Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

AUJOURD’HUI AUX COURSES - COMPIÈGNE - Presque tous les spécialistes de Compiègne ont rendez-vous ce dimanche

Courses / 04.05.2019

AUJOURD’HUI AUX COURSES - COMPIÈGNE - Presque tous les spécialistes de Compiègne ont rendez-vous ce dimanche

14 H 17 • COMPIÈGNE • PRIX ROMATI

Gr3 - Steeple-Chase - 5ans et plus - 4.500m

Grand Steeple-Chase du printemps à Compiègne, le Prix Romati (Gr3) a attiré quasiment tous les spécialistes des lieux, hormis A Mi Manera (Great Pretender), gagnante du dernier Grand Steeple-Chase de Compiègne (Gr2). En effet, nous retrouverons Roi Mage (Poliglote), deuxième de ce Gr2, Équemauville (Saint des Saints), vainqueur des Prix Journaliste (Gr3) et Roger Saint (L), The Stomp (Layman), lauréat des deux derniers Romati, Royale Maria Has (No Risk at All), gagnante du Prix Hopper (Gr3), Équation (Network), deuxième du Journaliste, ou encore Rasango (Astarabad), qui fait toutes ses courses à Compiègne. Vraiment, ce Romati 2019 joue pleinement son rôle de finale sur le steeple.

L’écurie Sagara bien armée. L’écurie Sagara sera bien armée avec Roi Mage et Équemauville. Roi Mage a notamment à son palmarès le Prix Georges Courtois (Gr2) 2017. Il aurait très bien pu aller sur le Prix Ingré (Gr3), mais ce sera finalement le Romati pour lui. Il a la tenue et l’aptitude au lourd et au parcours. Sa quatrième place de rentrée dans le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3) a été bonne étant donné qu’il a fait une faute au gros open-ditch. Il rendra du poids à tous ses rivaux (alors que le Romati est une finale !), mais il sera certainement le favori. Son jeune compagnon d’entraînement Équemauville n’a jamais fini plus loin que deuxième et son succès au Journaliste a été convaincant. Terrain et distance seront dans ses cordes pour le voir briller. Entraîneur de Roi Mage et d’Équemauville, François Nicolle a également délégué The Stomp. Lui aussi n’a que de bons résultats à Compiègne, n’ayant jamais fini plus loin que troisième. Il connaît le parcours, mais le terrain devrait être franchement lourd et, même s’il a déjà fait le lourd de Compiègne, il n’a encore jamais couru sur 4.500m sur un sol pénible. À la fin, la distance pourrait être le bout du monde.

Trois femelles au dents longues. Il y aura donc trois femelles en lice, chacune avec une bonne chance. Équation a franchi un palier cette année en devançant Carriacou (Califet), futur vainqueur du Prix William Head (L). Elle vient de conclure deuxième du Journaliste et, sans une faute en face, elle aurait pu donner chaud à Équemauville. Ecbatane (Balko) est la gagnante du Prix Sytaj (Gr3). Elle vient de faire une rentrée discrète mais, en retrouvant le terrain lourd et le steeple, elle peut faire mal. Royale Maria Has adore Compiègne et a fait ses preuves sur des sols détrempés. En revanche, elle n’est pas encore confirmée sur les longues distances.

De braves serviteurs. Il y aura dans le Romati de bons éléments, connus de tous et qui ont le droit à une place au départ de ce Gr3. Ce sera le cas de Monsamou (Bienamado), l’un des rois de Pau. La pluie qui tombe en cette fin de semaine, c’est de l’or pour lui. Il va découvrir Compiègne, mais il n’y aurait rien de surprenant à le voir bien faire. Rasango est lui un spécialiste du site, où il ne déçoit jamais. Deuxième d’un gros handicap sur le steeple compiégnois, il monte de catégorie et il est capable de faire l’arrivée d’autant que le terrain lourd sera à sa convenance. S’il n’avait pas dû venir trop tôt en tête, Prince Philippe (Denham Red) aurait sans doute fini plus près que cinquième dans le Journaliste. Troisième de ce Gr3 en 2018, il a la classe pour finir sur le podium mais, sur une piste pénible, la distance pourrait être un peu longue pour lui. En finissant de plaisante façon à la troisième place dans le Journaliste, Buck’s Bank (Trempolino) a démontré qu’il pouvait être un danger pour ses rivaux.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2018 : The Stomp (F. Nicolle). 2017 : The Stomp (F. Nicolle). 2016 : Singapore Sling (A. Bonin). 2015 : Ubu Rochelais (P. Quinton). 2014 : Catmoves (J.-P. Gallorini).

