Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

David Redvers : « Cette course a sacré de nombreux champions et certains sont devenus par la suite de grands étalons »

Courses / 28.05.2019

David Redvers : « Cette course a sacré de nombreux champions et certains sont devenus par la suite de grands étalons »

À LA UNE

Qipco associe pour la troisième année consécutive son nom au Qipco Prix du Jockey Club (Gr1), qui a lieu ce dimanche à ParisLongchamp. David Redvers, racing manager du cheikh Fahad bin Adbullah Al Thani, lui-même codirecteur de Qipco, a répondu à nos questions.

Jour de Galop. – Depuis quand ce partenariat avec France Galop existe-t-il ?

David Redvers. – Qipco apporte son soutien au Prix du Jockey Club depuis maintenant trois ans. C’est une course centrale dans le programme français et nous sommes ravis d’y prêter notre nom. De plus, le Prix du Jockey Club est l’une des épreuves avec l’un des plus importants bilans historiques. Cette course a sacré de nombreux champions et certains sont devenus par la suite de grands étalons. Qipco a aussi signé un partenariat avec les British Champion Series – qui comprend le Festival des Guinées et le Champions Day –, ainsi qu'avec le meeting de Royal Ascot, où son nom est associé aux Queen Elizabeth II Stakes. Enfin, un peu plus tard dans la saison, l’entité apporte son soutien aux Irish Champions Stakes, à Leopardstown.

Quel est l’objectif de ce partenariat ?

Le partenariat que nous avons mis en place avec les autorités hippiques françaises est là pour manifester notre soutien aux courses et la filière hippique de votre pays. En retour, nous bénéficions de la visibilité d’un tel événement. Cela nous permet par ailleurs de promouvoir les étalons appartenant à Qatar Racing – Roaring Lion (Kitten’s Joy), Hot Streak (Iffraaj), Havana Gold (Teofilo), Lightning Spear (Pivotal) et Zoustar (Northern Meteor) – officiant à Tweenhills Farm. Sans oublier Charm Spirit (Invincible Spirit) qui fait la navette entre le haras de Son Altesse l’Aga Khan, à Bonneval, en Normandie, tous les deux ans.

Quels sont les liens entre Qipco et la France en termes de courses hippiques ?

Le cheikh Fahad et ses frères ont été, en grande partie, élevés à Paris. Et quand le cheikh Fahad s’est rendu pour la première fois aux courses, c’était à Saint-Cloud ! Leur père possède un très joli haras en Normandie. Le cheikh Fahad et ses frères ont également plusieurs juments et poulinières en partenariat avec l’écurie des Monceaux.

Kick On est encore engagé dans le Qipco Prix du Jockey Club sous les couleurs de Qatar Racing. Que représente pour vous cette candidature?

Il devrait bel et bien courir dimanche. Le Qipco Prix du Jockey Club est une épreuve que le cheikh Fahad et ses frères ont toujours voulu courir. C’est un classique qui façonne les étalons de demain, une course avec une histoire riche et glorieuse. Avoir dans ses boxes le vainqueur de cette épreuve prestigieuse serait un rêve. Être le propriétaire du vainqueur et avoir le père de celui-ci au haras – Charm Spirit – serait la cerise sur le gâteau !

Kick On, la cerise sur le gâteau. Entraîné par John Gosden, Kick On (Charm Spirit) a ouvert son palmarès de belle manière dans un maiden, sur le mile de Newmarket, à la fin du mois de septembre. Pour sa troisième sortie seulement, il s’était présenté au départ des Vertem Futurity Trophy Stakes (Gr1, 1.600m) à Doncaster où il avait conclu sixième. Il a ensuite courageusement remporté les Feilden Stakes (L, 1.800m) pour sa rentrée, mi-avril. En dernier lieu, il s’est classé septième des Qipco 2.000 Guineas (Gr1). Il découvrira la distance de 2.100m à l’occasion du Qipco Prix du Jockey Club (Gr1) à Chantilly, ce dimanche.