Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

IRISH STALLION FARMS EBF ANNIE POWER MARES CHAMPION HURDLE (GR1) - Bénie des Dieux conserve son titre

International / 04.05.2019

IRISH STALLION FARMS EBF ANNIE POWER MARES CHAMPION HURDLE (GR1) - Bénie des Dieux conserve son titre

FESTIVAL DE PUNCHESTOWN

PUNCHESTOWN (IE), SAMEDI

Après sa chute à la dernière claie dans le Mares’ Hurdle (Gr1) 2019, alors qu’elle filait vers la victoire, la championne Bénie des Dieux (Great Pretender) a remis les pendules à l’heure dans le Annie Power Mares Champion Hurdle (Gr1). Une course bien nommée puisque la fille de Great Pretender est bien partie pour prendre la suite de son ex-compagne d’entraînement Annie Power (Shirocco). Attentiste en troisième position, elle a vu l’animatrice, Stormy Ireland (Motivator), lui opposer une belle résistance à l’entrée de la ligne droite. Un instant, nous avons cru que Bénie des Dieux pouvait être battue. Un instant seulement. Car Bénie des Dieux est repartie après le saut de la dernière claie pour se détacher et l’emporter de neuf longueurs et demie. Elle s’est ainsi offert un troisième Gr1 et son deuxième Mares Champion Hurdle. Stormy Ireland a terminé deuxième, offrant le jumelé de la course à l’élevage français. Good Thyne Tara (Kayf Tara) a terminé à une lointaine troisième place.

Auteuil n’est pas écarté pour Bénie des Dieux et Stormy Ireland. Entraîneur de Bénie des Dieux, Willie Mullins a déclaré : « Bénie des Dieux a bien gagné et Stormy Ireland a vraiment fait une bonne course. Je pense que Paul [Townend, jockey de Bénie des Dieux, ndlr] ne s’attendait pas à avoir autant de résistance de Stormy Ireland. Paul pense que le terrain, qui s’est asséché, n’était pas fait pour la favoriser. Elle a rempli son contrat. Nous allons voir comment Bénie des Dieux va rentrer de cette course. Les épreuves françaises arrivent très rapidement et nous verrons comment elle va récupérer. Nous réfléchirons à la courir dans la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Bénie n’a rien fait de l’année alors peut-être qu’un peu de difficulté ne lui ferait pas de mal. Je pense qu’elle a un meilleur programme sur les claies et nous ne retournerons en steeple que si nous avons un vrai hiver et de la pluie la saison prochaine. Stormy Ireland est vraiment brave. Elle est petite mais elle a un cœur de lion. Elle courra en France, sûrement dans le Prix La Barka (Gr2) ou une course comme cela qui lui conviendra. » Un affrontement entre De Bon Cœur ** (Vision d’État) et Bénie des Dieux dans la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1), cela aurait vraiment de l’allure !

Du harcèlement pour acheter Bénie des Dieux. Pierre Boulard avait acheté Bénie des Dieux à Bartabas. Il nous avait raconté : « Bénie des Dieux m’avait tapé dans l’œil lorsqu’elle s’était placée à Auteuil. Elle me rappelait vraiment Robin des Champs. Elle était très masculine, elle avait un gros potentiel. J’ai presque harcelé Bartabas pour l’acheter. Nous avons trouvé un compromis et nous avons pu l’avoir. Elle était bien nommée également et je crois en ces choses-là. Elle avait tout, le pedigree, le modèle et un peu de marge. »

La famille de Cokoriko. Élevée par Gérard Doyen, Bénie des Dieux est une fille de Great Pretender, étalon au haras de la Hêtraie, et de Cana (Robin des Champs), placée lors de trois de ses quatre sorties sur les haies. Bénie des Dieux est la cousine de Ceasar’s Palace (Voix du Nord), vainqueur des Prix Carmarthen, de Pépinvast et de Longchamp (Grs3), de Cokoriko (Robin des Champs), vainqueur du Prix Gérald de Rochefort (L), devenu un top-étalon, de Chanducoq (Voix du Nord), de Corscia (Nickname), lauréate de deux Prix Sytaj (Gr3), des Prix Christian de Tredern et André Michel (Grs3), et de Calotin (Martaline), vainqueur du Prix Wild Monarch (L). Elle est aussi la nièce de l’étalon Chœur du Nord.