PRIX DE PÉPINVAST (GR3) - L’Autonomie prend la poudre d’escampette

Courses / 06.04.2019

PRIX DE PÉPINVAST (GR3) - L’Autonomie prend la poudre d’escampette

AUTEUIL, SAMEDI

Tombée dans le Prix d’Indy (Gr3), à la première haie de la ligne d’en face, L’Autonomie (Blue Brésil) a pris une éclatante revanche à l’issue de ce Prix de Pépinvast (Gr3), remportant un premier Groupe par la même occasion. Elle a appliqué une tactique qui aurait pu lui coûter cher en prenant quinze longueurs d’avance dans la ligne d’en face. C’est un coup à ne pas aller jusqu’au bout, mais l’élève et représentante de Catherine Coiffier a réussi ce pari !

Installée dans le groupe de tête dès le départ, L’Autonomie s’est tout de suite montrée brillante, son partenaire, Angelo Zuliani, peinant à la garder dans le sillage de Byzance du Berlais (Saint des Saints). Prenant l’avantage au saut de la haie du pavillon, elle a ensuite pris la poudre d’escampette dans la ligne opposée. Feu Follet (Kapgarde) a bien tenté de se lancer à sa poursuite dans la dernière ligne droite, mais il était trop tard car L’Autonomie avait déjà créé la décision. Le représentant de Pierre Pilarski et de Palmyr Racing a dû se contenter de la deuxième place côté tribunes à cinq longueurs de la lauréate, précédant Byzance du Berlais (Saint des Saints). Cette dernière a résisté in extremis à la bonne fin de course de Laterana (Saint des Saints), qui découvrait Auteuil. La cinquième place est revenue à Bernardo Bellotto (Declaration of War).

Un scénario de course imprévu. Lauréate de ses deux premières courses à Auteuil, dont le Prix Magne (L), L’Autonomie avait ensuite couru de première face aux mâles dans le Prix Cambacérès (Gr1) en se classant troisième. Le scénario qu’elle a appliqué ce samedi est peu commun, et il paraît improbable que sa prochaine sortie se déroule selon le même schéma. La hiérarchie des hurdlers de 4ans est donc encore fragile… François Nicolle, entraîneur de la gagnante, nous a confié : « Je n’avais pas donné ces ordres-là à son jockey, mais il m’a dit qu’il n’avait pas réussi à la tenir derrière. J’aurais préféré qu’il ne la laisse pas dérouler, mais ce qui est fait est fait. La jument a pris beaucoup de force depuis l’année dernière et elle a tiré dès le début de la course. La dernière fois, elle est tombée bêtement en voulant revenir au pied de l’obstacle. Aujourd’hui, elle s’est montrée très sérieuse dans ses sauts. Elle m’a fait penser à De Bon Cœur  (Vision d’État) lorsqu’elle a pris un obstacle d’avance dans la ligne d’en face ! Elle avait déjà montré beaucoup de qualité à 3ans et va aller sur le Prix Amadou (Gr2). »

Un premier Groupe à Auteuil pour Angelo Zuliani. Angelo Zuliani avait eu la joie de signer un premier succès au niveau Groupe grâce à la victoire d’Equemauville (Saint des Saints) dans le Prix Journaliste (L), mardi dernier. Quatre jours plus tard, L’Autonomie lui a offert un deuxième Groupe, mais sur la butte Mortemart cette fois. La semaine s’est donc terminée aussi bien qu’elle avait commencé pour le jeune homme, en plein cœur d’une ascension fulgurante.

Feu Follet desservi par le rythme soutenu. Vainqueur du Prix d’Indy, Feu Follet n’a pas été avantagé par le rythme soutenu, ce samedi. Son avenir se situe sur les gros obstacles et il était d’ailleurs aussi engagé dans le Prix Philippe Ménager (L), faisant finalement l’impasse pour courir ce Prix de Pépinvast. Son entraîneur, Guillaume Macaire, nous a dit : « Il court bien, il a fini en avançant. Nous n’allions pas prendre l’animatrice en chasse. Feu Follet est davantage un cheval de steeple, donc nous verrons si nous irons vers le Prix Amadou sur 3.900m ou si nous retournerons sur les gros obstacles. »

Byzance du Berlais encore sur le podium. Deuxième du Prix d’Indy pour son premier essai à ce niveau de compétition, Byzance du Berlais a terminé une nouvelle fois sur le podium. En constante progression depuis l’automne, la pensionnaire de Robert Collet aurait peut-être été plus à son aise dans un terrain plus pénible. Partie en tête, elle a été relayée au commandement par L’Autonomie au franchissement de la haie du pavillon. Troisième dans le tournant final, Byzance du Berlais a placé une belle accélération sur le plat pour venir s’emparer de la troisième place en pleine piste. C’est une pouliche qui répond toujours présent, même si elle semble un ton en dessous des meilleurs.

Une petite-fille de L’Authie. Élevée par sa propriétaire, L’Autonomie est une fille de Blue Brésil (Smadoun), étalon à Yorton Farm, et de L’Automne (Kahyasi), gagnante sur l’hippodrome de Maisons-Laffitte, dont elle est le seul produit vainqueur. La deuxième mère, L’Authie (Linamix), s’est imposée à six reprises en plat et en haies et a conclu troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1). Elle a donné six vainqueurs dont La Canche (Le Havre), troisième du Prix de Bagatelle (L), et L’Auvergnat (Sadler’s Hall), lauréat de quatre courses dont deux gros handicaps à Saint-Cloud et titulaire de près de 140.000 € de gains. L’Authie est aussi l’aïeule de L’Aubade (Enrique), gagnante à cinq reprises en haies et en steeple, deuxième du Prix Bernard Secly (L) et quatrième du Prix Christian de Tredern (Gr3).

La troisième mère, La Bucaille (Labus), s’est imposée sur les hippodromes de Longchamp et d’Auteuil. Outre L’Authie, elle a donné l’étalon Clety (Sillery), gagnant du Prix Right Royal (L), deuxième du Prix Kergorlay (Gr2) et troisième du Royal-Oak (Gr1), et Hurtevent (Highest Honor), lauréat des Prix Juigné (devenu Gr3) et Dominique Sartini (devenu Listed) et troisième des Prix Michel Houyvet et Scaramouche (Ls). C’est la famille de Tingry (Amen), gagnant de la Grande Course de Haies de Printemps (Listed, à l’époque), d’Anaking (Astarabad), lauréat de la Gran Corsa di Siepi di Milano (Gr1), ou encore de Saint Palois (Saint des Saints), gagnant des Prix Jean Stern (Gr2), Héros XII, Fleuret, Duc d’Anjou et Troytown (Grs3) et deuxième des Prix La Haye Jousselin et Ferdinand Dufaure (Grs1), entre autres.

PEDIGREE WEATHERBYS http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/L-Autonomie.pdf

 

 

 

Kaldoun

 

 

Smadoun

 

 

 

 

Mossma

 

Blue Brésil

 

 

 

 

 

Exit to Nowhere

 

 

Miss Récif

 

 

 

 

Miss Brésil

L’AUTONOMIE  (F4)

 

 

 

 

 

 

Île de Bourbon

 

 

Kahyasi

 

 

 

 

Kadissya

 

L’Automne

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

L’Authie

 

 

 

 

La Bucaille