PRIX D’HARCOURT (GR2) - Ghaiyyath, de la poésie en mouvement

Courses / 07.04.2019

PRIX D’HARCOURT (GR2) - Ghaiyyath, de la poésie en mouvement

PARISLONGCHAMP, DIMANCHE

Qu’il est beau à regarder, ce Ghaiyyath (Dubawi) ! Au rond, il était magnifique d’état et de sérénité. En piste, il nous a mis des étoiles plein les yeux. Bondissant, emmené par sa grande action, il a laissé une impression folle dans ce Prix d’Harcourt (Gr2). Pour la réouverture de ParisLongchamp, Ghaiyyath nous a offert le plus beau des spectacles, sur une piste à la hauteur de l’événement. Et, déjà, nous nous prenons à rêver. Du Ganay… Et de l’Arc, peut-être.

Bonjour et au revoir ! William Buick n’a pas fait dans le détail avec le représentant de Godolphin : il l’a laissé glisser et Ghaiyyath a vite laissé ses adversaires à dix bonnes longueurs, heureux de prendre l’air à ParisLongchamp. Il aurait pu s’arrêter à l’entrée de la ligne droite mais non ! Ghaiyyath a dit au revoir à ses adversaires, a replacé un démarrage : 11’’75 des 600m aux 400m et 11’’25 des 400 aux 200m. Les temps partiels sont moins impressionnants des 200m à l’arrivée : 12’’45, mais William Buick avait posé les mains aux 100m et Ghaiyyath a franchi le poteau au canter. Cela a causé une courte frayeur car, derrière, Soleil Marin (Kendargent) a fini fort, mais Ghaiyyath a conservé une longueur et demie en étant quasiment arrêté. Soleil Marin prend une nette deuxième place, trois longueurs et demie devant Intellogent ** (Intello), troisième et auteur d’une bonne rentrée pour ce test sur 2.000m.

Le cavalier de Frankel ne se trompe pas ! On aurait pu croire que Lucius Tiberius (Camelot), l’autre Appleby de la course et futur quatrième, allait aider Ghaiyyath dans sa mission ce dimanche. Mais Ghaiyyath n’avait besoin de personne ! Le cheval a déroulé sa grande action et la cause était entendue. Lorsque l’on demande à Charlie Appleby s’il était un peu inquiet de voir le cheval prendre rapidement tant d’avance en allant à un tel rythme, la réponse est claire. Non ! « Lisa-Jane Graffard était à côté de moi et je lui ai dit, après 400m : ce cheval ne va pas être battu ! Une fois dans son action, il ne s’arrête pas. Son cavalier du matin est Shane Feathersonehaugh, qui montait Frankel (Galileo) et Motivator (Montjeu). Il sait donc ce qu’est un bon cheval ! Et il m’a dit : "Charlie, il est en pleine forme et a une action formidable." C’est pour cela que les instructions que j’ai données à William Buick étaient de le laisser aller dans son rythme. Il a été battu une fois dans le passé, mais il a vraiment un très bel avenir et, aujourd’hui, c’était un point de départ parfait. »

Le Prix Ganay… Et un rêve d’Arc. Le plan se déroule comme prévu avec Ghaiyyath… Il y a quelques jours, Charlie Appleby indiquait que le Prix d’Harcourt était une première étape avant le Prix Ganay (Gr1). Et il est fort probable que nous aurons le plaisir de voir Ghaiyyath en piste le 28 avril prochain à ParisLongchamp. Mais nous rêvons à encore plus loin… Charlie Appleby a indiqué : « Il y a évidemment le Prix Ganay ainsi que la Tattersalls Gold Cup. L’idée a toujours été de viser le Ganay et je pense qu’il va aller vers cette épreuve. Il est invaincu en deux sorties à ParisLongchamp. Il a donc l’air de s’y plaire ! Si on regarde encore plus loin, le plan a toujours été de l’amener sur 2.400m lorsque le moment sera venu. Je ne vais pas mentir et il est potentiellement un cheval pour le Prix de l’Arc de Triomphe. Il y a encore de l’eau qui va couler sous les ponts d’ici à cette course mais il est sur le bon chemin. Je pense qu’il a une très belle saison devant lui. » Charlie Appleby pourrait donc avoir au moins deux pensionnaires dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe – en attendant les 3ans – car le Gr1 de ParisLongchamp est aussi l’objectif annoncé de Masar (New Approach), gagnant l’an passé du Derby d’Epsom (Gr1) avant de se retrouver sur la touche. La route est encore longue.

Il était leur cheval de Derby. En 2018, Charlie Appleby a réalisé une saison exceptionnelle, avec des chevaux de Gr1 dans toutes les catégories d’âge et toutes les distances. De Blue Point (Shamardal), lauréat de Gr1 sur le sprint, à Cross Counter (Teofilo), lauréat de la Melbourne Cup (Gr1), ou encore les lauréats de Gr1 de 2ans Quorto (Dubawi) et Line of Duty (Galileo)… Charlie Appleby et Godolphin avaient un cheval de Derby : Masar l’a montré en remportant le Gr1 d’Epsom ! Alors quand l’entraîneur dit que Ghaiyyath était, pour eux, un Derby horse l’an passé, avant de se blesser, nous l’écoutons avec attention. Pareil lorsqu’il dit que le poulain a tout pour franchir encore un palier de 3ans à 4ans…

