Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

GOFFS - Donny, une breeze up à l’ancienne

International / 23.04.2019

GOFFS - Donny, une breeze up à l’ancienne

Le circuit des breeze up se poursuit à Doncaster où, ce mercredi, quelques 130 poulains de 2ans feront leurs galops avant de passer sur le ring jeudi. L’offre est plus réduite qu’en 2018, quand le catalogue avait proposé 207 sujets, dont 138 ont trouvé preneur alors que 25 étaient absents. Le chiffre d’affaires avait même affiché une petite progression à 5,52 millions de livres, mais le recul de 11 % du prix moyen a suggéré aux professionnels de lever un peu le pied. Les consignataires aiment leur travail mais ne peuvent pas perdre d’argent... Le catalogue de cette année propose 160 lots, huit de plus qu’en 2017, mais on compte déjà deux douzaines d’absents. L’offre sera donc plus réduite que l’an passé. L’objectif est de ne pas étouffer le marché, et donc de réduire les invendus et les rachetés. Les acheteurs qui font le déplacement à Doncaster ne sont pas des touristes. Ils sont à la recherche d’un produit et prêts à le payer, comme le démontrent les 13 poulains et pouliches vendus à plus de 100.000 £ en 2018, mais sans coup de folie. Le beau pedigree, associé au mouvement et à la vitesse, est plus facile à vendre à Tattersalls, lors de la Craven breeze up, ou à Deauville. Les 2ans de Donny, exactement comme les yearlings, doivent faire oublier, avec leur modèle et leur précocité, une page de catalogue un peu faible.

Un guide aux investissements de pinhookers. Les Pinhooking Tables sont un guide fiable pour comprendre comment ont travaillé les professionnels de ces ventes. Pour mieux les analyser, on a divisé les sujets en vente ce jeudi en trois catégories : ceux qui ont été achetés aux ventes, ceux qui sont passés sans trouver preneur et les juniors qui connaîtront la première fois un ring de vente. Sur les 137 juniors encore sur la liste mardi à 13 h, une large majorité (97) a trouvé preneur aux ventes. On compte 14 rachetés sont 14 et 26 qui découvriront la voix du crieur. La valeur des saillies de ce dernier créneau est de 436.000 €, y compris quatre de l'étalon Kodiac (Danehill) – dont trois pouliches –, qui officiait en 2016 à 45.000 €. Le total des prix de réserve des 14 rachetés était de 570.000 €.

Une Siyouni façon Le Brivido. Parmi les 97 juniors achetés aux ventes, la plus chère est une pouliche par Siyouni (Pivotal) et la gagnante de Listed à 2ans Fig Roll (Bahamian Boutin). Mike Murphy et Sarah O’Connell de Longways Stable ont déjà connu un bon pinhooking avec un Siyouni, le placé classique Le Brivido, acheté 42.000 € chez Arqana en octobre et revendu 105.000 € à la breeze up de Deauville. Pour cette pouliche, il y a moins de marge car elle a été payée 95.000 £ (110.000 €) à Doncaster. Dix-neuf sujets ont été payés moins de 10.000 € alors que le total des investissements, hors coûts de préparation et frais, est de 2,41 millions d’euros. Le prix moyen est aux alentours de 25.000 €.

Quatre français en vente. Quatre parmi les 2ans en vente sont qualifiés pour la prime française. Wootton’s Colt (Wootton Bassett), élevé par Hervé Viallon, est parti de la France après son achat (37.000 €) à Arqana, en février, par Alban Chevalier du Fau. Il a été revendu 52.000 £ à Doncaster et il est présenté par Oak Tree Farm. Deux poulains viennent de la vente d’octobre. Il s’agit d’un Karakontie (Bernstein) qui avait affiché 32.000 € et d’un Iffraaj (Zafonic) vendu pour 25.000 €. Le quatrième est un mâle par The Wow Signal (Choisir), élevé en France par l’élevage des Loges et John Quinn, qui avait entraîné l’étalon. Con Marnane l’a payé 30.000 £ (34.600 €) sur ce même ring l’année dernière.