Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX DU MONT-DORE (HAIES) - Adagio des Bordes fidèle à sa "légende"

Courses / 09.04.2019

PRIX DU MONT-DORE (HAIES) - Adagio des Bordes fidèle à sa "légende"

COMPIÈGNE, MARDI

Adagio des Bordes (Voix du Nord) n’avait pas couru depuis 529 jours et une troisième place sur le steeple d’Auteuil. Mais le représentant de Birgit Regele court toujours bien frais et a souvent signé des retours gagnants. C’était le cas en 2017, lorsqu’il s’était imposé dans le Prix Jean Granel (L). Avec le forfait d’A Mi Manera (Great Pretender), pour un contretemps sans gravité, Adagio des Bordes trouvait une course dans ses cordes dans le Prix du Mont-Dore. Tendu au rond de présentation, il a rapidement mené détaché, comme à son habitude. Il a fait des fautes sur les premières haies, puis il a mieux sauté, tout en s’appuyant sur son mors. Finalement, il a bien respiré dans le parcours, et même si ses rivaux sont revenus sur lui au bout de la ligne d’en face, il est reparti dans la ligne droite pour l’emporter de cinq longueurs. Il a devancé l’attentiste Shenko Magic (Balko), qui a bien terminé pour venir prendre nettement la deuxième place devant Boy Royal (Myboycharlie), lequel a attaqué Adagio des Bordes de bonne heure. Le rentrant de classe Kalifko ** (Montmartre) a tracé un parcours honorable, finissant quatrième devant Fixe le Kap (Kapgarde), qui n’a pas dû apprécier l’assouplissement du terrain.

Entraîneur d’Adagio des Bordes, François-Marie Cottin, a renoué avec le succès après son arrêt forcé à cause de la grippe qui a touché son écurie. Il nous a dit : « C’est un cheval qui n’est pas facile à gérer. À 9ans, il n’a que peu de courses. Il a une grande action et de l’abattage et en a profité. Avec le retard que nous avons eu, je suis ravi de sa victoire. »

Disparition de Polipa. Le cheval de cœur de l’écurie d’Isabelle Pacault, Polipa (Poliglote), s’est blessé à l’antérieur droit sur le plat, alors que les chevaux allaient passer devant les tribunes. Rapidement arrêté par son jockey, Paulin Blot, il a été emmené en van aux écuries pour subir des radios, mais il a dû être euthanasié. Polipa a été un cheval exceptionnel, polyvalent et doué. Il a remporté le Prix de la Gascogne (L), fini quatrième du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2), deuxième du Grand Steeple-Chase de Compiègne (Gr2), du Grand Prix de Pau (Gr3) et troisième de la Grande Course de Haies de Pau (L)… Il n’avait pas supporté sa mise à la retraite et, depuis son retour en compétition, il avait enchaîné les bons résultats.

Un petit-fils de Gamine Royale. Coélevé par Gérard Hanquiez (comme son nom l’indique) et l’E.A.R.L. Les Bordes de Mornay, Adagio des Bordes est le fils de Voix du Nord et de Nostra des Bordes (Bateau Rouge), laquelle a couru six fois, sans se placer. Outre Adagio des Bordes, elle a produit Venus des Bordes (Assessor), double gagnante. Adagio des Bordes est son meilleur produit. Ce dernier est un petit-fils de la bonne Gamine Royale (Garde Royale), gagnante du Prix Sagan (L). Gamine Royale est aussi la mère d’Olivia des Bordes (Antarctique), gagnante du Prix Rigoletto (L), de Bossa Nova (Network), vainqueur du Prix Pierre et Jean-Marie Mercier, et de Lutin des Bordes (Épervier Bleu), double lauréat de Listed en cross à Merano. C’est la famille de Rollex Borget (Khalkevi), troisième du Prix Royal-Oak (Gr1).

 

 

 

Lomond

 

 

Valanour

 

 

 

 

Vearia

 

Voix du Nord

 

 

 

 

 

Top Ville

 

 

Dame Édith

 

 

 

 

Girl of France

ADAGIO DES BORDES (H9)

 

 

 

 

 

 

Red Sunset

 

 

Bateau Rouge

 

 

 

 

Last Gunboat

 

Nostra des Bordes

 

 

 

 

 

Garde Royale

 

 

Gamine Royale

 

 

 

 

Miss Récitation