Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX DANIEL GUESTIER (CLASSE 1) - Fureur de vivre… et de gagner

Courses / 29.04.2019

PRIX DANIEL GUESTIER (CLASSE 1) - Fureur de vivre… et de gagner

BORDEAUX-LE BOUSCAT, LUNDI

Où va s’arrêter Fureur de Vivre (Gémix) ? Le représentant de Gemini Stud et de Roland Meunier a décroché son troisième succès consécutif, en quatre sorties, en remportant ce Prix Daniel Guestier (Classe 1). Fureur de Vivre a gagné comme il aime à le faire : devant et au bout ! Il est reparti en début de ligne droite et n’a rien lâché ensuite, contrant la bonne fin de course de Varoki (Tin Horse). Thiago (Kendargent) prend la troisième place, à une longueur.

Direction le Derby du Midi. Fureur de Vivre avait débuté par une troisième place à Mont-de-Marsan, derrière un certain Morsan (Rajsaman), lequel a remporté ce lundi le Prix du Tremblay (Classe 2), pour la deuxième sortie de sa carrière. Fureur de Vivre a ensuite remporté facilement son maiden, puis a remporté le Prix Nelcius (Classe 2). Lors de ses deux victoires, il bénéficiait de la décharge d’Adeline Mérou. Le contexte étant donc différent ce lundi dans ce Prix Daniel Guestier, où il affrontait ses adversaires à poids égal… Et il a relevé le défi !

Bruno de Montzey, son entraîneur, a déclaré : « Il a remis le couvert ! Il n’arrête pas de gagner et je ne sais pas quand il va s’arrêter. Il faut le monter ainsi, ne pas le contrarier. Il est bien devant, il ne se fatigue pas et il faut donc le laisser faire car il va au bout ! Désormais, il va aller vers le Derby du Midi (L). »

Un pedigree à cheval entre plat et obstacle. Élevé par Roland Meunier au haras de Victot, où son père, Gémix, fait la monte, Fureur de Vivre fut le premier gagnant de l’étalon, en plat, à Agen. Sa mère, Martiniquaise (Anabaa), a couru six fois sans succès, et Fureur de Vivre est à ce jour le meilleur de ses trois produits vus en piste. Mamamia (Linamix), la deuxième mère, est montée sur le podium des Prix Isola Bella et Prix Charles Laffitte (Ls). Cinq de ses sept produits ont gagné, le meilleur étant Meneur (Septième Ciel), lauréat du Prix Guillaume de Pracomtal et troisième du Prix Roger Saint (Ls). La troisième mère a produit deux bons chevaux, Mahora (Octagonal), troisième du Prix Madame Jean Couturié (L), et Mazalunna (Sillery), troisième du Prix de Chambly (L). Plus loin, on retrouve la famille des "F" du Quesnay (Funny Féerie, Fuissé, Full of Gold…)

 

 

 

Linamix

 

 

Carlotamix

 

 

 

 

Carlitta

 

Gemix

 

 

 

 

 

Hours After

 

 

Ges

 

 

 

 

Gofter

FUREUR DE VIVRE (M3)

 

 

 

 

 

 

Danzig

 

 

Anabaa

 

 

 

 

Balbonella

 

Martiniquaise

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

Mamamia

 

 

 

 

Moon Review