Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Présence d’acide cannabidiolique dans des aliments pour chevaux : les analyses effectuées par Krafft indiquent que toute la filière est affectée

Courses / 25.04.2019

Présence d’acide cannabidiolique dans des aliments pour chevaux : les analyses effectuées par Krafft indiquent que toute la filière est affectée

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA SOCIÉTÉ KRAFFT

 « Dès qu’il a été clair que des lots d’aliments pour chevaux Krafft aient pu être contaminés par du cannabidiol, Krafft a immédiatement procédé à des analyses approfondies de sa production et de l’ensemble de ses fournisseurs. Ces tests ont été confiés à trois laboratoires indépendants, dont le laboratoire des courses hippiques.

Les résultats viennent de nous être transmis et confirment la présence de cannabidiol dans une des matières premières, la luzerne, utilisée dans nos produits.

Après un examen des résultats d’analyses, et en collaboration avec les autorités équestres suédoises, il apparaît que ce problème n’est pas limité aux seuls approvisionnements de Krafft et concerne l’ensemble de la filière aliments pour chevaux. La contamination a en effet touché des fournisseurs connus de luzerne. Comme Krafft utilise seulement 4 % de cet approvisionnement, il apparaît donc que cette contamination toucherait un nombre significatif de producteurs d’aliments pour chevaux en plus de Krafft, et que du CBD pourrait être trouvé dans de nombreux produits.

À l’heure actuelle, il est non seulement difficile de garantir un approvisionnement en luzerne vierge de toute contamination, mais aussi de trouver un produit de substitution pour cette source privilégiée de protéines de qualité. C’est pourquoi dès la semaine prochaine, Krafft va rencontrer les autorités compétentes de chaque pays concerné, et notamment le laboratoire des courses hippiques (L.C.H., dépendant de la Fédération nationale des courses hippiques) en France, afin d’étudier et d’évaluer les enjeux et modalités de la contamination au cannabidiol dans l’alimentation. L’objectif de cette collaboration est de définir ensemble des bonnes pratiques de production et des procédés de contrôle, tout en s’assurant que les règles du sport équestre peuvent garantir à la fois des épreuves équitables et propres en même temps des tests réalistes et accessibles ainsi que des procédures pour les professionnels de l’alimentation équine. De plus, Krafft travaille déjà sur un approvisionnement sécurisé. Nous prévoyons aussi au moins une nouvelle récolte de luzerne suédoise à la mi-mai qui remplacera la récolte actuelle. Dans le même temps, nous recherchons activement d’autres options, mais jusqu’à présent, personne n’a été en mesure de garantir des produits sans CBD.

Depuis toujours au côté des professionnels du cheval, Krafft s’associe à leur préoccupation et regrette le trouble créé par cette situation. Nous mettons tout en œuvre pour trouver une solution pérenne à ce sujet majeur. »