belle pointe de vitesse. Il m’avait surpris quand il avait gagné lors de ses débuts, car c’est un poulain peu démonstratif le matin. Passer d’une maiden à un Gr3, c’est un grand changement. J’espère qu’il pourra encore progresser. »

Un propriétaire et éleveur de Bahreïn. Skardu, 55e gagnant de Groupe issu de Shamardal (Giant’s Causeway), est élevé par son propriétaire, le cheikh Abdulla Al Khalifa, de Bahreïn, qui avait acheté sa mère, Diala (Iffraaj), pour 58.000 Gns (70.000 € à l’époque) à la Craven breeze up en 2011. Elle avait gagné un maiden à Newmarket sous la férule de William Haggas et fut jugée digne de courir les 1.000 Guinées. Le premier produit de Diala, une femelle de 5ans par Yalaietanee (Sadler’s Wells), est né à Bahrain. La poulinière est ensuite revenue en Europe où elle a produit une pouliche de 2ans par Poet’s Voice (Dubawi) et une yearling par Camelot (Montjeu).