L’entraîneur a dit : « Je ne vais pas mentir : nous avons toujours eu beaucoup d’espoirs avec ce cheval. L’an dernier, il était pour moi un cheval de Derby. Mais il avait eu un souci avant les Dante Stakes et c’était fini pour les classiques. Son Altesse le cheikh Mohammed Al Maktoum m’a dit de laisser tout le temps nécessaire au cheval. C’est ce que nous avons fait. Nous l’avons amené à ParisLongchamp à l’automne de ses 3ans et il a gagné le Prix du Prince d’Orange (Gr3). Il aurait été facile de se laisser tenter par les Champion Stakes après cela mais, une fois encore, les instructions de Son Altesse étaient de laisser le temps nécessaire au cheval pour le ramener à 4ans. Ce n’est jamais écrit dans le marbre, mais les produits de Dubawi progressent de 3ans à 4ans. Ghaiyyath a passé un bon hiver à Dubaï, sous le soleil. Nous l’avons ramené en Europe il y a quelques semaines et il nous a depuis donné pleine satisfaction. »

Soleil Marin au mieux. Deuxième, Soleil Marin court bien, même si l’écart d’une longueur et demie n’est a priori pas représentatif du gouffre le séparant de Ghaiyyath. Soleil Marin avait l’avantage d’arriver en forme, après une rentrée à Chantilly lors de la réunion des Meydan trials, puis une victoire dans le Prix Exbury (Gr3). Cependant, Soleil Marin trouvait ce dimanche un terrain certainement un peu trop rapide à son goût et il a parfaitement su s’en sortir. Sa fin de course est bonne.

Représentante en France de Godolphin, Lisa-Jane Graffard nous a dit : « Il court super, il est dans la forme de sa vie et nous espérons qu'il va continuer dans ce sens. Son jockey était ravi aussi. Il ira peut-être sur le Prix Ganay, où il devra retrouver Ghaiyyath, mais rien n'est encore décidé. »

Intellogent, mention bien. Poulain imposant, Intellogent devait rendre du poids à tous ses adversaires suite à sa victoire dans le Qatar Prix Jean Prat (Gr1) en 2018. Il a pris une bonne troisième place et devrait progresser sur cette course. Intellogent restait sur un été et un automne en demi-teinte après son succès de Gr1 à Deauville. Il pourrait trouver sa voie sur 2.000m cette année.

Fabrice Chappet, son entraîneur, nous a dit : « Je suis ravi de la course d'Intellogent. Il rendait du poids aujourd'hui (60 kilos) et n'avait pas couru depuis 210 jours. Christophe Soumillon l'a respecté. Il avait été un ton en-dessous dans le Moulin de Longchamp. Les 1.600m sont trop rapides pour lui désormais. Il a gagné son Gr1 à 3ans sur cette distance mais, désormais, les 2.000m sont parfaits pour lui. L'option du Ganay est envisageable, mais la course s’annonce difficile si Ghaiyyath est présent. Nous allons réfléchir à la suite que nous pourrions lui donner. Pour le moment, nous sommes vraiment satisfaits de sa rentrée. »

PEDIGREE WEATHERBYS :

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Ghaiyyath-1.pdf

Un fils de Dubawi et de la première classique de Galileo. Élevé par Springbank Way Stud, Ghaiyyath a été acheté foal 1,1 million d’euros chez Goffs. C’est un fils de Dubawi, étalon à Darley, et de Nightime, la première gagnante classique par Galileo. Elle s’était imposée dans les 1.000 Guinées irlandaises (Gr1), sous l’entraînement de Dermot Weld, et avait été élevée par la mère de l’entraîneur, Marguerite. Ghaiyyath est donc un élève de la famille Weld. Dermot Weld a suivi avec intérêt la performance de son élève depuis l’Irlande et il a déclaré à la presse anglaise : « Ghaiyyath a été vraiment impressionnant aujourd’hui dans l’Harcourt. Nous espérons qu’il puisse devenir le meilleur cheval d’âge en Europe cette année… Et s’il ne l’est pas déjà, il n’en est pas loin ! »

Ghaiyyath est le deuxième gagnant de Groupe de Nightime. La jument a déjà donné la gagnante de Gr1 Zhukova (Fastnet Rock), qui a remporté les Man O’War Stakes (Gr1) aux États-Unis. Elle était aussi une pensionnaire de Dermot Weld, tout comme sa sœur Sleeping Beauty (Oasis Dream), placée black type. Sleeping Beauty a donné au haras Irish Territory (Declaration of War), deuxième des Anticipation Stakes (Gr3). La troisième mère, Caumshinaun (Indian Ridge), était entraînée par… Dermot Weld. Elle a remporté une Listed et de nombreux handicaps. 

 

 

 

Seeking the Gold

 

 

Dubai Millenium

 

 

 

 

Colorado Dancer

 

Dubawi

 

 

 

 

 

Deploy

 

 

Zomaradah

 

 

 

 

Jawaher

GHAIYYATH (M4)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Nightime

 

 

 

 

 

Indian Ridge

 

 

Caumshinaun

 

 

 

 

Ridge Pool


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’04’’71

De 1.000m à 600m : 22’’71

De 600m à 400m : 11’’75

De 400m à 200m : 11’’25

De 200m à l’arrivée : 12’’45

Temps total : 2’02’’87