Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

HENRY II STAKES (GR3) - Dee Ex Bee, un diesel pour la Gold Cup

International / 24.05.2019

HENRY II STAKES (GR3) - Dee Ex Bee, un diesel pour la Gold Cup

SANDOWN (GB), JEUDI

La pression monte peu à peu et il ne fait aucun doute que la Gold Cup (Gr1) sera plus que jamais l’un des temps forts de Royal Ascot. Jeudi soir, à Sandown, Dee Ex Bee (Farhh) a montré dans les Henry II Stakes (Gr3) que, pour le battre lors du marathon du 20 juin, il faudra un vrai cœur de lion. Le grandissime favori a imposé un train correct sous la pression d’Austrian School (Teofilo), un autre pensionnaire de Mark Johnston, et n’a pas laissé la moindre chance à ses adversaires. Il devance de presque deux longueurs Mekong (Frankel), qui a battu tout à la fin Austrian School. L’entraîneur écossais a déclaré : « Il est un peu fainéant, et son jockey, Silvestre De Sousa, m’a dit qu’il lâche légèrement son mors s’il n’a pas un adversaire capable de le faire avancer. Dire que l’on a assisté à une course sans train est faux car, pour mes autres partants, cela a été compliqué. Austrian School n’a pas réussi à le faire galoper et Making Miracles a eu du mal à garder le contact. J’avais quelques doutes puisque c’était une course à cinq partants. Nous avions tout à perdre et rien à gagner, mais il lui fallait un autre parcours avant la Gold Cup. Je pense que les 800m supplémentaires de Royal Ascot l’avantageront. » Dee Ex Bee est à 7/1 dans l’ante-post de la Gold Cup, troisième favori derrière Stradivarius (Sea The Stars) et Cross Counter (Teofilo).

BRIGADIER GÉRARD STAKES (GR3)

Regal Reality, et dix pour Sir Michael

Les Brigadier Gérard Stakes (Gr3) sont la chasse gardée de Sir Michael Stoute. Jeudi, l’entraîneur a remporté sa dixième victoire grâce à Regal Reality (Intello), lequel avait donné bien du fil à retordre à son entourage en se rendant au départ cinq minutes après les autres. Mais l’élève de Cheveley Park Stud, déjà lauréat de Gr3 sur 1.600m l’année dernière, s’est montré sage comme une image des l’ouverture des boîtes. Il a suivi sans effort le train et, quand Ryan Moore l’a déboîté à 400m du poteau, il est parti en solitaire pour s’imposer de presque quatre longueurs sur Matterhorn (Raven’s Pass) et le "FR" Danceteria (Redoute’s Choice). Quand on sait que quatre des neuf précédents gagnants de Sir Michael Stoute ont décroché un Gr1 après la course de Sandown, on a de quoi être plutôt confiant dans l’avenir de Regal Reality.

Chris Richardson, racing manager de Cheveley Park Stud, a expliqué : « Il est un peu coquin et manque de maturité. Ryan Moore nous avait conseillé de le rallonger et il avait raison. Les 2.000m sont sa distance. Il faudra discuter de son prochain objectif, mais les York Stakes (Gr2) sont une des options possibles. » Regal Reality est engagé dans les Queen Anne et les Prince of Wales’ Stakes à Royal Ascot, où l’ambiance est loin d’être idéale pour un sujet si délicat, aussi bien que dans les Eclipse Stakes (Grs1).

HERON STAKES (L)

King of Comedy, un Gosden qui promet

John Gosden a sorti un 3ans de Gr1 en puissance. King of Comedy (Kingman) a réduit à néant l’opposition dans le Heron Stakes (L), la course qui avait lancé l’année dernière Without Parole (Frankel), lauréat ensuite des St James’s Palace Stakes (Gr1). Le demi-frère de la lauréate du Prix de Diane, Star of Seville (Duke of Marmalade), a suivi le même chemin que Without Parole : une facile victoire lors de sa rentrée à York et ensuite un premier succès black type. Il a balayé ses rivaux en quatre foulées pour rallier le poteau avec deux longueurs et demie d’avance sur Roseman et Sangarius, pour un trio signé Kingman (Invincible Spirit). La ligne des Heron Stakes n’est pas évidente à lire car le niveau des adversaires interroge. Cependant, l’élève de Lady Bamford n’est pas loin d’un rating de 112/113, progressant ainsi d’une douzaine de livres sur sa course de rentrée. Mais cela ne suffit pas à gagner un Gr1 à Royal Ascot. En attendant les 2.000 Guinées irlandaises (Gr1) de ce samedi, l’ante-post betting pour le St James’s Palace Stakes est presque bloqué. Il est affiché à 16/1, et les quelques supporters qui croient en ses chances y sont tout de même allés de leur pièce.

NATIONAL STAKES (L)

Flippa the Strippa, une pouliche qui danse

Les National Stakes (L) sont une des courses de référence pour les 2ans sur la route qui conduit à Royal Ascot. Il y avait au départ un grandissime favori, Full Authority (Kingman), mais le poulain n’a pas fourni sur le terrain léger la même valeur qu’il avait affichée lors de ses débuts sur le lourd à Chester. La pouliche Flippa the Strippa (Outstrip) a placé une très belle pointe de vitesse et devance d’une grande longueur le mâle Jm Jackson (No Nay Never). La pensionnaire de Charles Hills a galopé plus rapidement qu’il ne faut de temps pour prononcer son nom – pas très élégant au demeurant – et l’entraîneur envisage de lui faire courir désormais les Queen Mary Stakes (Gr1). Flippa the Strippa a été achetée 10.000 £ (11.350 €) chez Tattersalls Ireland Ascot. C’est l’une des deux gagnantes de la première génération (106 foals) du lauréat de la Breeders’ Cup Juvenile Turf, Outstrip (Exceed and Excel), qui officie à 5.000 £ pour Darley. Sa mère, Celsius Degré (Verglas), a gagné deux courses en France pour le haras d’Étreham avant de partir pour l’Irlande. Sa troisième mère est Fragrant Hill (Shirley Heights), une poulinière base de l’élevage Lagardère.