Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

EN RÉGION - Angers, un hippodrome connecté

Courses / 22.05.2019

EN RÉGION - Angers, un hippodrome connecté

François Saint-André a été réélu à l’unanimité à la tête de la Société des courses d’Angers. Et en 2019, celle-ci va proposer un parcours client pour les paris hippiques sur l’hippodrome. Le président nous a détaillé ces innovations.

Par Charlotte Rimaud

Malgré un contexte difficile, Angers a fait le choix de la modernité. En effet, la Société des courses angevine a d’abord équipé son hippodrome d’un réseau wifi disponible dans toutes les enceintes de son champ de course. François Saint-André a détaillé : « Que l’on soit dans le hall, les écuries, les pelouses ou les tribunes… on peut jouer partout. Grâce à la wifi, les parieurs n’ont pas besoin de faire la queue au guichet. C’est très pratique. »

La sécurité est de mise. La sécurité du public fait désormais partie des priorités des organisateurs d’événements. À ce sujet, François Saint-André explique : « L’ensemble de l’hippodrome est placé sous surveillance vidéo, que ce soit l’entrée réservée au public, l’entrée dédiée aux professionnels ou aux entreprise pour les livraisons. On ne rentre plus sur l’hippodrome comme dans un moulin. » Aujourd’hui à Angers – au même titre que l’ensemble des bâtiments –, les 120 boxes sont eux aussi sous vidéosurveillance.

De multiples améliorations. L’éclairage des parkings intérieurs de l’hippodrome n’existait pas. Aujourd’hui c’est chose faite. L’arrivée sur l’hippodrome est désormais plus simple. François Saint-André a détaillé : « La signalétique extérieure a été refaite pour faciliter l’accès au champ de course. »

Les 120 boxes ont également été rénovés et un auvent a été mis en place pour les plus anciens. Le hall des parieurs n’était pas non plus chauffé. Un système de chauffage a donc été installé dans ce qui va vraisemblablement devenir le hall des familles (structures gonflables, activités diverses, etc.). Enfin, un véhicule de sécurité a été acheté l’an dernier.

Toujours dans un souci d’amélioration de la qualité de l’accueil des spectateurs, François Saint-André nous a confié : « Nous avons aussi investi dans un véhicule huit places pour qu’à chaque course, les passagers puissent la suivre de l’intérieur. »

L’hippodrome d’Angers a été particulièrement soutenu par des subventions de l’Agglomération Angers Loire Métropole et de la Région des Pays de la Loire. Il a aussi bénéficié d’une aide du Fonds Commun d’Équipement.

Un projet d’envergure. En partant des investissements de 2018, la Société des courses d’Angers a eu l’idée de créer un nouveau parcours client pour les paris sur hippodrome. François Saint-André a expliqué : « Je me suis ouvert de cette envie de replacer le parieur au cœur de nos préoccupations, auprès de la Fédération des courses, de France Galop, du Trot et du PMU. Et là, je dois dire que l’écoute a été totale et la volonté de nous accompagner, unanime. »

Peut-être cette idée, qui semble séduisante, pourrait-elle être déclinée sur d’autres hippodromes.

Transformation des lieux. L’ancien hall des parieurs sera transformé en aire de jeux pour les familles avec des structures gonflables, mais également des bornes pour jouer, même si le cœur des paris battra à l’étage supérieur. François Saint-André a précisé : « Ce hall est désormais chauffé, les enfants sont à l’abri et en sécurité. Dans 75 % des cas, nos courses ont lieu les mercredis, samedis et dimanches, c’est donc parfait pour accueillir les familles. Les parents auront un espace dédié confortable, ainsi qu’un coin thé et café à leur disposition. »

Objectif convivialité. Le hall des parieurs devrait être transféré dans la tribune publique, aménagée à cet effet, avec vue directe sur les pistes, le poteau d’arrivée, etc.

François Saint-André a détaillé : « Il s’agira d’un espace d’environ 400m2, destiné à la fois aux parieurs expérimentés mais aussi aux débutants. »

Le rond de présentation n’est pas visible de cette tribune, mais François Saint-André a déjà réfléchi à ce petit problème : « Une caméra panoramique retransmettra sur un mur d’image de 5m de long, l’activité du rond de présentation. Ainsi, pendant que les parieurs prépareront leurs paris, ils auront un œil sur les chevaux au rond. » Cet espace permettra d’accueillir environ 250 personnes. L’idée est vraiment de donner aux clients toutes les informations qu’ils sont en droit d’attendre aujourd’hui. François Saint-André a dit : « Nous voulons faire en sorte que nos visiteurs deviennent nos clients, ils sont notre priorité. Nous organiserons, pour ce faire, des animations avec les équipes du PMU. »

Cet espace sera équipé de nombreux écrans avec images et données nécessaires aux parieurs. Ils pourront, par exemple, revisionner des courses antérieures. Et une attention particulière a été portée sur le confort pour que le public s’y sente bien. Des espaces joueurs de différentes tailles seront d’ailleurs aménagés, pour plus de convivialité.

Un projet qui séduit. Le président d’Angers a déjà reçu le feu vert de son Conseil d’administration, le soutien d’Angers Loire Métropole et de la Région des Pays de la Loire. Il nous a dit : « Nous présenterons le projet début juillet à la commission du Fonds Commun d’Équipement. Nous espérons que cette ambition sera soutenue par la commission du Fonds Commun d’Équipement, comme il l’a été par les collectivités précitées. Le président se veut résolument positif : « Nous sommes raisonnablement confiants ! »