Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le Craven meeting à l’époque des P.S.F.

International / 15.04.2019

Le Craven meeting à l’époque des P.S.F.

Par Franco Raimondi

Il y a trente ans, à l’époque où la P.S.F. n’existait pas, quatre des dix poulains au départ des Craven Stakes (Gr3), mercredi, auraient pris part à l’un des maidens du meeting, lequel, pour de nombreux turfistes britanniques old school, lance véritablement la saison.

Parmi ces poulains, on retrouve le favori de la préparatoire pour les 2.000 Guinées (Gr1), le Godolphin Zakouski (Shamardal), qui a effectué ses débuts le 21 novembre à Kempton Park. Jugé sur cette course, il est crédité d’une cote oscillant entre 6,5 et 8/1 dans l’antepost betting pour le classique. On l’estime presque au même niveau que le lauréat du Futurity Trophy (Gr1), Magna Grecia (Invincible Spirit), et bien meilleur que l’autre Godolphin – entraîné, lui, par Saeed bin Suroor – Royal Marine (Raven’s Pass), lauréat du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) et qui effectuera lui aussi sa rentrée mercredi, après un essai décevant sur le dirt de Meydan.

Les français et Newmarket. Sauf coup de théâtre, Zakouski sera le seul parmi les sept poulains à être coté à moins de 10/1 et qui arrivera sur les 2.000 Guinées après avoir effectué une rentrée dans une préparatoire traditionnelle. Le favori, Too Darn Hot (Dubawi), et les deux de Ballydoyle Ten Sovereigns (No Nay Never) et Magna Grecia feront leur rentrée directement dans le classique, tout comme Calyx (Kingman), dont la présence n’est pas assurée, et Advertise (Showcasing). De son côté, l’entourage de Persian King (Kingman), après sa démonstration de dimanche à ParisLongchamp, hésite encore entre participer à la Poule d’Essai des Poulains (Gr1) et faire le déplacement à Newmarket. Côté statistiques, on remarquera que six des huit français à avoir gagné les 2.000 Guinées sont passés par le Prix Djebel (Gr3). Les deux autres sont Nonoalco (Nearctic), qui avait gagné le Prix Montenica sous la férule de François Boutin en 1974, et Thunderhead (Merry Boy), qui avait remporté le Prix de Fontainebleau en 1952 pour Étienne Pollet.

Deux trials pour d’autres objectifs. Le programme de mardi propose deux autres courses intéressantes. Par le passé, celles-ci étaient même considérées comme des préparatoires en puissance pour les 2.000 Guinées. Il s’agit de l’European Free Handicap et des Feilden Stakes (Ls). La première a donné le gagnant de 1991, Mystiko (Secreto), un coup de génie signé Clive Brittain, et aussi la lauréate des 1.000 Guinées (Gr1) 1977, Mrs McArdy (Tribal Chief). Même si cette course continue de produire des chevaux de Gr1, le charme n’opère plus. Le favori de cette édition est Azano (Oasis Dream), un pensionnaire de John Gosden, placé de Gr3 à 2ans et affiché à 33/1 dans l’antepost pour le classique sur le mile. La deuxième épreuve, courue sur 1.800m, est désormais un tremplin vers les classiques sur plus long. Quatre de ses dix derniers gagnants – dont Golden Horn (Cape Cross) et Intello (Galileo) – ont remporté ensuite un Gr1. Le favori de cette année est Western Australia (Australia), troisième du Futurity Trophy (Gr1). Celui qui a raté son test pour le Kentucky Derby sur la P.S.F. de Dundalk est proposé à 40/1 par les bookmakers dans l’antepost. Face à lui, on notera la présence de Kick On (Charm Spirit) et de Kadar (Scat Daddy). Ce dernier, acheté 700.000 € à la breeze up Arqana et impressionnant lauréat lors de ses débuts, a été déclaré non partant à deux reprises sur terrain léger. Et le même terrain est annoncé mardi…

Un Nell Gwyn avec trois lauréates de Groupe. C’est aux pouliches qu’est réservée la plus belle épreuve de ce mardi, les Nell Gwyn Stakes (Gr3, 1.400m). La dernière gagnante à avoir répété dans les 1.000 Guinées fut Speciosa (Danehill Dancer), en 2006. Le scenario est ici totalement différent de celui des Craven Stakes. Les trois favorites ont toutes gagné leur Groupe à 2ans. Il s’agit de Mot Juste (Distorted Humor), qui s’est imposée dans les Oh Sho Sharp Stakes (Gr3), de Main Edition (Zoffany), qui a remporté les Albany à Royal Ascot et les Sweet Solera (Grs3) sur ce même parcours, et de la caractérielle Angel’s Hideway (Dark Angel). Elles sont affichées dans une fourchette comprise entre 25 et 33/1 dans l’antepost des Guinées.

Mossé, un quatrième Groupe en quatre jours ? En selle sur Sunday Star (Kodiac), proche troisième de Mot Juste lors de sa dernière victoire, Gérald Mossé visera un quatrième Groupe en quatre jours. Dans le même temps, Charlie Appleby présentera deux pouliches par Dubawi qui ont suivi deux chemins différents. Nashirah n’a pas gagné lors de ses deux tentatives cet hiver à Meydan, tandis qu’Orchid Star s’est promenée deux fois sur les P.S.F. de Chelmsford et Newcastle.