Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Grand Steeple-Chase de Paris - L’escadron de Willie Mullins prêt à l’attaque

Courses / 17.05.2019

Grand Steeple-Chase de Paris - L’escadron de Willie Mullins prêt à l’attaque

L’escadron de Willie Mullins prêt à l’attaque

Onze partants ! Willie Mullins se déplace en force à Auteuil. Il aura cinq partants dans le Grand Steeple. Et face à De Bon Cœur, il aligne aussi cinq chevaux, dont Bénie des Dieux, l’héritière désignée de Quevega. La présence de l’Irlandais et de ses troupes à Auteuil donne encore plus de relief à ce magnifique week-end. Après sa première victoire dans la Gold Cup de Cheltenham, il veut remporter l’équivalent français…

Par Anne-Louise Echevin

Jour de Galop. - Entre le Grand Steeple-Chase de Paris, la Grande Course de Haies d’Auteuil et le Prix Alain du Breil, vous faites le déplacement en force, avec onze chevaux. Pourquoi amenez-vous un contingent aussi important ?

Willie Mullins. - Nous avons eu un hiver très clément, avec des terrains assez fermes. Les chevaux de l’écurie ont donc moins couru que prévu. C’est pour cela que j’ai autant de chevaux à Auteuil ce week-end. Cependant, le timing n’est pas idéal. Cela arrive un peu trop rapidement pour nous cette année, car le Festival de Punchestown a eu lieu assez tard. Nous avons tout de même décidé de saisir notre chance et nous verrons bien ce qu’il se passera. Je suis content de pouvoir amener tous ces chevaux à Paris !

C’est la première fois que vous aurez autant de partants dans un Grand Steeple. Pourquoi ?

Cette édition me parait assez ouverte. J’ai estimé que les cinq chevaux méritent de tenter leur chance. J’espère qu’ils vont réussir à s’adapter au steeple français.

L’absence de Ruby Walsh, qui connaît très bien Auteuil et a pris sa retraite, n’est pas un problème ?

Non, je ne crois pas. Nous avons d’autres très bons jockeys en qui j’ai confiance. Ruby sera présent cette année, mais en tant qu’assistant en quelque sorte (rires) !

Vous avez fait le choix d’amener des chevaux ayant le profil "Grand National", anglais ou irlandais, plutôt que des sujets de Gold Cup. Pensez-vous que ce soit le bon profil pour le Grand Steeple ?

Le Grand Steeple-Chase de Paris se dispute sur 6.000m. Je crois qu’il faut prendre l’aspect "tenue" en compte et c’est pourquoi mon choix s’est porté sur ces cinq chevaux. C’est une grande course avec une belle allocation. Et si vous voulez gagner, il faut courir… Et j’aimerais vraiment gagner le Grand Steeple !

Dans cette épreuve, vous avez quatre chevaux d’expérience et Burrows Saint. À 6ans, c’est le "petit jeune" et pourtant, il semble être votre meilleure chance ?

Oui, je crois que c’est ma meilleure chance pour ce Grand Steeple. Il vient de remporter l’Irish Grand National, donc il a de la tenue et c’est un bon sauteur. De plus, il a couru à deux reprises sur le steeple d’Auteuil. Il a donc déjà un peu d’expérience sur ces gros obstacles. Je suis content de l’amener. C’est un cheval en progrès. Le bon terrain ne devrait pas le déranger. Lorsqu’il a gagné l’Irish Grand National à Fairyhouse, la piste était assez rapide.

Acapella Bourgeois, troisième de l’Irish Grand National, était alors battu par Burrows Saint. A priori, ce sera donc plus compliqué ?

C’est un cheval compliqué à entraîner. Mais Acapella Bourgeois revient en forme. Sa force vient du fait qu’il est un excellent sauteur, très fluide dans ses sauts. Je crois qu’il va aimer Auteuil.

Pleasant Company et Rathvinden ont couru le Grand National d’Aintree. Le jockey de Pleasant Company était tombé et Rathvinden avait très bien couru pour prendre la troisième place.

Pleasant Company est l’exemple même du steeple-chaser irlandais. C’est un cheval puissant. Il ne fait que galoper et saute très bien. Je crois qu’il a le modèle pour sauter les obstacles français. Il s’était vraiment bien comporté dans le Grand National. C’est aussi le cas de Rathvinden. Lui aussi est un cheval avec beaucoup de fond, c’est un excellent sauteur, et je crois que c’est important pour Auteuil et le Grand Steeple.

Total Recall a été arrêté dans l’Irish Grand National où il a été assez gaucher. Sur le papier, ce 10ans a l’air d’être la moins bonne chance de vos cinq chevaux du Grand Steeple ?