14 H 52 • COMPIÈGNE • PRIX DU CHER

Listed - Haies - 5ans et plus - 3.800m

Jazz in Montreux doit confirmer sa belle rentrée

Jazz in Montreux (Rip van Winkle) a réussi un retour gagnant sur les haies de Compiègne, après plus d’un an d’absence. S’il n’est pas victime de la deuxième sortie après absence, dans le Prix du Cher (L), il a les moyens de l’emporter. D’autant qu’il est invaincu en trois sorties à Compiègne, où il a gagné le Prix Hopper (Gr3) notamment. Reste à voir si la piste pénible ne va pas le contrarier. Adagio des Bordes (Voix du Nord) a été fidèle à lui-même en gagnant pour sa rentrée. C’était à Compiègne sur une piste collante. S’il affiche la même valeur, il ne sera pas loin du compte. Très souvent placé, Pop Art du Berlais (Poliglote) avait conclu deuxième du Prix Renaud du Vivier (Gr1). Jugé sur cette performance, il possède une première chance. D’autant que sa quatrième place dans le Prix Léon Rambaud (Gr2) a été bonne. L’Aubade (Enrique) court bien fraîche et elle apprécie le terrain lourd. Elle peut viser une bonne place. Serienschock (Sholokov) a terminé troisième du Prix de Besançon sur ce parcours en terrain lourd. Il vient de courir en plat pour s’entretenir et fera partie des chances régulières. Nuits Premier Cru (Buck’s Boum) a du métier, mais il n’a pas encore prouvé qu’il allait sur les pistes lourdes, bien qu’issu de Buck’s Boum. Dauteuil Précieux (Balko) affectionne Compiègne. En revanche, sa longue accélération pourrait être mise à mal par l’état de la piste.

13 H 42 • COMPIÈGNE • PRIX DURTAIN

Listed - Haies - 4ans - 3.600m

Otchoa Rouge face aux anglais

Le Prix Durtain (L), la Grande Course de Haies des 4ans de Compiègne, a attiré huit partants dont Otchoa Rouge (Diamond Boy) et le jumelé du Prix Bog Frog, Fox Pro (Coastal Path) et Ghost Serge (Zebedee). Otchoa Rouge est un poulain compliqué mais doué qu’il faut détendre à l’arrière-garde avant qu’il vienne attaquer. Il a déjà bien fait en terrain lourd. La seule inquiétude pourrait être liée au fait qu’il y aura peu de partants et que sa tactique de prédilection sera plus dure à appliquer. Mais il a les moyens de gagner. Fox Pro est un bon poulain qui a progressé à 4ans. Il a du train et, si l’état du terrain ne le contrarie pas, il peut aller loin. Cela s’était joué à peu de chose dans le Prix Bog Frog et Ghost Serge a le droit de prendre sa revanche, même s’il subsiste pour lui aussi le doute du terrain. Campinas (Pastorius) et Mets la Ouache (Saônois) vont apprécier la piste lourde et peuvent ambitionner une place. Femme de Tête (Day Flight) a déçu après ses débuts victorieux à Auteuil. Mais il serait plus qu’hasardeux de ne pas lui voir une première chance dans ce lot. Fleur de la Roque (Fuissé) est en plein progrès et peut même ambitionner la victoire si elle se sort du lourd. Zie de Ket (Evasive) monte de catégorie, mais a toujours bien fait à Compiègne.

12 H 10 • COMPIÈGNE • PRIX RADIO PARIS

Steeple-Chase - 4 et 5ans - Femelles AQPS - 3.450m

Les 4ans à l’attaque

Épreuve classique du programme AQPS, le Prix Radio Paris a rassemblé huit partantes, quatre 5ans face à autant de 4ans. Sur le papier, les pouliches ont plus de qualité que les juments. Fort Jolie (Cokoriko) vient de faire une bonne rentrée sur le steeple de Bordeaux, mais elle n’a pour le moment devancé que des pouliches moyennes. Avec la décharge de Julien Tabary, Furie d’Ainay (Cokoriko) dispose d’une toute première chance. Elle a fini bonne quatrième sur les haies d’Auteuil et s’était baladée sur le steeple de Fontainebleau. French Bird (Cokoriko) a également signé une belle promenade sur les gros obstacles bellifontains. Elle a du métier et fera partie des candidates à la victoire.