GRAND NATIONAL DE LIVERPOOL (GR3) - Haut comme trois pommes, un cœur énorme et une place dans l’histoire

International / 06.04.2019

GRAND NATIONAL DE LIVERPOOL (GR3) - Haut comme trois pommes, un cœur énorme et une place dans l’histoire

FESTIVAL DU GRAND NATIONAL

AINTREE (GB), SAMEDI

Tiger Roll (Authorized) est un drôle de petit cheval ! Ne voyez rien de péjoratif dans le terme petit : il toise environ 1,57m, ce qui n’est pas bien grand lorsqu’il faut affronter les redoutables Becher’s Brook, Canal Turn, The Chair et autres Valentine… Mais Tiger Roll a un cœur deux fois plus gros que lui.

Il nous a fait quelques frayeurs ici et là, tout en évoluant dans le groupe de tête. Tiger Roll allait mieux que l’ensemble de ses concurrents à l’abord du dernier obstacle. Il fallait assurer ce saut… Chose faite et qui m’aime me rattrape ! Le représentant de Gigginstown a poursuivi son effort jusqu’au poteau, s’imposant de deux longueurs trois quarts devant Magic of Light (Flemensfirth). Rathvinden (Heron Island) compète le podium 100 % irlandais de ce Grand National 2019 : Tiger Roll est entraîné par Gordon Elliott, Magic of Light par Jessica Harrington et Rathvinden par Willie Mullins.

Quel cheval ! Depuis la légende Red Rum, aucun cheval n’avait remporté le Grand National de Liverpool deux années de suite. Cela remonte à quarante-six ans… Tiger Roll prend une place dans l’histoire de la course… Et l’histoire des courses ! Qui pouvait croire, en mars 2014, que ce gagnant du Triumph Hurdle (Gr1) de Cheltenham allait un jour remporter le Grand National… Non pas une – ce qui est déjà un exploit –, mais deux fois ! Comme en 2018, Tiger Roll arrivait sur ce Grand National fort de son succès dans le Glenfarcas Chase, le cross-country du Festival de Cheltenham. Et, en février 2019, il a survolé le Boyne Hurdle (Gr2), sur 4.200m haies, avant de gagner le Glenfarcas ! Drôle de petit cheval…

Gordon Elliott a déclaré : « C’est vraiment quelque chose à part de gagner cette course. J’ai juste hâte de rentrer et de partager cela avec mes proches. J’essayais de suivre tous mes pensionnaires [il avait onze partants dans la course, ndlr]. Je n’arrive pas à le croire. À aucun moment, je n’ai cru qu’il pouvait gagner, sauf lorsqu’il a passé le poteau. C’est un vrai gentleman. Je m’énerve rarement mais, aujourd’hui, c’est vraiment fort en émotions. Pour toute l’écurie, tous ceux qui sont impliqués dans ce succès… On rêve de cela. Il est bien nommé : c’est un tigre et il sait comment gagner. »

Le rêve d’un troisième Grand National ? Évidemment, c’est la question que tout le monde a posée : Tiger Roll pourrait-il tenter de gagner un troisième Grand National en 2020 ? Son entourage est resté prudent. Gordon Elliott a dit : « Je ne sais pas. Cheltenham sera encore son objectif [le Glenfarcas Chase, ndlr]. » De son côté, Michael O’Leary, l’homme de Gigginstown, est aussi allé dans ce sens, expliquant que le cheval allait probablement être préparé pour Cheltenham mais avait peu de chances de courir à nouveau le Grand National. Ce n’est pas grave, Tiger Roll est déjà bel et bien dans l’histoire !

Quarante partants, dix-neuf à l’arrivée. Comme toujours, la course a été riche en rebondissements. Sur les quarante partants, dix-neuf ont franchi le poteau. Quatre sont tombés et deux jockeys n’ont pas pu rester en selle. Quatorze ont été arrêtés. Le Grand National 2019 met cependant fin à une longue série sans mortalité (depuis 2012, aucun cheval n’avait été mortellement accidenté dans l’épreuve). Le malheureux Up for Review (Presenting) n’a pas pu éviter un concurrent au sol après le premier obstacle. Il a été entraîné par terre puis percuté par un autre adversaire et a dû être euthanasié.

Une souche et un père français. Tiger Roll n’est pas un french bred, mais sa famille maternelle est française. En effet, sa deuxième mère, On Air (Chief Singer), s’est placée de Listed sur 2.400m en France. Exportée en Angleterre en 1992, elle a gagné sur les claies d’Haydock avant de produire Swiss Roll (Entrepreneur), elle aussi à l’arrivée de courses principales en plat et mère de Tiger Roll. Son père, Authorized (Montjeu), qui fait la monte au haras du Logis, a confirmé qu’il était capable de produire au meilleur niveau en plat et sur les obstacles… En Europe comme en Australie !