Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

EN RÉGIONS - Un nouveau rôle pour Lucien Matzinger afin de dynamiser le cross français

Courses / 29.05.2019

EN RÉGIONS - Un nouveau rôle pour Lucien Matzinger afin de dynamiser le cross français

À la demande de Jean d'Indy, vice-président de France Galop et président du Conseil de l'obstacle, les présidents des sociétés de courses membres des deux grands circuits français de cross-country (Crystal Cup et championnat de France) se sont réunis le dimanche 19 mai, sur l'hippodrome d'Auteuil, pour évoquer les conditions d'une meilleure promotion et d'une plus grande cohérence entre les deux circuits. Il a été convenu de présenter les deux circuits de manière différenciée, à savoir les épreuves de la Crystal Cup et du Championnat de France.

Ensemble, les présidents réunis ont demandé à Lucien Matzinger, président de l'hippodrome de Strasbourg Hoerdt, de bien vouloir être l'interlocuteur du championnat de France vis-à-vis, tant des instances de France Galop, que des médias. Il sera également en lien régulier avec les membres de la Crystal Cup afin de veiller à la cohérence de l'ensemble au bénéfice d'une meilleure visibilité de la discipline du cross.

Un relais auprès des media. Lucien Matzinger nous a expliqué comment son nouveau rôle a été décidé et les principales missions de celui-ci : « Le jour du Grand Steeple, nous avons eu une réunion avec Jean d’Indy et Stéphane Kalley pour tous les présidents qui accueillent une étape de l’actuel championnat de France de cross. C’était une discussion à bâtons rompus pour dynamiser le championnat. Nous avions bien vu que c’est quelque chose qui est très dilué, pas suivi, qui n’a pas de communication. Il nous faudra distinguer la partie Crystal Cup, qui est un championnat européen, et celle du championnat de France qui changerait alors de nom car il n’aurait pas de sens si nous n’avons pas les meilleurs de la discipline en piste. Ce sera mon rôle de trouver un nouveau nom pour l’ex-championnat, mais je ne serai pas seul à décider. Je m’occuperai aussi d’être le relais avec la presse et les différents présidents qui accueillent une étape. Nous définirons un cahier des charges pour les sociétés qui sont dans le championnat. Il faudra également tenir les classements à jour avec l’aide de France Galop, mais aussi être le relais avec les acteurs du championnat. Il devra y avoir une différence entre la Crystal Cup et le championnat, chacun à son niveau, mais bien sûr nous resterons en contact pour travailler en bonne harmonie. J’aurai des relais dans l’ouest comme Hugues Crosnier, président de Craon notamment. Je m’appuierai sur des personnes compétentes dans les régions. L’organisation se mettra en place progressivement dans les mois qui viennent. »