Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Paul Couderc : « Nos courses rassemblent des partants et reçoivent donc un bon accueil des parieurs »

Élevage / 22.04.2019

Paul Couderc : « Nos courses rassemblent des partants et reçoivent donc un bon accueil des parieurs »

Ce dimanche avant la réunion de Tarbes, la Fédération Anglo Course organisait son Assemblée générale. Paul Couderc, le président, nous a expliqué : « Cette assemblée s’est déroulée dans une bonne ambiance. Elle était précédemment organisée plus tard dans l’année, mais nous avons décidé de la planifier six mois plus tôt car la date était trop éloignée de l’exercice précédent qui fait partie des sujets à l’ordre du jour. À partir de cette année, c’est donc le mois d’avril qui va continuer à accueillir notre Assemblée générale. »

La réussite du Grand Show 2018. « Le Grand Show de l’Anglo-Arabe de course 2018 a bien sûr été largement évoqué. La réussite de ce concours d’élevage, qui est aussi une présentation vente, nous pousse à le reconduire en 2019. C’est aussi une réussite sur le plan sportif, une bonne partie des meilleurs anglo-arabes actuels étant passés par cet événement. Il est organisé dans un esprit d’ouverture, afin de faire connaître notre race et son programme de course. C’est non sans satisfaction que nous assisté, l’après-midi même à Tarbes, à la victoire de Sigma (Kap Rock). Cette débutante appartient à messieurs Noue, Lumet et Lippens, trois personnalités de notre filière hippique française qui effectuaient leurs premiers pas dans le circuit des courses pour anglo-arabes. Sigma s’était classée deuxième de sa section lors du Grand show 2018. On trouve de futurs bons chevaux à toutes les places du classement. »

La mission de Guy Blasco. « Membre fondateur de l'agence Osarus, Guy Blasco assure une prospection commerciale pour la Fédération. Cet ancien entraîneur visite les élevages, avec, aussi, une mission de conseil d’autant plus évidente qu’il a une position neutre. Il est bien accueilli par les éleveurs. Il œuvre pour trouver des acheteurs et de nouveaux propriétaires. Nous avons le devoir d’aider tous les élevages, quelle que soit leur taille, à trouver un débouché pour leurs poulains car c’est ainsi que nous assurons des partants, lesquels sont essentiels pour la pérennité de notre filière. »

La gestion du programme. « Comme toujours, les questions relatives au programme de courses sont très attendues. Cette année, nos courses rassemblent des partants et reçoivent donc un bon accueil des parieurs. C’est notre objectif. La revitalisation des épreuves pour anglo-arabes se manifeste par le fait qu’il y a même eu des éliminés à plusieurs reprises. Le programme est géré au fil de l’eau pour être certains de pouvoir assurer une bonne participation lors des courses premium. Nos courses sont des épreuves de sélection pour la race anglo-arabe, aussi voulons-nous proposer des conditions favorables aux femelles à 25 % et 37,5 % de sang arabe. Ce sont elles qui représentent la base du stud-book. Nous sommes aussi ravis des bons débuts au haras de Paban de France (Benevolo de Paban), lequel devrait atteindre la soixantaine de juments au haras de l’Abbaye. C’est une belle recrue qui doit trouver sa place dans notre parc d’étalons anglo-arabes, où les valeurs sûres ne manquent pas. Cette Assemblée générale s’est terminée sur les questions relatives aux élections et à la politique générale des courses. La Fédération Anglo Course est membre de la Fédération des éleveurs du galop. Nous avons attiré l’attention de son président, Loïc Malivet, sur la nécessité de défendre la filière anglo-arabe dans les débats actuels. »