JLT CHASE (GR1) - Min, sur une autre planète

International / 05.04.2019

JLT CHASE (GR1) - Min, sur une autre planète

JLT CHASE (GR1)

Min, sur une autre planète

« Je pense que cette victoire n’est pas loin d’être la meilleure performance de Min (Walk in the Park) » Willie Mullins a été impressionné, comme tout le monde, par la performance de son protégé dans le JLT Chase (Gr1). Deuxième de cette course derrière Politologue (Poliglote) en 2018, l’élève de Marie-Thérèse Mimouni a pris une éclatante revanche cette année. Comme le professionnel de Closutton, nous pensons que Min a réalisé la meilleure valeur de sa brillante carrière. Son entourage a décidé de changer de tactique à Aintree en laissant le fils de Walk in the Park galoper. Il a réalisé des sauts exceptionnels, de véritables bonds, qui lui ont permis de prendre des longueurs à ses rivaux. Dans le tournant final, Politologue a fait mouvement pour venir à la hanche de Min. Mais pour aller sur l’avant-dernier fence, le représentant des époux Ricci contrôlait la course et il avait beaucoup de ressources. Son jockey Ruby Walsh l’a d’ailleurs repris. Accompagné aux bras, Politologue était impuissant face à Min et sur le plat, Ruby Walsh a ouvert les mains. Min s’est alors envolé, sans jamais être sollicité. « Huit, neuf, dix longueurs pour Min… » Le commentateur s’est enflammé, mais c’est même avec vingt longueurs d’avance que Min a passé le poteau en tête. Politologue a conclu deuxième permettant aux french breds de faire le jumelé devant Waiting Patiently (Flemensfirth), le bien nommé, qui s’est annoncé en dehors à l’entrée de la ligne droite, mais n’a jamais pu inquiéter les deux premiers.

Un quatrième Gr1 en steeple. Min a enlevé son quatrième Gr1 ce vendredi, le quatrième sur une piste plate où il excelle, après ses victoires dans le John Durkan Memorial Chase, le Dublin Chase et le Racing Post Novice Chase. Sa victoire a fait dire à son entraîneur Willie Mullins : « C’était très impressionnant ! Apparemment, son tour de piste à Cheltenham lui a fait du bien [il a fini cinquième de l’Arkle Chase, ndlr]. Le changement de tactique a fait la différence. Nous l’avons laissé faire pour qu’il s’amuse devant. Ruby m’a dit que, fence après fence, il prenait de plus en plus de plaisir et il a pris sa revanche sur Politologue. Je pense que Min a été très bon aujourd’hui. Il n’avait pas eu une course dure à Cheltenham, 4.200m, c’est sa meilleure distance, mais je commence à me demander s’il ne pourrait pas faire un peu plus. Pour le moment, 4.200m, c’est parfait pour lui. De nombreuses personnes commencent à me dire qu’il pourrait aller sur plus long ce qui lui permettrait de courir le King George VI Chase (Gr1). Nous verrons. Je pense qu’il est redevenu lui-même. Il va aller à Punchestown»

Politologue bon deuxième. Toujours aussi régulier, Politologue a terminé deuxième. Son entraîneur Paul Nicholls a dit : « Politologue a très bien couru. Min était imbattable aujourd’hui. Mon pensionnaire a battu Waiting Patiently ce qui est une grande performance. Il est rentré en saignant un peu et ne courra plus de la saison. Je pense qu’il reviendra pour le Tingle Creek Chase (Gr1). »

Auteuil, une possibilité pour Waiting Patiently. Muni d’œillères australiennes, Waiting Patiently a fait une bonne course, tombant sur deux très bons chevaux, alors qu’il revenait sur 4.200m après avoir évolué sur 4.800m. Son entraîneur, Ruth Jefferson, a déclaré qu’Auteuil était une possibilité pour son protégé : « Punchestown arrive trop tôt pour lui. Normalement, il court trois fois par saison, mais il a été raccourci aujourd’hui. Nous sommes en train de réfléchir pour l’amener à Auteuil en mai ou en juin. C’est une possibilité»

L’histoire de Min. Gérard Mimouni a aussi élevé Gammarth (Layman), double lauréat du Prix de Seine-et-Oise (Gr3) sur sa ligne droite fétiche de Maisons-Laffitte. Il s’agit de son tout premier vainqueur de Groupe en plat en tant qu’éleveur. Son premier lauréat de Groupe en obstacle a été Min. Ce dernier a grandi au haras de Chantemerle, à Danestal, dans le Calvados. Puis il a été préparé au haras de Grandcamp avant de passer à la vente d’automne Arqana en novembre 2013. À Deauville, Guy Petit a acheté Min pour 6.000 €. Le cheval a rejoint l’entraînement de Yannick Fouin pour défendre les couleurs de Frédéric Duvivier. À Auteuil, il a conclu quatrième du Prix Finot (L) puis troisième du Prix Robert de Lipowski. C’est ensuite Pierre Boulard qui l’a acquis pour Rich Ricci. Il est donc parti pour l’Irlande et les boxes de Willie Mullins. Mais rembobinons un peu le film, et plongeons-nous sur l’origine de Min. Son éleveur nous avait dit, lors des premières grandes victoires du cheval : « Min a été mon premier vainqueur de Groupe en obstacle. Auparavant, nous avons eu Gammarth. J’ai aussi élevé Kamaloka qui a couru à Aintree. Min, c’est un grand plaisir ! J’ai acheté sa mère, Phémyka (Saint Estèphe). Une amie m’a dit de l’acquérir et nous l’avons fait. J’avais ainsi nommé l’un de ses produits, Belamage (Daliapour), pour rendre hommage à mes amis vendeurs : Bernard, Lara, Marie et Gérard. Mais un matin, je me suis levé et Phémyka était morte. C’était plusieurs mois après la naissance de Min. Je l’aimais beaucoup et sa mort brutale m’a frappé. Je n’ai donc pas voulu le garder, car j’aimais trop sa mère. J’ai vendu Min. L’histoire est belle. Jeune, c’était un grand cheval, costaud. Il était aussi très indépendant. Il ne se mélangeait pas beaucoup aux autres. Il était toujours à part, assez calme, gentil. » Min est un fils de Walk in the Park (Montjeu), étalon à Grange Stud, et de Phemyka (Saint Estèphe), gagnante en plat à 3ans. Il appartient à la famille de Satwa Duke, double vainqueur de Listed en Italie et deuxième du Gran Corsa Siepi d’Italia et du Gran Corsa Siepi di Roma (Grs1). C’est également la souche de Stormez, lauréat du Prix Léopold d’Orsetti et du Trophy Handicap Chase (Grs3).