Je pense, en effet, que ce sera plus compliqué pour lui. Mais c’est un bon sauteur, comme les autres, avec énormément de fond.

Vous avez cinq partants dans la Grande Course de Haies d’Auteuil pour affronter De Bon Cœur, dont Bénie des Dieux que l’on connaît bien en France. Elle a beaucoup progressé chez vous. Pensez-vous cependant que l’allongement de la distance sera un problème ?

Bénie des Dieux sera ma meilleure chance dans cette Grande Course de Haies. Il est vrai qu’elle n’a jamais couru sur aussi long. Mais je n’ai pas beaucoup de doute sur sa capacité à tenir 5.100m. Elle a en effet beaucoup progressé, mais je crois que cela est tout simplement dû au fait qu’elle a pris de la maturité. Peut-être aussi que notre manière de courir et les conditions de course chez nous plaisent beaucoup à certains chevaux français. Elle était encore jeune lorsqu’elle courait en France. Je pense que De Bon Cœur sera très dure à battre mais si nous sommes deuxièmes derrière elle, nous serons contents aussi !

Quelques fans anglais et irlandais estiment que De Bon Cœur, si elle était si bonne que cela, irait courir à Cheltenham. Ils ne seraient donc pas d’accord pour être deuxièmes derrière elle !

(Rires) Je ne suis évidemment pas d’accord avec cela ! Il faut bien comprendre que les saisons d’obstacle anglo-irlandaises et françaises sont difficilement compatibles. C’est très difficile d’essayer de prendre part aux deux. Je fais de mon mieux pour y arriver mais cela reste compliqué. Ce week-end du Grand Steeple-Chase de Paris est quasiment le seul, en France, pour lequel je réussis à trouver des chevaux à emmener, entre les différents meetings et Festivals.

De Bon Cœur avait laissé Bapaume à distance l’an passé. Quelles sont vos attentes avec lui en 2019 ?

Il a un an de plus et a donc pris de la force. Honnêtement, je crois qu’il lui sera difficile de prendre sa revanche, mais nous serions déjà très contents avec une bonne place !

Melon et Yorkhill sont pétris de talent mais ils ne brillent pas par leur régularité. Qu’en attendez-vous en les amenant à Auteuil ?

Melon a pris deux fois des deuxièmes places dans le Champion Hurdle (Gr1) de Cheltenham, ce qui n’est pas rien. Il vient de nous décevoir dans le Punchestown Champion Hurdle [septième sur sept, ndlr]. Mais je crois qu’il va mieux sauter les haies françaises que les claies anglo-irlandaises. De plus, il est amené à évoluer sur le steeple-chase la saison prochaine, donc ce sera une bonne transition en ce qui le concerne. Et je crois aussi que l’allongement de la distance va lui plaire. En ce qui concerne Yorkhill, lorsqu’il est dans un bon jour, c’est un excellent cheval. Mais j’ai eu du mal à le ramener à son meilleur niveau [il n’a couru qu’une seule fois lors de la saison 2018/2019, ndlr]. Je crois aussi qu’il est plus à l’aise corde à gauche. Dans ces conditions, la seule bonne course avec une bonne allocation qu’il lui reste avant l’hiver prochain est cette Grande Course de Haies. Donc nous l’amenons avec quelques espoirs. La piste ne devrait pas être un problème : les produits de Presenting sont mieux en bon terrain.

Mr Adjudicator, lauréat de Gr1 à 4ans en 2018, monte de catégorie après sa victoire dans un handicap sur 4.000m. C’est une question de marge de progression ?

Il a gagné l’un des plus gros handicaps du Festival de Punchestown en ayant le top-weight. À cette occasion, il avait été rallongé puisqu’il évoluait auparavant sur 3.200m et nous rajoutons donc un kilomètre supplémentaire ce samedi. Je crois cependant que l’allongement de la distance va l’aider à progresser. Cela vaut le coup de tenter notre chance et cette course va nous permettre d’en savoir encore plus sur lui.

Enfin, dans le Prix Alain du Breil (Gr1), vous alignez French Made, gagnante de Gr2 et troisième du 4-Y-O Hurdle (Gr1) à Punchestown. Quelles sont ses chances ?

French Made est une bonne pouliche, qui a encore probablement besoin d’une année de plus pour prendre de la maturité. Ceci étant dit, elle a bien couru au niveau Gr1. Je pense que nous lui demandons beaucoup en l’alignant à Auteuil. Pour la victoire, cela me parait difficile, mais je serais heureux de la voir réaliser un bon parcours, tout en prenant un chèque.