Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

À LA UNE - Elusive City nous a quittés

Élevage / 02.05.2019

À LA UNE - Elusive City nous a quittés

Il faisait partie de ces étalons présents tous les jours sur les programmes de courses français. Elusive City est mort ce jeudi au haras d’Étreham à l’âge de 19ans, alors que sa production a déjà gagné 546 courses et 19 millions d’euros dans l’Hexagone.

Nicolas de Chambure, directeur général du haras d’Étreham, a déclaré : « Elusive City (Elusive Quality) nous a quittés ce matin à Étreham. Il a été trouvé sans vie au paddock après avoir probablement subi une crise cardiaque. Une autopsie sera réalisée mais il ne semble pas avoir souffert. C’est un cheval qui a été acquis après sa carrière de course par mon oncle, Marc de Chambure, et Hubie de Burgh. Il avait été syndiqué au moment de démarrer sa carrière d’étalon à Huma Park Stud, avant d’officier trois saisons à l’Irish National Stud. Après de formidables débuts au haras en Irlande, et la victoire de sa fille Elusive Wave (Elusive City) dans la Poule d'Essai des Pouliches, Elusive City avait rejoint la France où il était à l'époque l'étalon le plus cher du pays – à 20.000 € – pour le compte du même syndicat. Il a apporté beaucoup de joies et de succès à ses porteurs de parts, mais également aux éleveurs français qui lui ont largement fait confiance. » En une décennie, Elusive City a sailli plus de 800 juments en France et il avait encore 75 réservations en 2019. Nicolas de Chambure précise : « Cet étalon est toujours resté très populaire auprès des éleveurs et entraîneurs français. Il produisait de vrais chevaux de course, sains et durs, capables de durer dans le temps. Beaucoup de filles d’Elusive City sont à l’élevage dans notre pays et il ne serait pas surprenant qu’il devienne un bon père de mère, comme avant lui son père Elusive Quality (Gone West). » 

Un lien particulier avec la France. Né aux États-Unis, Elusive City fut acquis 250.000 $ à Fasig-Tipton en tant que yearling. Précoce, il a gagné ses deux premières sorties, dont les Richmond Stakes (Gr2), avant d’être rétrogradé. Il a ensuite remporté le Prix Morny (Gr1) devant Zafeen (Zafonic) et s’est classé troisième des Middle Park Stakes (Gr1) d’Oasis Dream (Green Desert). C’est donc dans l’Hexagone qu’Elusive City a décroché sa meilleure performance et c’est aussi chez nous que sa carrière d’étalon a pris son envol. On lui doit notamment Elusive Wave (Poule d'Essai des Pouliches, Gr1, Prix du Calvados, Prix Quincey & Prix Imprudence, Grs3), Soul City (Prix La Rochette, Gr3, troisième des 2.000 Guinées d’Irlande, Gr1), Védeux (Prix du Bois, Gr3), Kiram (Critérium de Maisons-Laffitte, Gr2), Rimini (Prix d'Arenberg, Gr3)… En Europe, il a également donné Famous Seamus (Kevin Heffernan Stakes, Gr3), Marvada (Irish Stallion Farms European Breeders Fund Brownstown Stakes, Gr3), Punta Stella (Premio Dormello, Gr3)…

Une belle réussite dans l’hémisphère sud. Mais c’est de l’autre côté du globe qu’Elusive City a obtenu ses meilleurs résultats au niveau black type, avec en particulier Bahana (Singapore Gold Cup, Gr1 local), River Bobo (Macau Star of the Sand Stakes, Gr1 local), Perfect Fit (Nz Thoroughbred Breeders' Stakes, Gr1 local), Spalato (Patron's Bowl, Gr1 local), Famous Seamus (Bunderberg Distilling Btc Cup, Gr1), Vespa (Haunui Farm Diamond Stakes, Gr1), Xanadu (Windsor Park Plate, Gr1)… Nicolas de Chambure précise d’ailleurs : « Pendant plusieurs années, il a effectué la double saison en France et en Nouvelle-Zélande, où il était très populaire. Sa production, dotée de vitesse et à l’aise en bon terrain, était très efficace à Singapour et Hongkong. En Nouvelle-Zélande, il a bien croisé avec la lignée de Danehill (Danzig), ce qui fut aussi le cas en Europe, comme en attestent par exemple les performances de Mixed Intentions (Prix de la Cochère & de la Californie, Ls). »