Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

TATTERSALLS CRAVEN BREEZE UP - Dix millions d’investissements sur le marché

International / 15.04.2019

TATTERSALLS CRAVEN BREEZE UP - Dix millions d’investissements sur le marché

Les spécialistes des breeze up ont fait leur travail. Et après les galops de lundi matin à Newmarket, place désormais aux acheteurs. Ce mardi, à partir de 19 h (heure française), les poulains et pouliches de la Craven breeze up passeront sous le feu des enchères. L’offre a diminué par rapport à 2018, année où 94 des 142 juniors avaient trouvé preneurs pour un chiffre d’affaires de 13,31 millions de Gns (16,14 M€). Ce très bon résultat a placé cette vente au sommet de l’Europe. Ce lundi à 15 h, 31 des 147 sujets au catalogue (21 %) ont été retirés. Et après les derniers contrôles vétérinaires, on peut s’attendre à ce qu’il y ait un peu plus de 110 lots présents sur le ring. Les pinhookers ont beaucoup voyagé pour procéder à cette sélection. D’Italie, en passant par les petites ventes du Kentucky, ils ont inspecté des milliers de yearlings pour trouver ceux avec un bon rapport qualité/prix et offrant un possible bénéfice lors d’une revente. Cent cinq des cent seize 2ans encore en lice lundi après-midi sont passés sur un ring. Et seize ont été rachetés pour un montant total de 1,34 M€. Les 89 autres ont été vendus pour 6,27 M€. Si à ces montants, on ajoute les coûts de préparation et les prix de saillies payés pour les 2ans dont c’est le premier passage en vente, on arrive à peu près à 10 M€.

Un American Pharoah à 375.000 $… Dix-huit sujets ont coûté plus de 100.000 €. Le top price est un Muhaarar (Oasis Dream), acheté 400.000 € par BBA Ireland chez Goffs Orby. Ric Wylie, quant à lui, avait déboursé 300.000 € pour un Starspangledbanner (Choisir) et Alliance Bloodstock était monté à 375.000 $ (331.000 €) pour un American Pharoah (Pioneerof the Nile). L’agence de la famille américaine Kinder, en plus de cet American Pharoah, présente aussi, pour Christopher Brennan, un poulain par War Front (Danzig) et la lauréate de Gr1 et placée de classique Quarter Moon (Sadler’s Wells). Celle-ci avait été vendue 420.000 $ (371.000 €) aux ventes de Keeneland en septembre.

Et une autre à 30.000 $… Les très bons débuts de Monarch of Egypt ce samedi à Naas ont été la meilleure publicité possible pour son père, American Pharoah. Le courtier Chad Schumer a déniché chez Fasig-Tipton, en octobre et pour 30.000 $ (26.500 €), une pouliche par le héros de la Triple couronne 2015. C’est le plus petit prix jamais payé pour une fille de l’étalon. Cela s’explique par le fait que sa mère, Iplaytricks (Desert Cod), n’est pas la meilleure des poulinières à avoir rendu visite à American Pharoah. En revanche, c’était une véritable terreur au Nouveau-Mexique, où elle a remporté une demi-douzaine de Stakes et gagné plus de 522.000 $ (461.000 €). Elle a fait un breeze correct et sera présentée par Powerstown Stud.

La déferlante américaine. Les étalons américains sont très à la mode sur le marché des breeze up. Vingt-trois des sujets (presque 20 %) qui passeront sur le ring sont issus de sires "US". Et vingt-deux d’entre eux ont été achetés aux États-Unis pour une somme de 1,79 M€. En outre, ils sont cinq à avoir coûté l’équivalent de plus de 100.000 €. Plusieurs ont même affiché des prix relativement faibles, car le marché américain est très sélectif et les chevaux avec un pedigree de gazon sont souvent sous-évalués.

Et celle en provenance de France. Sept sujets présentés à cette breeze sont passés aux ventes de yearlings en France. Et cinq parmi eux sont qualifiés pour la prime. Le plus cher est un mâle par Wootton Basset (Iffraaj) et Darice (Cape Cross). Il a été acheté 120.000 € aux ventes d’octobre Arqana par Five Star Bloodstock. Il a fait un galop très plaisant, et quand on sait que sa mère est issue de la même souche Aga Khan qui, avec Wootton Bassett, a déjà produit un certain Almanzor, cela devrait aller pour lui… En revanche, les deux produits de Siyouni (Pivotal) présentés n’auront pas droit à la prime. Il s’agit d’un mâle présenté pour la première fois à une vente (par Malcom Bastard), et d'une pouliche achetée 30.000 Gns (36.400 €) par Con Marnane dans le book 2 de Tattersalls octobre.