Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX DU LOUVRE (CLASSE 1) - Siyarafina ** peut rêver de Poule

Courses / 22.04.2019

PRIX DU LOUVRE (CLASSE 1) - Siyarafina ** peut rêver de Poule

PARISLONGCHAMP, LUNDI

Auteure de débuts impressionnants le 4 avril à Saint-Cloud, Siyarafina ** (Pivotal) partait logiquement en position de favorite dans ce Prix du Louvre (Classe 1). Elle a ravi ses nombreux preneurs en réalisant le même scénario qu’en dernier lieu : déposer les autres en venant de l’arrière-garde, sur une simple accélération ! La pouliche de Son Altesse l’Aga Khan a attendu en dernière position, tout en étant détendue malgré le manque de rythme. Progressant tout en dehors à 400m du but, elle a passé ses adversaires en revue en étant simplement accompagnée aux bras, s’imposant d’une longueur et demie. Commes (Le Havre) a effectué une bonne rentrée en se classant deuxième, précédant Noor Sahara (Lope de Vega). Les temps partiels de la course ne mentent pas : on a vu un bon, très bon Prix du Louvre !

Vers une supplémentation dans la Poule ? Siyarafina remporte ce Prix du Louvre six ans après sa mère, Siyenica ** (Azamour). Elle dispose d’engagements dans le Saxon Warrior Coolmore Prix Saint Alary et le Prix de Diane, mais pas dans l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Grs1), où elle pourrait bien être supplémentée. Son entraîneur, Alain de Royer Dupré, nous a confié : « Comme elle avait hérité d’un numéro de corde à l’extérieur, j’avais dit à son jockey de la placer à l’arrière-garde. Je lui avais aussi demandé de venir un peu plus tard, mais il n’y a pas eu de train et il a été obligé d’accélérer plus tôt que prévu. La pouliche est très maniable et pourrait être rallongée sans problème. Elle a le mental des bons chevaux et comme elle n’est pas lourde, elle devrait aller dans tous les terrains. Une supplémentation dans la Poule n’est pas impossible, mais nous allons attendre un peu avant de prendre une décision. Elle fera partie, je l’espère, des grands chevaux que j’ai rencontrés. »

Le croisement de Siyouni. Élevée par son propriétaire, Siyarafina est une fille de Pivotal (Polar Falcon), étalon à Cheveley Park Stud, et de Siyenica ** (Azamour), lauréate du Prix Bagatelle (L) et troisième des Prix Daniel Wildenstein (Gr2) et de Lieurey (Gr3), dont elle est le deuxième produit. C’est la sœur de Sinnari (Oasis Dream), gagnant de trois courses et pris en valeur 41,5.

La deuxième mère, Sichilla (Danehill), a remporté le Prix Amandine (L). Outre Siyenica, elle a donné trois black types : l’étalon du haras de Bonneval Siyouni (Pivotal), vainqueur du Prix Jean-Luc Lagardère, deuxième des Prix Jean Prat (Gr1), Robert Papin (Gr2), de Fontainebleau et La Rochette (Grs3) et troisième du Prix du Moulin de Longchamp (Gr1), Siyouma (Medicean), gagnante des E.P. Taylor Stakes et des Sun Chariot Stakes (Grs1) et troisième des Falmouth Stakes (Gr1) et du Prix Corrida (Gr2), et Sayana (Galileo), lauréate du Prix Maurice Zilber - Fonds Européen de l’Élevage (L) et deuxième des Princess Elizabeth Stakes et du Prix Bertrand de Tarragon (Grs3). Sous la troisième mère de Siyarafina, on retrouve notamment l’étalon Slickly (Linamix), multiple gagnant au plus haut niveau.

 

 

 

Nureyev

 

 

Polar Falcon

 

 

 

 

Marie d’Argonne

 

Pivotal

 

 

 

 

 

Cozzene

 

 

Fearless Revival

 

 

 

 

Stufida

SIYARAFINA ** (F3)

 

 

 

 

 

 

Night Shift

 

 

Azamour

 

 

 

 

Asmara

 

Siyenica

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Sichilla

 

 

 

 

Slipstream Queen


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 42’’67

De 1.000m à 600m : 24’’10

De 600m à 400m : 12’’60

De 400m à 200m : 10’’77

De 200m à l’arrivée : 11’’15

Temps total : 1’41’’29